reclassement convocation des délégués du personnels

La Cour de cassation dans un arrêt en date du 23 mai 2017 précise qu’il n’existe pas de forme particulière pour la convocation des délégués du personnel par voie électronique afin d’obtenir leur avis sur le reclassement d’un salarié inapte (Cass. soc., 26 avril 2017, n°15-21196).

 

Inaptitude d’un salarié

Conformément à l’article L1226-2 du code du travail, seul le médecin du travail peut constater l’inaptitude d’un salarié à reprendre son poste de travail. La déclaration d’inaptitude d’un salarié inapte est précédée d’un examen médical du salarié, un examen du poste, examen des conditions de travail, et s’il n’y a pas d’aménagement, d’adaptation ou de transformation possible du poste de travail. En outre l’état de santé du salarié doit justifier un changement de poste.

A titre informatif, depuis le 1er janvier 2017 (date d’entrée en vigueur de la loi travail du 8 août 2016), la procédure de l’inaptitude d’origine non professionnelle est calquée sur celle de l’inaptitude d’origine professionnelle. Ainsi, dans tous les cas les délégués du personnel doivent être consultés avant que l’employeur propose un reclassement. Ressort également l’obligation de formaliser par écrit les motifs de l’impossibilité de reclassement et les motifs de licenciement.

L’article L1226-2 du code du travail rappelle que la proposition de reclassement doit être discutée avec les délégués personnel ; « cette proposition prend en compte, après avis des délégués du personnel lorsqu’ils existent, les conclusions écrites du médecin du travail et les indications qu’il formule sur les capacités du salarié à exercer l’une des tâches existantes dans l’entreprise ».

 

Convocation des délégués du personnel

Dans l’arrêt du 23 mai 2017, la Cour de cassation a affirmé que « le code du travail n’impose aucune forme particulière pour recueillir l’avis des délégués du personnel quant au reclassement d’un salarié déclaré inapte et que satisfait aux exigences de ce texte la convocation des délégués du personnel par voie électronique ».

Ce qui signifie qu’une convocation envoyée par voie électronique est une convocation valable. Les délégués du personnel peuvent être convoqués par voie électronique afin d’émettre leur avis sur les propositions de reclassement d’un salarié déclaré inapte. L’employeur doit consulter les délégués du personnel avant de proposer un poste de reclassement qu’il s’agisse d’inaptitude d’origine professionnelle ou non professionnelle.

 

Photo : Pixabay

Une question concernant une convention collective ? Concernant le droit social plus généralement ?
→ Nos juristes spécialistes vous répondent clairement et rapidement.
Comment ça marche ?
Je pose ma question ▶
À propos de l'auteur
Amandine Jacquel

Amandine Jacquel - Juriste au sein des Editions Legimedia.

Diplômée d'un Master II en Droit des affaires, je suis juriste au sein des Éditions Legimedia. Forte de mes précédentes expériences au sein de grands groupes, j'ai développé des compétences dans les domaines du droit social - droit de la consommation - droit de la concurrence - droit de la distribution - droit de l'internet et du droit de la propriété intellectuelle. [...]

À lire dans la catégorie Actualités du droit
31 mars 2020

L’impact du coronavirus sur les obligations de l’employeur

l'impact du coronavirus sur les obligations de l'employeur
Face à la pandémie du coronavirus à laquelle le monde est confronté, la question des obligations de l’employeur par rapport à la mise en œuvre des moyens de protection [...]

Lire la suite →

19 février 2020

Recours au travail de nuit : Principe et mise en garde de la Cour de cassation

Travail de nuit des salariés
Il arrive que certains secteurs professionnels nécessitent le recours au travail de nuit, thématique récurrente figurant au sein des conventions collectives nationales, [...]

Lire la suite →

13 février 2020

Les manquements persistants de l’employeur : Une possible prise d’acte

prise d'acte liée aux manquements persistants de l'employeur
Par un arrêt du 15 janvier 2020 (n°18-23417), les juges sont venus affirmer le principe selon lequel les manquements persistants de l’employeur pouvaient être la [...]

Lire la suite →

12 février 2020

Mise en place du CSE : effectifs et obligations de l’employeur

CSE: calcul des seuils d'effectif de l'entreprise : obligation de l'employeur
Au sein d’une entreprise détenant un effectif d’au moins 11 salariés sur 12 mois consécutifs, l’employeur se trouve dans l’obligation de mettre [...]

Lire la suite →

13 janvier 2020

Mise à jour 2020 : affichage obligatoire en entreprise

CCN 3098 : industries de l'habillement
Certaines indications relatives aux relations sociales et conditions de travail doivent être obligatoirement indiquées dans les entreprises soit par voie d’affichage [...]

Lire la suite →

À propos du blog des Éditions Legimedia

Les articles juridiques du blog des Éditions Legimedia sont rédigés en interne par des juristes spécialisés en droit social, après un travail de recherche approfondie, afin de vous apporter des informations claires, à jour des dernières dispositions légales et conformes.

Ce blog propose différentes catégories et thématiques liées à l’actualité du droit du travail et des conventions collectives (champs d’application, salaires, horaires de travail, congés, formation professionnelle, etc.), aux obligations de l’employeur en matière de sécurité et d’affichage, aux registres obligatoires ou encore à la mise en conformité d’une entreprise selon le code du travail.