Dernières actualités relatives au Covid-19

Les règles d’isolement en cas de positivité au Covid-19 méritent une attention particulière en cette période où les jours deviennent de plus en plus chauds. En effet, il convient de rappeler quelles sont les règles applicables en matière de durée d’isolement selon que le salarié soit vacciné ou pas.

 
 
 
 

Que faire en cas de symptômes évocateurs du Covid-19 ?

Dès lors que l’un de vos salariés ressent un ou plusieurs symptômes évocateurs du Covid (*), il est recommandé de suivre le protocole suivant :

– Réaliser dès que possible un test antigénique (en sachant qu’en cas de positivité du test il sera nécessaire de réaliser un second test (PCR) afin de confirmer le résultat du premier test), ou un test PCR, ce qui évitera au salarié d’avoir à confirmer son résultat positif ;

S’isoler et réduire au maximum les contacts avec l’extérieur ;

Recenser la liste des individus avec lesquels le salarié a été en contact au cours des 48 heures précédant la date à laquelle les symptôme seront apparus ;

Télétravailler lorsque cela est possible pour le salarié.

(*) Les symptômes évocateurs du Covid sont les suivants : fièvre ou sensation de fièvre, courbatures, maux de tête, maux de gorge, toux, fatigue inhabituelle, etc.

 

Mon salarié est positif au Covid et est vacciné, doit-il s’isoler ?

En cas de positivité du test réalisé sur votre salarié dont le schéma vaccinal est complet, les règles suivantes sont à respecter :

– Celui-ci doit s’isoler pendant 7 jours pleins à compter de la date à laquelle sont apparus les premiers symptômes, ou, à compter de la date à laquelle a été réalisé le test positif ;

– Et ce sera à compter du 5e jour d’isolement que le salarié devra réaliser un nouveau test antigénique ou PCR afin de s’assurer qu’il est devenu négatif, cela étant nécessaire afin qu’il puisse de nouveau réintégrer les locaux de son entreprise ;

– Ainsi, il sera possible pour le salarié de mettre fin à son isolement au bout de 5 jours si son test est négatif et s’il ne présente plus aucun symptômes depuis 48 heures ;

– Toutefois, si le test demeure négatif, ou si le salarié n’effectue pas de test le 5e jour, alors l’isolement devra perdurer jusqu’au 7e jour, sans qu’il ne soit nécessaire de réaliser un nouveau test à compter de ce jour-là.

A titre informatif, la plupart des conventions collectives précisent quel est le dispositif spécifique d’activité partielle à suivre en cas de Covid-19, à l’exemple de la convention collective des commerces de gros n°3044 au sein de laquelle sont établies les mesures exceptionnelles liées à l’épidémie de coronavirus.

CCN COMMERCE DE GROS 3044

Disponible en PDF, livre ou en abonnement illimité (avec alertes de mises à jour)

Accédez à la CCN 3044

 

Que faire si mon salarié est positif au Covid mais n’est pas vacciné ?

En cas de positivité du test réalisé sur votre salarié dont le schéma vaccinal est incomplet, les règles suivantes sont à respecter :

– Celui-ci doit s’isoler pendant 10 jours pleins à compter de la date à laquelle sont apparus les premiers symptômes, ou, à compter de la date à laquelle a été réalisé le test positif ;

– Et ce sera à compter du 7e jour d’isolement que le salarié devra réaliser un nouveau test antigénique ou PCR afin de s’assurer qu’il est devenu négatif, cela étant nécessaire afin qu’il puisse de nouveau réintégrer les locaux de son entreprise ;

– Ainsi, il sera possible pour le salarié de mettre fin à son isolement au bout de 7 jours si son test est négatif et s’il ne présente plus aucun symptômes depuis 48 heures ;

– Toutefois, si le test demeure négatif, ou si le salarié n’effectue pas de test le 7e jour, alors l’isolement devra perdurer jusqu’au 10e jour, sans qu’il ne soit nécessaire de réaliser un nouveau test à compter de ce jour-là.

 

Qu’en est-il de l’arrêt de travail du salarié affecté par le Covid-19 ?

Si votre salarié est positif au Covid-19 et qu’il reçoit de ce fait un SMS de l’Assurance Maladie, alors il lui est possible de se rendre sur le téléservice dédié à la Déclaration de maintien à domicile « declare amelie ».

Grâce à cet arrêt, le salarié percevra l’indemnisation complémentaire à la sécurité sociale, assurée par son employeur, et ce, à compter de son premier jour d’absence. En effet, aucun jour de carence ne s’applique en cas d’arrêt maladie relatif au Covid-19.

 
 

Lire : Salariés positifs à la Covid-19 & cas contacts : quelle indemnisation en cas d’arrêt maladie ?

 
 

Photo : Freepik

À propos de l'auteur
Mélanie Mary

Mélanie Mary - Juriste au sein des Editions Legimedia.

Diplômée d'un Master II Droit social - Droit de la protection sociale, j’ai intégré les Éditions Legimedia en tant que juriste en Droit social. [...]

À lire dans la catégorie Droit du travail
18 mai 2022

Journée de solidarité 2022 : Le lundi de Pentecôte est-il un jour férié ?

Sans titre
Cette année, le lundi de Pentecôte 2022 est fixé au lundi 6 juin. Il est fréquent que ce jour férié soit pourtant travaillé au titre de la journée de solidarité pour [...]

Lire la suite →

28 avril 2022

Télétravail et accident : Quelle protection pour le salarié ?

Télétravail et accident : Quelle protection pour le salarié ?
Suite à la crise sanitaire, de nombreuses entreprises ont décidé de mettre en place le télétravail de manière régulière, même si celui-ci reste simplement recommandé. [...]

Lire la suite →

15 avril 2022

La revalorisation à la hausse du SMIC au 1er mai 2022

money-2696235_1280
En raison de l’inflation, le ministère du travail a indiqué dans un communiqué de presse le 15 avril 2022 que le SMIC serait revalorisé. L’arrêté du 19 avril [...]

Lire la suite →

4 avril 2022

Loi du 21 mars 2022 : Une amélioration de la protection des lanceurs d’alerte

Loi du 21 mars 2022 : Une amélioration de la protection des lanceurs d'alerte
Les affaires concernant les lanceurs d’alerte de plusieurs grandes entreprises ont fait la une des journaux ces dernières années. Le géant Facebook avec l’affaire [...]

Lire la suite →

25 mars 2022

Nouveautés 2022 sur le document unique d’évaluation des risques (DUERP)

DUERP : Nouveautés au 31 mars 2022
Le document unique d’évaluation des risques ou DUERP doit obligatoirement être tenu par l’employeur au sein de son entreprise afin de satisfaire à son obligation [...]

Lire la suite →

À propos du blog des Éditions Legimedia

Les articles juridiques du blog des Éditions Legimedia sont rédigés en interne par des juristes spécialisés en droit social, après un travail de recherche approfondie, afin de vous apporter des informations claires, à jour des dernières dispositions légales et conformes.

Ce blog propose différentes catégories et thématiques liées à l’actualité du droit du travail et des conventions collectives (champs d’application, salaires, horaires de travail, congés, formation professionnelle, etc.), aux obligations de l’employeur en matière de sécurité et d’affichage, aux registres obligatoires ou encore à la mise en conformité d’une entreprise selon le code du travail.