Grille des salaires et prime d’ancienneté

Ci-dessous la grille fixant les salaires applicables en 2017, dans les entreprises qui exercent une activité d’enseignement technique et professionnel relatif aux métiers de l’esthétique, des soins corporels et de la parfumerie :

Coefficient Salaire minimal brut mensuel
135 1 516
150 1 523
160 1 531
175 1 538
180 1 556
200 1 626
230 1 695
250 1 899
300 3 308

 

Ci-dessous la grille des salaires applicables pour l’année 2018 (en euros) :

Coefficient Salaire minimal brut mensuel(échelon A) Échelon B
135 1 516 1 543
150 1 523 1 550
200 1 626 1 655
230 1 675 1 725
240 1 722 1 752
245 1 780 1 812
250 1 899 1 933
270 2 378 2 421
300 3 308 3 367

 

La prime d’ancienneté est fixée par l’avenant n°18 du 5 juillet 2018 relatif aux salaires minima, comme suit :
– après 3 ans d’ancienneté : 38,00 €;
– après 6 ans d’ancienneté : 69,00 €;
– après 9 ans d’ancienneté : 105,00 €;
– après 12 ans d’ancienneté : 137,00 €;
– après 15 ans d’ancienneté : 173,00 €;
– après 25 ans d’ancienneté : 200,00 €.

Convention collective Parfumerie et esthétique 3123

Disponible en PDF, livre ou en abonnement illimité (avec alertes de mises à jour)

Accédez à la CCN 3123

 

Rémunérations relatives aux contrats de professionnalisation

Les titulaires d’un contrat de professionnalisation sont rémunérés sur la base du SMIC. Ainsi, les salariés âgés de moins de 26 ans en période de professionnalisation bénéficient durant la durée de leur contrat à durée déterminée ou pendant la durée de l’action de professionnalisation (en cas de CDI), un salaire minimum calculé en fonction de leur âge et de leur niveau de formation.

De ce fait, ce salaire ne peut être inférieur à :
– 55% du SMIC pour les titulaires âgés de moins de 16 ans à 20 ans révolus;
– 65% du SMIC pour les titulaires âgés de moins de 16 ans à 20 ans révolus qui sont titulaires d’un bac professionnel ou d’un titre ou diplôme à finalité professionnelle de même niveau;
– 70 % du SMIC pour les bénéficiaires âgés de 21 ans et plus;
– 80 % du SMIC pour les bénéficiaires âgés de 21 ans et plus titulaires d’un bac professionnel ou d’un titre ou diplôme à finalité professionnelle de même niveau.

Les titulaires d’un contrat de professionnalisation âgés d’au moins 26 ans, bénéficient au cours de la période du CDD ou au cours de la durée de l’action de professionnalisation s’il s’agit d’un CDI, d’une rémunération ne pouvant être inférieure au SMIC, ni à 85% de la rémunération minimale prévue par les dispositions conventionnelles.

 

Majoration de salaire pour le travail des dimanches et jours fériés

Les heures de travail effectuées au cours des jours fériés légaux, sont rémunérées moyennant une majoration de 50%.

De plus, cette rémunération est au minimum équivalente au double de la rémunération normalement due pour une durée équivalente, lorsque le travail est effectué le dimanche.

 

Majoration des heures supplémentaires

Le contingent annuel d’heures supplémentaires est fixé à 200 heures. Par conséquent, toute heure supplémentaire effectuée doit être rémunérée selon un taux de majoration suivant :
– 25 % de la 36ème heure à 43ème heure de travail effectif au cours d’une semaine;
– 50 % dès la 44ème heure de travail effectuée au cours d’une semaine.

 

Sources : Avenant n°18 du 5 juillet 2018 relatif aux salaires minima, étendu par arrêté du 8 février 2019 – Article 11.5 – Article 10.4 – Article 10.1.2

Une question concernant une convention collective ? Concernant le droit social plus généralement ?
→ Nos juristes spécialistes vous répondent clairement et rapidement.
Comment ça marche ?
Je pose ma question ▶
À propos de l'auteur
Leïla Fouamouz

Leïla Fouamouz - Juriste au sein des Editions Legimedia.

Diplômée d'un master en droit social, j'exerce actuellement les fonctions de juriste en droit social au sein des Editions Legimedia. Je justifie de plusieurs expériences dans le domaine juridique, en effet, j'ai eu une expérience en cabinet d'avocat au cours de laquelle j'ai pu aborder des dossiers relatifs au droit social. De même, j'ai été juriste au sein d'une entreprise au sein de laquelle j'étais confronté à des dossiers tant relatifs au droit privé qu'au droit public. Enfin, j'ai été juriste bénévole auprès d'une association, ce qui m'a permis de consolider mes connaissances en droit. [...]

À lire dans la catégorie Fiches synthèses
13 septembre 2021

Erreur sur le bulletin de salaire : est-il possible de la rectifier ?

Rectification d'une erreur commise sur le bulletin de salaire
Il arrive qu’une erreur soit commise sur le bulletin de paie d’un salarié, et que celle-ci se matérialise sous la forme d’un trop perçu notamment. Face [...]

Lire la suite →

6 juillet 2021

Période d’essai : quelles en sont les dispositions applicables ?

Dispositions relatives à la période d'essai
Il est de principe que les parties à un contrat de travail conviennent de fixer une période d’essai lors de la conclusion de l’acte en lui même. Cependant, [...]

Lire la suite →

10 mars 2020

CCN du salarié du particulier employeur : le travail de nuit (3180)

Présence de nuit Fonctions de garde-malade de nuit Jeunes travailleurs Postes d’emploi à caractère familial FICHE SYNTHESE 3180Travail de nuit [...]

Lire la suite →

10 mars 2020

CCN du salarié du particulier employeur : la période d’essai (3180)

Définition Durée période d’essai FICHE SYNTHESE 3180Période d’essai [...]

Lire la suite →

9 mars 2020

Convention collective de la quincaillerie : le temps de travail (3311)

Dispositions préliminaires Employés et agents de maîtrise Cadres Jours fériés FICHE SYNTHESE 3311Temps de travail [...]

Lire la suite →

À propos du blog des Éditions Legimedia

Les articles juridiques du blog des Éditions Legimedia sont rédigés en interne par des juristes spécialisés en droit social, après un travail de recherche approfondie, afin de vous apporter des informations claires, à jour des dernières dispositions légales et conformes.

Ce blog propose différentes catégories et thématiques liées à l’actualité du droit du travail et des conventions collectives (champs d’application, salaires, horaires de travail, congés, formation professionnelle, etc.), aux obligations de l’employeur en matière de sécurité et d’affichage, aux registres obligatoires ou encore à la mise en conformité d’une entreprise selon le code du travail.