Hausse du SMIC au 1er août 2022 : comment l'analyser ?

La hausse du SMIC s'est traduite au 1er août 2022 par une augmentation du taux horaire brut. Cette augmentation est la conséquence directe de la hausse de l'inflation, et plus généralement, des prix proposés à la consommation.

Toutefois, comment peut-on apprécier la nouvelle hausse du SMIC au niveau de notre bulletin de paie ?

 
 
 
 

En raison de l’inflation qui ne cesse de prendre de l’ampleur en France, le montant du SMIC a été revalorisé au 1er août 2022. Face à cette nouvelle augmentation du SMIC, il convient de se reporter à sa fiche de paie pour analyser si le taux horaire brut qui est renseigné pour le calcul du salaire de base n’est pas inférieur au nouveau montant du SMIC horaire récemment publié.

Evolution du taux horaire du SMIC en août 2022 : quelles conséquences ?

La hausse du SMIC en août 2022 s'est traduite par une augmentation du SMIC horaire brut ainsi que du SMIC horaire net.

A combien est le le montant SMIC net en 2022 ? Et le SMIC brut ?

Le montant du SMIC a été augmenté par 3 fois depuis le 1er janvier 2022.

Au 1er août 2022 le montant du SMIC horaire brut est de 11,07€.

Le montant du SMIC horaire brut est de 8,76€.

Quand s'applique le nouveau SMIC mensuel en France ?

Le nouveau SMIC mensuel s'applique à compter du 1er août 2022. C'est à compter de cette date que la rémunération des salariés se trouve modifiée dans la mesure où ceux-ci se voient appliquer un taux horaire inférieur à 11,07€ brut / 8,76€ net.

Il revient donc aux employeurs d'actualiser le taux horaire brut sur lequel ils se basent pour calculer le salaire de leurs salariés, sous peine de quoi ils s'exposeraient à un rappel de salaire.

En effet, dès lors que le nouveau montant du salaire des salariés au SMIC est publié, il convient d'apprécier ce nouveau montant en un seuil en dessous duquel il n'est pas possible de se baser pour payer un salarié.

 

Quand le SMIC augmente les autres salaires augmentent ils également ?

Dès lors que le nouveau montant du SMIC parait, il convient de rectifier l'ancien taux horaire brut des salariés s'il s'avère que celui-ci est inférieur au nouveau montant, de sorte que la réévaluation du salaire minimum des travailleurs n’est pas automatique.

Le taux horaire brut inscrit sur le bulletin de paie du salarié résulte généralement du salaire minimum conventionnel présenté par la convention collective en application de la classification du salarié. Si le salaire minimum conventionnel est inférieur au nouveau montant du SMIC, il conviendra d’appliquer le SMIC en vertu du principe de faveur.

Quel est l'impact de l'augmentation du SMIC pour les salariés ?

L'augmentation du SMIC horaire brut a pour intérêt de palier la hausse de l'inflation en accordant un seuil minimal en dessous duquel il n'est pas possible de se baser pour payer son salarié.

En effet, l'objectif poursuivit est que les salariés ne perdent pas en pouvoir d'achat étant donné que les prix à la consommation ne cessent d'augmenter.

Qui est concerné par l'augmentation du SMIC ?

Cette hausse impacte uniquement la rémunération des salariés dont le salaire de base est calculé à hauteur du SMIC. En effet, il n'est pas possible de payer son salarié en dessous du SMIC, auquel cas le salarié serait en droit d'en demander la rectification immédiate à son employeur, ainsi que les rappels de salaire afférents.

Ainsi, en cas d'augmentation du SMIC il convient de se reporter à sa fiche de paie pour analyser si le taux horaire brut qui est renseigné pour le calcul du salaire de base n'est pas inférieur au nouveau montant du SMIC horaire récemment publié.

 
 

Lire : Nouvelle augmentation du SMIC au 1er août 2022

 
 

Photo : Freepik

À propos de l'auteur
Mélanie Mary

Mélanie Mary - Juriste au sein des Editions Legimedia.

Diplômée d'un Master II Droit social - Droit de la protection sociale, j’ai intégré les Éditions Legimedia en tant que juriste en Droit social. [...]

À lire dans la catégorie Droit du travail
7 septembre 2022

CDD d’usage : de nouvelles précisions rendues en 2022

CDD d’usage : de nouvelles précisions rendues en 2022
Lorsqu'un employeur prend la décision de recruter un salarié sur un poste où il est d'usage de recourir à ce type de contrat, celui-ci doit prendre en compte [...]

Lire la suite →

29 août 2022

Qu’est-ce qu’un usage d’entreprise et comment y mettre fin ?

hand-ge3bad0d96_1920
Certains salariés bénéficient d'avantages librement accordés de manière répétée par leur employeur. Pour être considéré comme un usage, l'avantage doit [...]

Lire la suite →

26 août 2022

Règlement intérieur : nouveauté au 1er septembre 2022

Actualisation du règlement intérieur au 1er septembre 2022
Le règlement intérieur doit obligatoirement être mis en place au sein des entreprises qui franchissent le seuil d'au moins 50 salariés. Le but recherché par ce règlement [...]

Lire la suite →

12 août 2022

La protection sociale de la convention collective unique de métallurgie

Convention unique de métallurgie : la protection sociale
L’année 2023 sera marquée par une grande nouveauté au niveau de la négociation collective : l’entrée en vigueur d’une partie de la convention collective [...]

Lire la suite →

8 août 2022

Durée de travail insuffisante : prise des congés payés anticipés

Durée de travail insuffisante : prise des congés payés anticipés
La loi a longtemps posé pour principe qu’un salarié doive cumuler ses droits à congés payés avant de pouvoir formuler une demande. Toutefois, lorsqu'un salarié [...]

Lire la suite →

À propos du blog des Éditions Legimedia

Les articles juridiques du blog des Éditions Legimedia sont rédigés en interne par des juristes spécialisés en droit social, après un travail de recherche approfondie, afin de vous apporter des informations claires, à jour des dernières dispositions légales et conformes.

Ce blog propose différentes catégories et thématiques liées à l’actualité du droit du travail et des conventions collectives (champs d’application, salaires, horaires de travail, congés, formation professionnelle, etc.), aux obligations de l’employeur en matière de sécurité et d’affichage, aux registres obligatoires ou encore à la mise en conformité d’une entreprise selon le code du travail.