Principe du salaire

Le salaire minimal de base et les coefficients hiérarchiques établissent les barèmes de salaires applicables aux différents emplois, catégories et positions.

Les salaires doivent être versés à date fixe une fois par mois. Ces derniers sont calculés en fonction de la durée de travail normale de 35 heures par semaine.

Les heures supplémentaires ouvrent droit à des majorations. Celles-ci s’ajoutent au salaire de base.

S’ajoutent également à celui-ci les primes telles que la prime d’ancienneté et de travail en sous-sol.

 

Bonifications

Le salarié parlant plusieurs langues, bénéficie d’une bonification de 8% sur le salaire minimum de son coefficient.

Les préparateurs effectuant des préparations allopathiques et homéopathiques perçoivent une majoration de salaire de 25 fois la valeur du point conventionnel de salaire. En revanche, le coefficient n’est pas impacté.

Les préparateurs en pharmacie titulaires du diplôme de conseiller en dermo-cosmétique qui pratiquent régulièrement des connaissances acquises en dermo-cosmétique dans le cadre de ce diplôme bénéficient d’une bonification de 10% sur le salaire minimum de leur coefficient.

Une prime forfaitaire d’un montant mensuel brut égal à 30 fois la valeur du point conventionnel de salaire est versée aux préparateurs en pharmacie et les pharmaciens adjoints titulaires du certificat de qualification professionnelle « Dermo-cosmétique pharmaceutique ». En revanche, afin de bénéficier de cette prime, ils doivent accomplir les missions suivantes :

conseil et vente de solutions de traitement ou de prévention dans le domaine dermo-cosmé-tique et d’hygiène corporelle

organisation et gestion de l’espace cosmétique

élaboration de la politique commerciale et promotionnelle du rayon en suivant les objectifs commerciaux fixés par le dirigeant

négociation des achats

Gestion des stocks

Une bonification de rémunération mensuelle d’un montant brut égal à 20 fois la valeur du point conventionnel de salaire est versée aux salariés titulaires du CQP « produits cosmétiques et d’hygiène »

Une prime est versée aux salariés travaillant en sous-sol plus de la moitié de leur temps de travail. Celle-ci est calculée proportionnellement au nombre d’heures effectuées dont le montant mensuel brut s’élève à 10 % du salaire minimum correspondant à leur coefficient.

De plus, les salariés des pharmacies comptabilisant moins de 50 salariés et qui n’ont pas de comité d’entreprise peuvent bénéficier des chèques vacances.

Ce dispositif dure un an et se renouvelle par tacite reconduction.

Afin de bénéficier des chèques-vacances, les salariés doivent remplir une attestation sur l’honneur à leur employeur afin de justifier que le montant des revenus de leur foyer fiscal de l’avant-dernière année n’excède pas le plafond autorisé.

Tout salarié souhaitant acquérir des chèques-vacances doit procéder à des versements mensuels.

En fonction de la durée de l’épargne sélectionnée par le salarié, l’employeur décide de l’option d’abonnement.

Convention collective pharmacie d’officine

Disponible en PDF, livre ou en abonnement illimité (avec alertes de mises à jour)

Accédez à la CCN 3052

 

Rémunération des jeunes

Pour les étudiants en pharmacie ayant réalisé le premier stage obligatoire, le tarif des aides en officines est fixé comme cela :

– moins de 350 heures de pratique officinale : tarif horaire du coefficient 230 de la classification des emplois de la convention collective susvisée ;

– à partir de 350 heures de pratique officinale dûment justifiées, en dehors du stage officinal d’initiation obligatoire : tarif horaire du coefficient 300 de cette classification.

Néanmoins, cela n’est pas applicable si les dispositions légales sont plus favorables.

Les étudiants qui préparent le brevet professionnel de préparateur en pharmacie en contrat d’apprentissage de professionnalisation perçoivent un salaire calculé en pourcentage du salaire minimum conventionnel.

Les jeunes de moins de 16 ans n’étant pas libérés de l’obligation de scolarité ne peuvent pas être employés.

 

Récapitulatif des salaires

Coefficient Salaire brut (€) 2018 Salaire brut (€) 2019
100 1499 1 522,00
115 1504,15 1 527,88
125 1507,58 1 531,79
130 1509,30 1 533,75
135 1511,01 1 535,71
140 1512,73 1 537,67
145 1514,45 1 539,63
150 1516,16 1 541,58
155 1517,88 1 543,54
160 1519,59 1 545,50
165 1521,31 1 547,46
170 1523,03 1 549,42
175 1524,74 1 551,38
190 1529,89 1 557,25
200 1533,32 1 561,17
220 1540,19 1 569,00
225 1541,90 1 570,96
230 1543,62 1 572,92
240 1 641,31
250 1 709,70
260 1 778,09
270 1 846,48
280 1 914,86
290 1 983,25
300 2 051,64
310 2 120,03
320 2 188,42
330 2 256,80
400 2 735,52
430 2 940,68
470 3 214,24
500 3 419,40
600 4 103,28
800 5 471,04

 

Article 8 des dispositions générales; Article 2 de l’avenant du 30 janvier 2008 portant révision de la convention, en vigueur non étendu; Article 1er de l’avenant du 28 octobre 2011 relatif aux classifications et aux salaires, en vigueur étendu par arrêté du 19 juin 2012; Article II « Salaires » de l’annexe 1, classifications et salaires convention collective nationale du 3 décembre 1997 (Ouvriers et employés); Article III « Salaires » de l’annexe 1, classifications et salaires convention collective nationale du 3 décembre 1997 (Cadres); Avenant du 18 juin 2018 portant révision de la convention, non étendu; Accord du 24 juin 2002 relatif aux chèques vacances; Article 1 et article 2 de l’accord du 17 janvier 2007 relatif aux aides et aux remplacements en pharmacie d’officine, en vigueur étendu par arrêté du 25 mai 2018; Article 1er de l’accord de 7 mars 2016 relatif à la rémunération des jeunes préparateurs, en vigueur étendu par arrêté du 4 octobre 2016; Accord du 11 mars 2019 relatif aux salaires au 1er mars 2019, non étendu

Une question concernant une convention collective ? Concernant le droit social plus généralement ?
→ Nos juristes spécialistes vous répondent clairement et rapidement.
Comment ça marche ?
Je pose ma question ▶
À propos de l'auteur

Coralie Soler - Rédactrice juridique au sein des Editions Legimedia.

Diplômée d'école de commerce, mes formations m'ont permise d'acquérir de nombreuses connaissances pratiques et théoriques dans les domaines juridiques, de droit du travail, des problématiques de mise en conformité des employeurs ou encore de la vulgarisation du droit conventionnel. [...]

À lire dans la catégorie Fiches synthèses
11 septembre 2019

CCN de la pharmacie d’officine : Le préavis (3052)

Dispositions générales Dispositions applicables aux cadres Rupture durant la période d’essai FICHE SYNTHESE 3052Le préavis [...]

Lire la suite →

23 août 2019

Convention collective du bâtiment (ouvriers) : les primes et indemnités (3193 3258)

Primes Indemnités FICHE SYNTHESE 3193 3258Primes et indemnités [...]

Lire la suite →

23 août 2019

CCN de la pharmacie d’officine : les salaires (3052)

Principe du salaire Bonifications Rémunération des jeunes Récapitulatif des salaires FICHE SYNTHESE 3052Salaires [...]

Lire la suite →

22 août 2019

Convention collective du bâtiment (ouvriers) : les congés exceptionnels (3193 3258)

Principe des congés payés Congés exceptionnels Congés supplémentaires FICHE SYNTHESE 3193 3258Congés pour événements familiaux [...]

Lire la suite →

19 août 2019

CCN de la pharmacie d’officine : la période d’essai (3052)

Définition Non Cadres Cadres Cas particuliers FICHE SYNTHESE 3052Période d’essai [...]

Lire la suite →

À propos du blog des Éditions Legimedia

Les articles juridiques du blog des Éditions Legimedia sont rédigés en interne par des juristes spécialisés en droit social, après un travail de recherche approfondie, afin de vous apporter des informations claires, à jour des dernières dispositions légales et conformes.

Ce blog propose différentes catégories et thématiques liées à l’actualité du droit du travail et des conventions collectives (champs d’application, salaires, horaires de travail, congés, formation professionnelle, etc.), aux obligations de l’employeur en matière de sécurité et d’affichage, aux registres obligatoires ou encore à la mise en conformité d’une entreprise selon le code du travail.