mise à jour 1285 CPPNI

L’avenant n°1 non étendu du 6 décembre 2017 concerne la mise en place de la commission paritaire permanente de négociation et d’interprétation de la convention collective des activités de production, des eaux embouteillées, de boissons rafraîchissantes sans alcool et de bière.

Nature de la mise à jour

Date de signature :6 décembre 2017
Thématique :Mise en place de la commission paritaire permanente de négociation et d’interprétation
Lien vers l’avenant :Cliquez ici

Missions de la CPPNI

La CPPNI, instituée par l’accord collectif du 6 décembre 2017, exerce plusieurs missions d’intérêt général, par exemple :

– elle agit pour l’appui aux entreprises, notamment par l’intermédiaire des organisations syndicales d’employeurs auprès de leurs adhérents.

– elle représente la branche auprès des pouvoirs publics dans le cadre de sa représentation paritaire.

– elle établit un rapport annuel d’activité, qu’elle verse dans la base de données nationale

– elle exerce un rôle de veile sur les conditions de travail et d’emploi.

– elle peut, à la demande d’une juridiction, formuler un avis paritaire sur l’interprétation des accords signés à son niveau.

 

Rôle de la CPPNI en matière de conciliation

La CPPNI a pour mission de rechercher la solution des litiges collectifs qui lui seront soumis par une des organisations concernées. Elle devra alors se réunir à la demande de la partie la plus diligente, dans les 2 semaines qui suivront la demande de convocation. A l’issue de la réunion, la commission établit un procés verbal qui sera communiqué aux parties, et, en cas d’accord de celle-ci sur les propositions de la commission signé par elles. Mais, en cas d’impossibilité de réaliser cet accord, un constat de désaccord est établi par le secrétariat de la CPPNI et communiqué aux parties.

 

Rôle de la CPPNI en matière d’interprétation

La CPPNI a pour rôle de résoudre les difficultés posées dans les entreprises par l’interprétation différente qui peut être donnée à un article, voir à une partie ou à l’ensemble de la convention collective. Ainsi, elle se réunit à la demande de la partie la plus diligente, dans les deux semaines qui suivent la demande de convocation. De fait, à l’issue de la réunion, un procès-verbal est communiqué aux parties dans les 8 jours qui suivent et le texte sera annexé à la convention collective.

 

Organisation de la négociation en CPPNI

La CPPNI se réunit au moins trois fois par an en vue des négociations de branche. Ainsi, elle définit annuellement son agenda social, ses thèmes de négociation, et met à l’ordre du jour les demandes effectuées par l’une des organisations représentées en son sein.

La branche établit en CPPNI un rapport avant le 31 décembre 2018 sur l’état des négociations de branche et notamment sur la définition de l’ordre public conventionnel (OPC).

 

Fonctionnement des instances paritaires

En principe, les membres de la délégation des salariés appartenant au personnel d’entreprises entrant dans le champ d’application de la convention collective, pourront bénéficier d’indemnités compensatrices de salaire et de frais de déplacement dans les conditions suivantes :

– Les indemnités compensatrices de salaire seront calculées de manière que le revenu du salarié ne soit pas affecté par sa participation à la négociation de branche ou aux réunions des instances paritaires.

Ainsi, ces indemnités correspondent à 1 journée entière d’absence par réunion paritaire pour couvrir à la fois le temps de cette réunion et celui de sa préparation, le cas échéant. Mais l’indemnisation peut être portée à 1 journée et demie d’absence lorsque les délégations de salariés et d’employeurs décideront d’un commun accord de prolonger la durée d’une séance de la réunion paritaire.

A noter que, pour les travailleurs de nuit, ces indemnités correspondent à deux nuits de travail lorsque la participation à la réunion et à sa préparation impose une absence d’une telle durée.

– Le remboursement des frais de transport, de repas et, d’hébergement des salariés de la délégation, sera effectué en fonction du barème établi par l’AG2R.

– Pour obtenir le versement de ces indemnités compensatrices de salaire et de remboursements des frais de déplacement, chacun des délégués salariés concernés tiendra son employeur informé, avec un préavis minimum de 8 jours, ainsi que de sa durée si elle se prolonge au-delà d’une journée, et en outre, il lui fournira une attestation justificative de sa participation à la réunion paritaire.

– A noter que, l’absence pour réunion paritaire ne sera pas imputée sur le crédit d’heures dont le salarié pourrait bénéficier au sein de son entreprise pour l’accomplissement d’autres missions.

Convention collective Boissons IDCC 1513

Disponible en PDF, livre ou en abonnement illimité (avec alertes de mises à jour)

Accédez à la CCN IDCC 1513

Les dernières mises à jour concernant la brochure 3247

2015-12-08 : Reconnaissance et inscription au RNCP de certificats de qualification professionnelle transversaux du secteur alimentaire
2015-10-06 : Mise en place de garanties complémentaires de frais de santé
2015-09-22 : Mise en place de garanties complémentaires de frais de santé
2015-09-22 : Mise en place de garanties complémentaires de frais de santé
2015-09-01 : Salaires minima au 1er avril 2015
Une question concernant une convention collective ? Concernant le droit social plus généralement ?
→ Nos juristes spécialistes vous répondent clairement et rapidement.
Comment ça marche ?
Je pose ma question ▶
À propos de l'auteur

Fatima Ben Hamouad - Juriste au sein des Editions Legimedia.

Diplômée d'un master I en droit social, je suis juriste en droit social au sein des Éditions Legimedia. Possédant plusieurs expériences professionnelles dans le domaine juridique, j'ai pu développé de fortes compétences en droit du travail notamment dans les relations individuelles et les relations collectives, mais également en droit des contrat, et droit des affaires. [...]

À lire dans la catégorie Mises à jour des conventions collectives
20 septembre 2019

Convention collective 3295 : Égalité professionnelle entre les femmes et les hommes

Mise à jour 1951 : Egalité, mixité et parité entre les hommes et les femmes
L’avenant non étendu n° 68 du 11 mars 2019 est relatif à l’égalité professionnelle, à la mixité et à la parité entre les femmes et les hommes , en ce [...]

Lire la suite →

20 septembre 2019

Convention collective 3300 : Modernisation de la convention collective 3300

Mise à jour 1951 : Egalité, mixité et parité entre les hommes et les femmes
L’accord de méthode non étendu du 15 mars 2098 est relatif à la modernisation de la convention collective de la mutualité référencée sous le numéro de brochure [...]

Lire la suite →

20 septembre 2019

CCN 3145 : Égalité professionnelle, mixité, parité entre les femmes et les hommes

Mise à jour 1951 : Egalité, mixité et parité entre les hommes et les femmes
L’accord non étendu du 20 décembre 2018 est relatif à l’égalité professionnelle, à la mixité, et à la parité entre les femmes et les hommes dans le cadre [...]

Lire la suite →

20 septembre 2019

Convention collective 3272 : Désignation de l’OPCO

Mise à jour 1951 : Egalité, mixité et parité entre les hommes et les femmes
L’avenant non étendu du 14 décembre 2018 est relatif à la désignation de l’opérateur de compétences (OPCO), en ce qui concerne la convention collective nationale [...]

Lire la suite →

20 septembre 2019

Convention collective 3020 : OPCO

Mise à jour 1951 : Egalité, mixité et parité entre les hommes et les femmes
L’accord non étendu du 7 décembre 2018 concerne la désignation de l’opérateur de compétences (OPCO) pour la branche du personnel des cabinets d’experts-comptables [...]

Lire la suite →

À propos du blog des Éditions Legimedia

Les articles juridiques du blog des Éditions Legimedia sont rédigés en interne par des juristes spécialisés en droit social, après un travail de recherche approfondie, afin de vous apporter des informations claires, à jour des dernières dispositions légales et conformes.

Ce blog propose différentes catégories et thématiques liées à l’actualité du droit du travail et des conventions collectives (champs d’application, salaires, horaires de travail, congés, formation professionnelle, etc.), aux obligations de l’employeur en matière de sécurité et d’affichage, aux registres obligatoires ou encore à la mise en conformité d’une entreprise selon le code du travail.