bulletin de paie 1er octobre 2018

Un nouveau modèle du bulletin de paie est applicable à compter du 1er octobre 2018 conséquemment à la suppression de la cotisation salariale à l’assurance chômage. Celui-ci a été instauré par l’arrêté du 9 mai 2018 relatif à l’ordre et le regroupement des informations figurant sur le bulletin de paie mentionnées à l’article R.3243-2 du code du travail.


 
 
 
 
 

 

Nouveau formulaire du bulletin de paie à compter du 1er octobre 2018

Pour rappel, le bulletin de paie est un document devant être remis par l’employeur à ses salariés lors du paiement du salaire. Cette remise peut intervenir soit en main propre qui demeure cependant l’exception, soit en principe par voie électronique dès lors que le salarié l’accepte, conformément à l’article L.3243-2 du code du travail et depuis le décret n°2016-1752 du 16 décembre 2016..

Ce même document reprend un certain nombre d’informations relatives au travail et à la rémunération du salarié, mais aussi les cotisations sociales patronales et salariales qui sont dues, les congés, les indemnités, le total des salaires imposables net versé au salarié, précisées à l’article R3243-1 du code du travail.

De ce fait, le bulletin de paie fait état d’une preuve juridique du travail qu’un salarié a effectué en échange d’une contrepartie pécuniaire, de ce fait en cas de non remise régulière de ce document obligatoire, l’employeur s’expose à une condamnation à des dommages-intérêts et à une amende pénale.

De même, l’employeur est par principe tenu d’en conserver le double pendant au moins cinq ans.

Comme il vous l’a été d’ores et déjà annoncé dans l’article suivant : Changements sur le bulletin de paie depuis l’arrêté du 9 mai 2018, désormais une partie de l’article prévisionnel est d’actualité. Ainsi, le nouveau formulaire du bulletin de paie est désormais applicable depuis le 1er octobre 2018, dès lors, les mentions précisées à l’article 2 de l’arrêté du 9 mai 2018 doivent y figurer.

Par ailleurs, il faudra veiller à se conformer aux dispositions de l’article 3 de l’arrêté susmentionné, à compter du 1er janvier 2019, car il n’existera plus de distinction entre le bulletin de paie des cadres et des non-cadres, ni même la mention « APEC ».

 

Photo : Pixabay

Une question concernant une convention collective ? Concernant le droit social plus généralement ?
→ Nos juristes spécialistes vous répondent clairement et rapidement.
Comment ça marche ?
Je pose ma question ▶
À propos de l'auteur
Leïla Fouamouz

Leïla Fouamouz - Juriste au sein des Editions Legimedia.

Diplômée d'un master en droit social, j'exerce actuellement les fonctions de juriste en droit social au sein des Editions Legimedia. Je justifie de plusieurs expériences dans le domaine juridique, en effet, j'ai eu une expérience en cabinet d'avocat au cours de laquelle j'ai pu aborder des dossiers relatifs au droit social. De même, j'ai été juriste au sein d'une entreprise au sein de laquelle j'étais confronté à des dossiers tant relatifs au droit privé qu'au droit public. Enfin, j'ai été juriste bénévole auprès d'une association, ce qui m'a permis de consolider mes connaissances en droit. [...]

À lire dans la catégorie Actualités du droit
19 février 2020

Recours au travail de nuit : Principe et mise en garde de la Cour de cassation

Travail de nuit des salariés
Il arrive que certains secteurs professionnels nécessitent le recours au travail de nuit, thématique récurrente figurant au sein des conventions collectives nationales, [...]

Lire la suite →

13 février 2020

Les manquements persistants de l’employeur : Une possible prise d’acte

prise d'acte liée aux manquements persistants de l'employeur
Par un arrêt du 15 janvier 2020 (n°18-23417), les juges sont venus affirmer le principe selon lequel les manquements persistants de l’employeur pouvaient être la [...]

Lire la suite →

12 février 2020

Mise en place du CSE : effectifs et obligations de l’employeur

CSE: calcul des seuils d'effectif de l'entreprise : obligation de l'employeur
Au sein d’une entreprise détenant un effectif d’au moins 11 salariés sur 12 mois consécutifs, l’employeur se trouve dans l’obligation de mettre [...]

Lire la suite →

13 janvier 2020

Mise à jour 2020 : affichage obligatoire en entreprise

affichage obligatoire 2020
Certaines indications relatives aux relations sociales et conditions de travail doivent être obligatoirement indiquées dans les entreprises soit par voie d’affichage [...]

Lire la suite →

3 janvier 2020

La revalorisation du SMIC au 1er janvier 2020

Mise à jour IDCC : 1921 Relatif au régime CARCO et à al grille des salaires au 1er janvier 2020
Le décret n°2019-1387 du 18 décembre 2019 relatif au relèvement du salaire minimum de croissance (SMIC) fixe les montants applicables au 1er janvier 2020 pour les employeurs [...]

Lire la suite →

À propos du blog des Éditions Legimedia

Les articles juridiques du blog des Éditions Legimedia sont rédigés en interne par des juristes spécialisés en droit social, après un travail de recherche approfondie, afin de vous apporter des informations claires, à jour des dernières dispositions légales et conformes.

Ce blog propose différentes catégories et thématiques liées à l’actualité du droit du travail et des conventions collectives (champs d’application, salaires, horaires de travail, congés, formation professionnelle, etc.), aux obligations de l’employeur en matière de sécurité et d’affichage, aux registres obligatoires ou encore à la mise en conformité d’une entreprise selon le code du travail.