Durée de travail

Pour un salarié à temps partiel, la durée minimale de travail est fixée à 24 heures par semaine. De plus, l’interruption journalière ne doit pas dépasser 2 heures, sauf demande du salarié.

La durée minimale de travail est de 12h30 pour les postes suivants :
– secrétariat et/ou comptabilité ;
– nettoyage des locaux de travail ;
– convoyeur de véhicules ;
– préparateur de véhicules ;
– agent d’opérations dans un établissement de location de véhicules ;
– opérateur dans une station-service ;
– enseignant dans une école de conduite ;
– dépanneur-remorqueur ;
– agent d’exploitation ou opérateur dans un parc de stationnement.

Convention collective Automobile 3034

Disponible en PDF, livre ou en abonnement illimité (avec alertes de mises à jour)

Accédez à la CCN 3034

 

Organisation du travail

La durée hebdomadaire du travail est répartie sur 1 à 5 jours comprenant un regroupement des horaires par journée de 7 à 8 heures ou par demi-journées de 3 à 5 heures.

  • Cadre hebdomadaire

Le contrat de travail mentionne les horaires de travail répartis sur 1 à 5 jours, regroupés par journées de 7 à 8 heures ou par demi-journées de travail de 3 à 5 heures.

  • Cadre mensuel

Le contrat de travail définit les semaines travaillées et éventuellement non travaillées. La répartition des horaires s’opère sur 1 à 5 jours, regroupés par journées de 7 à 8 heures ou par demi-journée de travail de 3 à 5 heures.

  • Cadre annuel

La répartition des horaires est programmée et répartis conformément aux dispositions concernant l’annualisation.

Il convient de préciser que toute modification de la répartition de la durée du travail doit être notifiée au salarié au minimum 7 jours ouvrés avant la date à laquelle elle doit avoir lieu.

Une augmentation temporaire de la durée du travail peut être prévue par un avenant au contrat de travail afin de pouvoir faire face à un accroissement ponctuel de l’activité lié à un remplacement ou à un surcroît d’activité. La limite est de 4 avenants par an sauf en cas de remplacement d’un salarié absent.

 

Complément d’heures

Le complément d’heures n’a pas forcément les mêmes avantages que les heures complémentaires.

La mise en place d’un complément d’heures doit être prévue par une convention ou un accord de branche étendu. Celui-ci permet au salarié de bénéficier d’une majoration de 10 % pour les heures accomplies et de 25% pour toute heure accomplies au-delà.

 

Heures complémentaires

Les heures complémentaires, elles, sont limitées à 1/4 de la durée prévue au contrat de travail. De plus, le salarié bénéficie d’une majoration de 10 % par heure effectuée dans la limite de 1/10 de la durée contractuelle de travail, et 25% pour les heures effectuées au-delà. Le contrat de travail doit prévoir ces dispositions.

 

Sources : Article 1.11 – Avenant n°77 du 22 juin 2016 relatif à l’adaptation de la convention collective en fonction des évolutions législatives, non étendu, applicable à compter du lendemain de la publication au JO de son arrêté d’extension

Une question concernant une convention collective ? Concernant le droit social plus généralement ?
→ Nos juristes spécialistes vous répondent clairement et rapidement.
Comment ça marche ?
Je pose ma question ▶
À propos de l'auteur

Coralie Soler - Rédactrice juridique au sein des Editions Legimedia.

Diplômée d'école de commerce, mes formations m'ont permise d'acquérir de nombreuses connaissances pratiques et théoriques dans les domaines juridiques, de droit du travail, des problématiques de mise en conformité des employeurs ou encore de la vulgarisation du droit conventionnel. [...]

À lire dans la catégorie Fiches synthèses
6 juillet 2018

Convention collective du salarié du particulier employeur : les congés exceptionnels (3180)

Dispositions conventionnelles Dispositions légales FICHE SYNTHESE 3180Congés pour événements familiaux [...]

Lire la suite →

5 juillet 2018

Convention collective du sport : les congés exceptionnels (3328)

Dispositions conventionnelles Dispositions légales FICHE SYNTHESE 3328Congés pour événements familiaux [...]

Lire la suite →

4 juillet 2018

Convention collective du sport : les primes et indemnités (3328)

Prime d’ancienneté / revalorisation Indemnités FICHE SYNTHESE 3328Primes et indemnités [...]

Lire la suite →

4 juillet 2018

Convention collective des centres sociaux : la période d’essai (3218)

Définition Période d’essai FICHE SYNTHESE 3218Période d’essai [...]

Lire la suite →

4 juillet 2018

Convention collective du salarié du particulier employeur : les primes et indemnités (3180)

Indemnité pour travail de nuit Indemnité de départ en retraite Indemnité de licenciement FICHE SYNTHESE 3180Primes et indemnités [...]

Lire la suite →