Sans titre

Le décret en date du 15 avril 2019 porte sur l’expérimentation relative à l’affichage obligatoire de la nature des produits utilisés dans l’élaboration des menus des cantines scolaires en vue de satisfaire l’information des usagers (Décret n° 2019-325. du 15 avril 2019 relatif à l’expérimentation de l’affichage obligatoire en restauration collective).

 
 
 
 
 

Expérimentation de l’affichage obligatoire en cantines scolaires

Ce décret a été pris en application de la loi du 30 octobre 2018 pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous (Loi n° 2018-938 du 30 octobre 2018 pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous).

En effet, l’article 26 de cette loi précise qu’« A titre expérimental, pour une durée de trois ans à compter de la promulgation de la présente loi, l’État autorise les collectivités territoriales qui le demandent à rendre obligatoire l’affichage de la composition des menus dans les services de restauration collective dont elles ont la charge ».

 

La notice du décret dispose que celui-ci précise les modalités d’application de l’expérimentation, en sachant qu’au cours de la période comprise entre l’entrée en vigueur du décret fixée au 17 avril 2019 et le 30 octobre 2021 correspondant au terme de l’expérimentation, chaque collectivité territoriale peut :

Décider de rendre obligatoire l’affichage de la nature des produits utilisés dans la réalisation des menus élaborés par les services de restauration collective dont elle a la charge ;

– Planifier les conditions de suivi de ce dispositif.

 

Ce nouvel affichage relève certes du secteur public, mais cela n’est pas sans rappeler que toute entreprise du secteur privé doit, dès le premier salarié, obligatoirement afficher dans ses locaux et à la vue de tous les salariés, différentes informations concernant la société, les conditions de travail et de sécurité etc.

 

Accédez à l’Affichage obligatoire : panneau complet

 

Le décret fait mention de deux articles issus du Code de la consommation ainsi que du Code rural et de la pêche maritime.

En effet, le Code de la consommation indique que la mention « fait maison » peut être utilisée pour les plats préparés (article L. 122-20 du Code de la consommation), de même que : les produits utilisés, leur fournisseur, le lieu de production, le mode de transformation des produits, des informations nutritionnelles, ainsi que toute autre information qu’une des collectivités territoriales peut éventuellement juger utile d’apporter.

Enfin, le décret précise qu’en application du Code rural et de la pêche maritime, l’affichage doit mentionner les produits :

Acquis selon certaines modalités ;

– Issus de l’agriculture biologique ;

– Bénéficiant d’autres signes ou mentions ;

– Bénéficiant de l’écolabel ;

– Ou encore, bénéficiant du symbole graphique portant mesures spécifiques dans le domaine de l’agriculture en faveur des régions ultrapériphériques de l’Union européenne (article L. 230-5-1 du Code rural et de la pêche maritime).

 
 

Lire : Affichages obligatoires en entreprise 2019

Lire : L’affichage des allergènes par les établissements de restauration est-il obligatoire ?

Lire : L’affichage de l’origine de la viande bovine est-il obligatoire ?

 
 
 
 

Photo : Pixabay

Une question concernant une convention collective ? Concernant le droit social plus généralement ?
→ Nos juristes spécialistes vous répondent clairement et rapidement.
Comment ça marche ?
Je pose ma question ▶
À propos de l'auteur
Mélanie Mary

Mélanie Mary - Juriste au sein des Editions Legimedia.

Diplômée d'un Master II Droit de la protection sociale, j’ai intégré les Éditions Legimedia en tant que juriste en Droit social. [...]

À lire dans la catégorie Droit du travail
6 avril 2020

Coronavirus : modalités de recours au droit de retrait

Covid-19 : modalités du droit de retrait
Dans le contexte actuel lié au coronavirus, nombreuses sont les questions qui se posent en ce qui concerne le droit de retrait des salariés pour lesquels leur présence [...]

Lire la suite →

31 mars 2020

L’impact du coronavirus sur les obligations de l’employeur

l'impact du coronavirus sur les obligations de l'employeur
Face à la pandémie du coronavirus à laquelle le monde est confronté, la question des obligations de l’employeur par rapport à la mise en œuvre des moyens de protection [...]

Lire la suite →

19 février 2020

Recours au travail de nuit : Principe et mise en garde de la Cour de cassation

Travail de nuit des salariés
Il arrive que certains secteurs professionnels nécessitent le recours au travail de nuit, thématique récurrente figurant au sein des conventions collectives nationales, [...]

Lire la suite →

12 février 2020

Mise en place du CSE : effectifs et obligations de l’employeur

CSE: calcul des seuils d'effectif de l'entreprise : obligation de l'employeur
Au sein d’une entreprise détenant un effectif d’au moins 11 salariés sur 12 mois consécutifs, l’employeur se trouve dans l’obligation de mettre [...]

Lire la suite →

7 février 2020

Convention collective, loi, accord d’entreprise : à quelle source se reporter ?

Convention collective, loi, accord d'entreprise : à quelle source se reporter ?
Les relations de travail entretenues entre les employeurs et leurs salariés sont réglementées par de nombreuses dispositions d’ordre légal, réglementaire ou conventionnel. [...]

Lire la suite →

À propos du blog des Éditions Legimedia

Les articles juridiques du blog des Éditions Legimedia sont rédigés en interne par des juristes spécialisés en droit social, après un travail de recherche approfondie, afin de vous apporter des informations claires, à jour des dernières dispositions légales et conformes.

Ce blog propose différentes catégories et thématiques liées à l’actualité du droit du travail et des conventions collectives (champs d’application, salaires, horaires de travail, congés, formation professionnelle, etc.), aux obligations de l’employeur en matière de sécurité et d’affichage, aux registres obligatoires ou encore à la mise en conformité d’une entreprise selon le code du travail.