Quelles sont les conséquences en cas d'abandon de poste ?

L’abandon de poste n’est pas défini légalement. Il s’agit d’une absence injustifiée qui dure dans le temps et pour laquelle l’employeur n’a pas donné son autorisation. Quels sont les recours de l’employeur et quelles sont les conséquences pour le salarié ?


 
 
 
 
 
 

Quels sont les recours de l’employeur ?

Si le salarié est absent soudainement et de manière imprévue, l’employeur doit clarifier la situation. Il doit vérifier si l’absence de ce dernier est volontaire ou non. En effet, le salarié peut être absent en raison d’une situation d’urgence ne lui ayant pas permis de prévenir son supérieur ou il peut avoir exercé son droit de retrait face à une situation dangereuse. Il doit donc s’assurer de l’intention claire du salarié de ne pas reprendre son travail. Pour cela, il peut interroger son entourage professionnel et lui adresser une demande d’explications par lettre recommandée avec accusé de réception.

Comme le salarié bénéficie d’un délai de 48 heures pour adresser à sa direction un éventuel arrêt de travail, la lettre peut être envoyée au terme de ce délai. En cas d’absence de réponse au courrier, l’employeur peut adresser une mise en demeure de reprendre le travail le plus rapidement possible et de justifier son absence.

Si l’employeur n’obtient pas de réponse à ses courriers, il peut alors mettre en place une procédure disciplinaire en le convoquant à un entretien préalable à sanction disciplinaire, pouvant aller jusqu’au licenciement. La convocation doit être adressée par lettre recommandée avec accusé de réception dans les deux mois suivant la connaissance de l’absence, conformément à l’article L1332-4 du Code du travail. Lorsque l’abandon de poste est caractérisé, il constitue une faute grave pouvant légitimer un licenciement. L’employeur doit néanmoins prouver que l’abandon de poste a désorganisé l’activité de l’entreprise et causé un préjudice.

 

Quelles sont les conséquences de l’abandon de poste ?

Le salarié cessant de se présenter à son travail viole ses obligations contractuelles et s’expose donc à une sanction disciplinaire.

Puis, comme il ne vient plus travailler, il ne perçoit plus de salaire. Généralement, l’arrêt du versement du salaire aura lieu à la suite du délai de 48 heures laissé au salarié pour justifier son absence.

Ensuite, comme le contrat de travail n’est pas rompu du seul fait de l’abandon de poste, il ne peut pas prétendre à un quelconque versement de la part de Pôle emploi.

Enfin, comme l’abandon de poste est fautif, il peut avoir des conséquences sur la vie professionnelle future du salarié et compromettre son éventuelle embauche par un employeur qui pourrait en avoir connaissance.

Pour toutes ces raisons, le salarié doit réfléchir avant d’abandonner son poste. Si son travail ne lui convient pas il peut en discuter avec son employeur et envisager de procéder à une rupture conventionnelle du contrat de travail.

 

À lire : Quels sont les motifs de licenciement ?

À lire : La protection de la santé physique et mentale des salariés justifiant un licenciement pour faute grave

À lire : Les conditions et la procédure de rupture conventionnelle

À lire : À quoi correspond le droit de retrait ?

 
 

Photo : Pixabay

À propos de l'auteur
Amandine Chapou

Amandine Chapou - Juriste au sein des Editions Legimedia.

Diplômée du Master II Droit privé économique, je suis juriste au sein des Éditions Legimedia. Via différentes expériences professionnelles, aussi bien dans des cabinets d'avocats que dans des entreprises, j'ai pu développer des compétences en droit de la consommation, droit de la concurrence, droit de la distribution, droit de la propriété intellectuelle, droit social et droit des contrats. [...]

À lire dans la catégorie Le saviez-vous ?
31 juillet 2017

Que contient le registre des accidents de travail bénins ?

déclaration d'accidents
Conformément au code de la sécurité sociale, un employeur peut remplacer une déclaration des accidents n’entraînant ni arrêt de travail, ni soins médicaux par [...]

Lire la suite →

31 juillet 2017

Que contient l’affichage sur l’infarctus ?

Que contient l'affichage sur l'infarctus ?
Un infarctus survient généralement lorsqu’un caillot sanguin bloque la circulation du sang dans une artère coronaire, c’est-à-dire un vaisseau sanguin qui [...]

Lire la suite →

26 juillet 2017

Que contient l’affichage sur l’accident vasculaire cérébral ?

Que contient l'affichage sur l'accident vasculaire cérébral ?
Un accident vasculaire cérébral (AVC) correspond à une lésion du tissu cérébral due à une interruption de la circulation sanguine vers le cerveau qui n’est alors [...]

Lire la suite →

21 juillet 2017

L’intégration des personnes autistes dans le monde du travail

handicap autistes
L’autisme reconnu comme un handicap peut être un frein pour leur intégration dans le milieu professionnel. Afin de lutter contre les discriminations et assurer une [...]

Lire la suite →

17 juillet 2017

Que contient l’affichage des gestes et postures : port de charges ?

Que contient l'affichage des gestes et postures : port de charges ?
Le port de charge, ou la manutention manuelle, peut entraîner de la fatigue, des douleurs, des accidents de travail ou encore des accidents cardio-vasculaires si cette activité [...]

Lire la suite →

À propos du blog des Éditions Legimedia

Les articles juridiques du blog des Éditions Legimedia sont rédigés en interne par des juristes spécialisés en droit social, après un travail de recherche approfondie, afin de vous apporter des informations claires, à jour des dernières dispositions légales et conformes.

Ce blog propose différentes catégories et thématiques liées à l’actualité du droit du travail et des conventions collectives (champs d’application, salaires, horaires de travail, congés, formation professionnelle, etc.), aux obligations de l’employeur en matière de sécurité et d’affichage, aux registres obligatoires ou encore à la mise en conformité d’une entreprise selon le code du travail.