Espaces publics clos : port du masque obligatoire

Afin de lutter contre la propagation du virus et plus exactement, pour éviter un nouveau rebond de l’épidémie, de nouvelles mesures sont venues s’ajouter à celles déjà existantes en matière de prévention obligatoire. En effet, à la rentrée du mois de septembre 2020 une nouvelle obligation s’ajoute à celle relative au port du masque au sein des espaces publics clos : l’obligation du port du masque dans les entreprises.

 
 
 
 

Quels sont les lieux concernés par l’obligation de port du masque ?

Depuis le 20 juillet 2020, les français sont confrontés à une nouvelle mesure d’ordre sanitaire : le port du masque au sein des espaces publics clos.

L’obligation n’est pas tout à fait nouvelle, puisque depuis le déconfinement, l’obligation de porter un masque était déjà présente au sein des établissements recevant du public : les ERP. A titre informatif, les ERP sont classés par catégories au sein de l’arrêté en date du 25 juin 1980 portant approbation des dispositions générales du règlement de sécurité contre les risques d’incendie et de panique dans les établissements recevant du public (ERP).

Accédez au registre public d’accessibilité

Ainsi, à partir de cet arrêté, la liste des établissement concernés par l’obligation de porter un masque était initialement celle-ci (les établissements sont renseignés par catégories) :

(L) Salles d’auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple, y compris les salles de spectacles et les cinémas ;

(N) Restaurants et débits de boissons ;

(O) Hôtels et pensions de famille ;

(P) Salles de dans et salles de jeux ;

(R.) Établissements d’éveil, d’enseignement, de formation, centres de vacances, ventres de loisirs sans hébergement ;

(S) Bibliothèques, centres de documentation ;

(V) Établissements de culte ;

(X) Établissements sportifs couverts ;

(Y) Musées ;

(PA) Établissements de plein air ;

(CTS) Chapiteaux, tentes et structures ;

(OA) Hôtels-restaurants d’altitude ;

(EF) Établissements flottants ;

(REF) Refuges de montagne.

A cette liste, il convient d’ajouter les gares maritimes, routières, et les aéroports.

La liste ci-dessus a été complétée par l’ajout des catégories suivantes, issues du décret n°2020-884 du 17 juillet 2020 modifiant le décret n°2020-860 du 10 juillet 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid dans les territoires sortis de l’état d’urgence sanitaire et dans ceux où il a été prorogé :

(M) Magasins de vente, centres commerciaux ;

(W) Administrations et banques ;

– Marchés couverts.

 

Le port du masque obligatoire en entreprise au 1er septembre 2020

Actuellement, un nouveau protocole est à l’étude. Sa date d’entrée en vigueur est fixée au 1er septembre 2020, date à laquelle l’obligation relative à la systématisation du port du masque en entreprise s’avérera obligatoire.

Ce protocole est le reflet du suivi des nouvelles recommandations établies par le Haut Conseil de la santé public. Son objectif réside en le fait d’assurer la santé et la sécurité des travailleurs au sein des entreprises.

Bien que le masque sera porté en permanence par ces derniers, les mesures adoptées dans le cadre de la protection collective doivent perdurer. En effet pour rappel, il est important de veiller au respect des mesures barrières, des règles de distanciations physiques, du lavage régulier des mains, etc.

En ce qui concerne les lieux au sein desquels les travailleurs seront tenus de porter en permanence leur masque de protection, il s’agira :

– Des salles de réunion ;

– Des open spaces ;

– Des couloirs ;

– Des bureaux composés d’au moins 2 salariés ;

– Etc.

La liste des lieux professionnels concernés par cette obligation est non-exhaustive, et ce, en raison du fait que le masque doit être porté dès lors que les espaces de travail ou collectifs sont partagés avec d’autres personnes. Ainsi, seul le port du masque ne s’impose pas au sein des bureaux individuels.

En termes de financement, aucune aide n’est prévue quant à la fourniture des masques. En effet, celle-ci demeure à la charge des employeurs.

Enfin, il est important de souligner que le recours au télétravail demeure d’actualité en ce qu’il participe à la prévention des risques de propagations du virus Covid-19.

Accédez aux masques KN95 (équivalent FFP2)

 

Point d’actu : la légalité du maintien de la fermeture des discothèques

Le maintien de la fermeture des établissements de type P (salles de danse) a suscité le mécontentement des établissements de nuit. Par conséquent, certains de ces établissements accompagnés du syndicat national des discothèques et lieux de loisirs ont demandé auprès du juges des référés du Conseil d’Etat la suspension de l’exécution des deux décrets suivants, à savoir :

– Le décret n°2020-759 du 21 juin 2020 ;

– Ainsi que le décret n°2020-860 du 10 juillet 2020.

En effet, ces deux décrets ont pour conséquence de maintenir la fermeture des établissements de nuits de type P « salles de danse » ainsi que les discothèques. Pour les requérants, cette mesure a pour effet de porter une atteinte grave et manifestement illégale aux libertés suivantes :

– Liberté du commerce et de l’industrie ;

– Liberté d’entreprendre ;

– Liberté d’exercer une activité économique ;

– Liberté du travail ;

– Liberté contractuelle ;

– Libre concurrence ;

– Et principe d’égalité devant la loi.

 

A cela, le Conseil d’Etat indique au sein de sa décision rendue le 13 juillet 2020 que « l’atteinte portée par la mesure contestée aux libertés invoquées, pour être grave, ne revêtant ainsi pas un caractère manifestement illégal, les conclusions aux fins de suspension de l’exécution des dispositions contenues, en dernier lieu, au I de l’article 45 du décret du 10 juillet 2020 doivent être rejetées, ainsi que celles tendant à ce qu’il soit enjoint à l’État d’autoriser la réouverture des discothèques et autres établissements de type P « salles de danse ».

Accédez aux masques 3 plis

 

Lire : Quel type de masque de protection se procurer pour vous et votre entreprise ?

Lire : Covid-19 : la subvention « Prévention Covid » en faveur des TPE

 

Photo : Pixabay

Une question concernant une convention collective ? Concernant le droit social plus généralement ?
→ Nos juristes spécialistes vous répondent clairement et rapidement.
Comment ça marche ?
Je pose ma question ▶
À propos de l'auteur
Mélanie Mary

Mélanie Mary - Juriste au sein des Editions Legimedia.

Diplômée d'un Master II Droit de la protection sociale, j’ai intégré les Éditions Legimedia en tant que juriste en Droit social. [...]

À lire dans la catégorie Droit du travail
30 juillet 2020

Création de la cinquième branche de Sécurité sociale relative à l’autonomie

family-3347049_1920
Ce 23 juillet 2020, l’Assemblée nationale a voté le projet de loi ordinaire et le projet de loi organique relatifs aux enjeux du vieillissement de la population : [...]

Lire la suite →

30 juillet 2020

Activité partielle : la réduction d’activité durable (décret du 28 juillet 2020)

Activité partielle : Réduction d'activité durable (28/07/20)
Afin d’encadrer au mieux possible les modalités de recours à l’activité partielle, le Premier ministre a adopté un nouveau décret relatif au dispositif spécifique [...]

Lire la suite →

28 juillet 2020

Port du masque obligatoire dans les espaces publics clos et en entreprise

Espaces publics clos : port du masque obligatoire
Afin de lutter contre la propagation du virus et plus exactement, pour éviter un nouveau rebond de l’épidémie, de nouvelles mesures sont venues s’ajouter à [...]

Lire la suite →

28 juillet 2020

Réforme des retraites 2020 : De quoi s’agit-il ?

Réforme des retraites : Système universel
Le 24 janvier 2020, le projet de loi sur les retraites a été présenté par le Gouvernement en conseil des ministres. La réforme vise la mise en place d’un système [...]

Lire la suite →

16 juillet 2020

L’obligation de reclassement du travailleur handicapé déclaré inapte

wheelchair-749985_1920(1)
Par un arrêt du 3 juin 2020 (n°18-2199), la Cour de cassation a renforcé une nouvelle fois la protection du travailleur handicapé en considérant que le défaut de reclassement [...]

Lire la suite →

À propos du blog des Éditions Legimedia

Les articles juridiques du blog des Éditions Legimedia sont rédigés en interne par des juristes spécialisés en droit social, après un travail de recherche approfondie, afin de vous apporter des informations claires, à jour des dernières dispositions légales et conformes.

Ce blog propose différentes catégories et thématiques liées à l’actualité du droit du travail et des conventions collectives (champs d’application, salaires, horaires de travail, congés, formation professionnelle, etc.), aux obligations de l’employeur en matière de sécurité et d’affichage, aux registres obligatoires ou encore à la mise en conformité d’une entreprise selon le code du travail.