Hausse du SMIC au 1er août 2022 : comment l'analyser ?

Seuil plancher de rémunération minimale d’un salarié, le montant du Smic est revalorisé chaque année au 1er janvier. Cependant, il peut arriver que le montant soit exceptionnellement revalorisé en cours d’année, comme ce fût le cas cette année au 1er mai 2022 et au 1er août 2022.

 
 
 
 

Salaire minimum conventionnel (SMC) : notre dossier pour tout comprendre

Qu’est-ce que le Smic en France ?

Comment définir le Smic ?

Le salaire minimum de croissance (Smic) correspond au salaire minimum fixé par la loi que doit percevoir un salarié en contrepartie de ses fonctions. L'objectif du SMIC est de définir un seuil en dessous duquel l'employeur ne peut pas se baser lorsqu'il détermine la rémunération de son salarié.

Le salaire minimum de croissance est le même pour tous les salariés majeurs travaillant en France, et ce, quelle que soit la forme de leur rémunération (commissions, pourboires, etc.)

Dans certains cas, des abattements s’appliquent : cela concerne notamment les salariés mineurs ainsi que les apprentis et les salariés en contrat de professionnalisation.

A quoi est liée l'augmentation du Smic ?

En principe, le montant du Smic est revalorisé chaque année au 1er janvier.

De manière exceptionnelle, il peut être revalorisé en cours d’année. En effet, dès lors que l’indice des prix à la consommation des ménages augmente de plus de 2 % par rapport à l’indice pris en compte lors de l’établissement du dernier montant du Smic, alors une révision du salaire minimum est réalisée.

De cette manière, le Smic suit ainsi l’inflation et permet aux salariés de maintenir leur pouvoir d’achat.

Doit-on choisir entre le Smic ou le SMC ?

Le salaire minimum conventionnel (SMC) se définit comme le montant minimum de rémunération garanti au salarié en fonction de son positionnement dans les grilles de classification qui se trouvent dans la convention collective.

La règle à retenir pour l'employeur est celle du principe de faveur, qui implique de prendre en compte le montant qui s'avère le plus favorable pour le salarié entre le montant du Smic et le montant du SMC.

Le SMC poursuit le même objectif que le Smic, à savoir fixer un seuil en dessous duquel l'employeur ne peut pas se baser pour rémunérer son salarié. Sauf qu'à la différence du Smic qui est fixé par la loi, le SMC est fixé par les partenaires sociaux pour chaque branche d'activité.

Quel est le montant du Smic actuellement en vigueur ?

Une revalorisation au 1er août 2022

Par arrêté (1), le montant du Smic est revalorisé à compter du 1er août 2022.

Les montants sont désormais les suivants :

  • 11,07 € brut de l'heure (soit 1 678,95 € brut par mois pour un temps plein à 151,67 heures mensuelles) en métropole, Guadeloupe, Guyane, Martinique, à la Réunion, à Saint-Barthélémy, à Saint-Martin et à Saint-Pierre-et-Miquelon ;
  • 8,35 € brut de l’heure à Mayotte, soit 1 266,42 € brut par mois.

Le minimum garanti est lui aussi revalorisé : il s’établit désormais à 3,94 €.

Quand avait eu lieu la précédente augmentation du Smic ?

Le Smic avait été revalorisé par arrêté (2) à compter du 1er mai 2022.

Pour rappel, la revalorisation était alors fixée à :

  • 10,85 € brut de l'heure (soit 1 645,58 € brut par mois pour un temps plein à 151,67 heures mensuelles) en métropole, Guadeloupe, Guyane, Martinique, à la Réunion, à Saint-Barthélémy, à Saint-Martin et à Saint-Pierre-et-Miquelon ;
  • 8,19 € brut de l’heure à Mayotte, soit 1 242,15 € brut par mois.

Le minimum garanti s’élevait quant à lui à 3,86 €.

 

Quelles sont les conséquences de l’augmentation du Smic ?

A compter du 1er août 2022, l’employeur doit donc appliquer le nouveau taux du Smic aux salariés impactés par la hausse. C’est une obligation à laquelle il ne peut pas se soustraire, même avec l’accord du salarié. A défaut, le salarié pourra réclamer un rappel de salaire et l’employeur s’expose à des sanctions civiles et pénales.

Si le salaire minimum conventionnel appliqué au salarié devient inférieur au nouveau montant du Smic, il conviendra d’appliquer le Smic en vertu du principe de faveur.

Il faut noter que l’employeur est seulement tenu de respecter le Smic et les salaires minima de la convention collective. Si les salaires versés dans l’entreprise sont supérieurs à ces minima, l’employeur n’est pas obligé d’augmenter la rémunération de ses salariés dans la même proportion sous prétexte que le Smic ou les minima conventionnels augmentent.

Consultez notre dossier dédié au salaire minimum conventionnel

 

Sources :

(1) Arrêté du 29 juillet 2022 relatif au relèvement du salaire minimum de croissance

(2) Arrêté du 19 avril 2022 relatif au relèvement du salaire minimum de croissance

 

Photo : Freepik

À propos de l'auteur
Mélanie Mary

Mélanie Mary - Juriste au sein des Editions Legimedia.

Diplômée d'un Master II Droit social - Droit de la protection sociale, j’ai intégré les Éditions Legimedia en tant que juriste en Droit social. [...]

À lire dans la catégorie Droit du travail
29 novembre 2022

Qu’est-ce que l’avis d’inaptitude ? Peut-il être contesté ?

Qu'est-ce que l'avis d'inaptitude ? Peut-il être contesté ?
Par principe, l’avis d’inaptitude doit être rendu par le médecin du travail dans l’hypothèse où l’état de santé physique ou mental du salarié ne lui permettrait [...]

Lire la suite →

7 septembre 2022

CDD d’usage : de nouvelles précisions rendues en 2022

CDD d’usage : de nouvelles précisions rendues en 2022
Lorsqu'un employeur prend la décision de recruter un salarié sur un poste où il est d'usage de recourir à ce type de contrat, celui-ci doit prendre en compte [...]

Lire la suite →

29 août 2022

Qu’est-ce qu’un usage d’entreprise et comment y mettre fin ?

hand-ge3bad0d96_1920
Certains salariés bénéficient d'avantages librement accordés de manière répétée par leur employeur. Pour être considéré comme un usage, l'avantage doit [...]

Lire la suite →

26 août 2022

Règlement intérieur : nouveauté au 1er septembre 2022

Actualisation du règlement intérieur au 1er septembre 2022
Le règlement intérieur doit obligatoirement être mis en place au sein des entreprises qui franchissent le seuil d'au moins 50 salariés. Le but recherché par ce règlement [...]

Lire la suite →

12 août 2022

La protection sociale de la convention collective unique de métallurgie

Convention unique de métallurgie : la protection sociale
L’année 2023 sera marquée par une grande nouveauté au niveau de la négociation collective : l’entrée en vigueur d’une partie de la convention collective [...]

Lire la suite →

À propos du blog des Éditions Legimedia

Les articles juridiques du blog des Éditions Legimedia sont rédigés en interne par des juristes spécialisés en droit social, après un travail de recherche approfondie, afin de vous apporter des informations claires, à jour des dernières dispositions légales et conformes.

Ce blog propose différentes catégories et thématiques liées à l’actualité du droit du travail et des conventions collectives (champs d’application, salaires, horaires de travail, congés, formation professionnelle, etc.), aux obligations de l’employeur en matière de sécurité et d’affichage, aux registres obligatoires ou encore à la mise en conformité d’une entreprise selon le code du travail.