Employeur obligations

L’employeur a de nombreuses obligations parmi lesquelles figurent des obligations de formation. Aux deux formations classiquement admises s’ajoute une nouvelle : l’obligation de formation à la non-discrimination à l’embauche.

Les formations obligatoires avant la loi du 27 janvier 2017

Avant le 27 janvier 2017, il y avait seulement deux formations légalement obligatoires :

– l’obligation de formation en matière de santé et de sécurité

– l’obligation de formation des salariés

L’obligation de formation en matière de santé et de sécurité est précisée à l’article L4121-1 du Code du travail qui prévoit que l’employeur doit prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. Parmi ces mesures, il y a des actions d’information et de formation.

L’obligation de formation est prévue par l’article L6321-1 du Code du travail selon lequel « l’employeur assure l’adaptation des salariés à leur poste de travail. Il veille au maintien de leur capacité à occuper un emploi, au regard notamment de l’évolution des emplois, des technologies et des organisations. Il peut proposer des formations qui participent au développement des compétences, y compris numériques, ainsi qu’à la lutte contre l’illettrisme, notamment des actions d’évaluation et de formation permettant l’accès au socle de connaissances et de compétences défini par décret ». L’employeur a donc l’obligation d’assurer l’adaptation des salariés à leur poste de travail et de veiller à leur maintien dans l’emploi.

 

L’introduction de la formation à la non-discrimination à l’embauche

Cette nouvelle formation a été introduite par l’article 214 de la loi n°2017-86 du 27 janvier 2017. L’article L1131-2 du Code du travail a été intégré dans le chapitre traitant du champ d’application des discriminations et prévoit que « dans toute entreprise employant au moins trois cents salariés et dans toute entreprise spécialisée dans le recrutement, les employés chargés des missions de recrutement reçoivent une formation à la non-discrimination à l’embauche au moins une fois tous les cinq ans ». Ce nouvel article semble témoigner de l’importance croissante du principe de non-discrimination et de son appréhension pratique par les entreprises.

A défaut de dispositions spécifiques ou complémentaires sur ce point, il faut se contenter du contenu de l’article : cette obligation ne concerne que deux cas particuliers : les entreprises d’au moins 300 salariés et les entreprises spécialisées dans le recrutement, sans condition d’effectif. Il n’y a pas de précision sur la formation hormis le fait qu’elle devra être renouvelée tous les cinq ans.

 

À lire : Les obligations de l’employeur

À lire : L’obligation de formation

À lire : L’importance de l’obligation de formation des salariés à la charge de l’employeur

À lire : Qu’est-ce-que la discrimination au travail ?

À lire : Le principe de non-discrimination

 

Photo : Pixabay

Une question concernant une convention collective ? Concernant le droit social plus généralement ?
→ Nos juristes spécialistes vous répondent clairement et rapidement.
Comment ça marche ?
Je pose ma question ▶
À propos de l'auteur
Amandine Chapou

Amandine Chapou - Juriste au sein des Editions Legimedia.

Diplômée du Master II Droit privé économique, je suis juriste au sein des Éditions Legimedia. Via différentes expériences professionnelles, aussi bien dans des cabinets d'avocats que dans des entreprises, j'ai pu développer des compétences en droit de la consommation, droit de la concurrence, droit de la distribution, droit de la propriété intellectuelle, droit social et droit des contrats. [...]

À lire dans la catégorie Actualités du droit
3 mai 2021

Activité partielle : point au 1er mai 2021

Activité partielle : point au 1er mai 2021
Trois nouveaux décrets ont été adoptés durant le mois d’avril au sujet de l’activité partielle. Ces décrets portent entre autres sur la détermination du [...]

Lire la suite →

1 avril 2021

Activité partielle : point au 1er avril 2021

Point sur le dispositif d'activité partielle au 1er avril 2021
A l’aube du nouveau confinement prononcé par le Président de la République ce mercredi 31 mars 2021, de nouvelles mesures se profilent quant au dispositif d’activité [...]

Lire la suite →

8 mars 2021

Restaurants d’entreprise : Quid des nouvelles mesures sanitaires ?

Restaurants d’entreprise : Quid des nouvelles mesures sanitaires ?
Par l’actualisation de la fiche Covid-19 relative à l’organisation et au fonctionnement des restaurants d’entreprise, le gouvernement a décidé de renforcer [...]

Lire la suite →

1 mars 2021

Activité partielle : point au 1er mars 2021

Nouveautés au 1er mars 2021 sur l'activité partielle
Nombreuses sont les mesures qui sont prises dans le cadre du dispositif d’activité partielle afin d’aider les entreprises à faire face aux conséquences économiques [...]

Lire la suite →

29 janvier 2021

Activité partielle (décret n°2021-70) : actualisation du décret du 29 juin 2020

Actualisation du décret relatif à l'activité partielle (27.01.21)
En raison de la crise sanitaire de Covid-19, le mécanisme relatif à l’activité partielle est sans cesse adapté au profit des entreprises dont les secteurs d’activité [...]

Lire la suite →

À propos du blog des Éditions Legimedia

Les articles juridiques du blog des Éditions Legimedia sont rédigés en interne par des juristes spécialisés en droit social, après un travail de recherche approfondie, afin de vous apporter des informations claires, à jour des dernières dispositions légales et conformes.

Ce blog propose différentes catégories et thématiques liées à l’actualité du droit du travail et des conventions collectives (champs d’application, salaires, horaires de travail, congés, formation professionnelle, etc.), aux obligations de l’employeur en matière de sécurité et d’affichage, aux registres obligatoires ou encore à la mise en conformité d’une entreprise selon le code du travail.