man-on-a-wheelchair-gd745c341c_1920

La loi définit le travailleur handicapé comme toute personne dont les possibilités d’obtenir ou de conserver un emploi sont effectivement réduites par suite de l’altération d’une ou plusieurs fonctions physique, sensorielle, mentale ou psychique.

Le salarié peut alors bénéficier de la reconnaissance de sa qualité de travailleur handicapé (RQTH).

       

Consultez notre dossier dédié à l’embauche d’un travailleur handicapé
 

1 – Que veut dire RQTH et qui y a droit ?

La reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) est une décision administrative qui accorde à une personne en situation de handicap une qualité lui permettant de bénéficier d'un accompagnement et d'aides spécifiques.

  • Pour cela, le travailleur doit remplir les conditions suivantes :
  • être âgé d’au moins 16 ans ;
  • rencontrer des difficultés dans ses recherches d’emploi en raison d’une déficience d’une ou plusieurs fonctions physique, sensorielle, mentale ou psychique.

Par ailleurs, sont considérés comme travailleurs assimilés handicapés :

  • les victimes d’accidents du travail ou de maladies professionnelles bénéficiant d’une rente pour incapacité permanente au moins égale à 10 % ;
  • les personnes bénéficiant d’une pension d’invalidité dont la capacité de travail est réduite d’au moins deux tiers du fait de cette invalidité ;
  • les personnes détenant une carte mobilité inclusion mention invalidité ;
  • les personnes bénéficiant de l’allocation aux adultes handicapés (AAH);
  • les sapeurs-pompiers volontaires bénéficiant d’une rente d’invalidité du fait d’un accident du travail ou d’une maladie contractée en service ;
  • les anciens militaires et assimilés bénéficiant d’une pension militaire d’invalidité.

 

2 – Quelle est la procédure pour demander une RQTH ?

Demande de reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé

Si la personne fait une demande d’AAH, la demande de RQTH est instruite automatiquement.

Sinon, la demande de RQTH se fait auprès de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) du lieu de résidence.

La demande peut être faite par la personne en situation de handicap elle-même, ou par son représentant légal.

La RQTH est ensuite délivrée par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH). La Commission peut aussi décider de ne pas reconnaître la qualité de travailleur handicapé, si elle conclut à l'impossibilité d'accéder à tout travail ou à la possibilité d'accéder normalement à un travail.

Durée et renouvellement

La RQTH est attribuée pour une durée allant de 1 an à 10 ans. Dans certains cas, elle peut être attribuée à vie.

La renouvellement est possible mais pas automatique. Il faut faire une demande de renouvellement selon la même procédure que pour la demande initiale.

 

3 – Quels sont les droits et avantages à être reconnu travailleur handicapé ?

La RQTH permet d'accéder à des mesures favorisant l'accès à un emploi ou le maintien dans l'emploi.

Le salarié RQTH est orienté vers un établissement ou service d'aide par le travail, vers le marché du travail ou vers un centre de rééducation professionnelle.

Ce statut permet à son bénéficiaire de trouver un emploi ou d'être maintenu dans son emploi grâce à l'obligation d'emploi à laquelle sont soumises les entreprises de plus de 20 salariés.

Le salarié RQTH est accompagné par des organismes spécialisés tels que l'association de gestion du fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées (Agefiph) et Cap Emploi, et il bénéficie d'aides spécifiques.

Par ailleurs, l’'accès à la fonction publique se fait par un recrutement sur concours ou contractuel spécifique qui permet une égalité des chances.

D'autres particularités sont à relever, par exemple :

  • l'employeur doit abonder le compte personnel de formation (CPF) du travailleur en situation de handicap de 800 € par an, alors que pour les autres salariés le montant est de 500 € ;
  • la durée du préavis de licenciement est doublée pour les salariés RQTH, dans la limite d'une durée totale de préavis de 3 mois.

Tout savoir sur l’embauche d’un travailleur handicapé dans notre dossier
 

4 – Quelles sont les conséquences de l'embauche d'un travailleur handicapé pour l'employeur ?

Remplir son obligation d'emploi (OETH)

Les entreprises sont soumises à une obligation d'emploi des travailleurs handicapés, qui impose à tout employeur du secteur privé ou public d'au moins 20 salariés ou agents d'employer dans son entreprise des personnes en situation de handicap dans une proportion de 6 % de l'effectif total (2 % à Mayotte).

L'employeur remplit donc son obligation d'emploi en embauchant des salariés bénéficiant d'une reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé ou assimilés.

Précisons que l'employeur doit effectuer chaque mois une déclaration obligatoire d'emploi afin de déclarer les travailleurs handicapés qu'il emploie.

Prévoir un aménagement de poste

Afin de garantir le respect du principe d'égalité de traitement à l'égard des travailleurs handicapés, l'employeur doit prendre les mesures appropriées pour permettre au salarié RQTH :

  • d'accéder à un emploi ou de conserver un emploi correspondant à sa qualification ;

  • de l'exercer ;
  • d'y progresser ;
  • d’accéder à une formation adaptée à ses besoins.

L'employeur doit donc aménager le poste du salarié si nécessaire, en prenant contact avec le médecin du travail. Le salarié RQTH peut bénéficier d'un aménagement de son poste de travail (par exemple, installer des équipements adaptés), mais également d'un aménagement de son temps de travail (par exemple, un passage à temps partiel).

Cependant, l’aménagement de poste doit être raisonnable et ne doit pas avoir pour effet de favoriser le travailleur handicapé par rapport aux autres salariés. De même, l’aménagement ne doit pas entraîner de charges disproportionnées pour l’entreprise.

Bénéficier d'aides financières

Diverses aides financières existent, afin d’inciter les employeurs à embaucher des travailleurs handicapés, mais aussi pour leur permettre de mettre en place plus facilement les aménagements nécessaires à l'accueil et au maintien dans l'emploi.

On peut citer par exemple :

  • l’aide à l’emploi des travailleurs handicapés : elle est accordée lorsque l’employeur doit engager des dépenses pour l’adaptation du poste de travail (achat de matériel, etc.). L’employeur perçoit l’aide une fois l’aménagement du poste réalisé ;
  • l’aide à l’embauche d’un travailleur handicapé en contrat d’apprentissage ou en contrat de professionnalisation (cumulable avec les autres aides à l’embauche d’un apprenti ou d’un salarié en contrat de professionnalisation) ;

Les différentes aides et leurs conditions d’octroi sont mises à jour régulièrement sur le site de l’Agefiph.

Plus d’informations sur l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés

 

 

Photo : Pixabay

À lire dans la catégorie Dossiers de Synthèse
25 novembre 2022

Qu’est-ce que l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés ?

disabled-gaaf95ebb0_1920
Afin de pallier les difficultés d'embauche que peuvent rencontrer les travailleurs handicapés, les entreprises sont soumises à une obligation d'emploi en faveur [...]

Lire la suite →

25 novembre 2022

Les 8 points essentiels à savoir sur les retenues sur salaire

Retenue sur salaire : Tout savoir en 8 points clef
Procéder à une retenue sur salaire peut susciter de nombreuses questions, notamment en ce qui concerne le respect des règles légales. La détérioration du matériel professionnel, [...]

Lire la suite →

25 novembre 2022

Quelles sont les indemnités versées au salarié en cas d’accident du travail ?

Indemnisation du salarié victime d'un accident du travail
Lorsqu'un salarié est placé en arrêt de travail suite à un accident du travail, il a droit à des indemnités versées par la sécurité sociale (caisse primaire [...]

Lire la suite →

25 novembre 2022

Qu’est-ce qu’un accident du travail ?

Comment définir un accident du travail ?
En tant qu'employeur, le chef d'entreprise est confronté au risque qu'un accident se réalise à l'égard de l'un de ses salariés au sein de son [...]

Lire la suite →

4 novembre 2022

Prime d’intéressement : les modalités en entreprise

woman-g0d1bea2cd_1920
L’intéressement est un dispositif d’épargne salariale qui permet d’encourager les salariés à s’impliquer au sein de l’entreprise, puisque le but est d’associer [...]

Lire la suite →

À propos du blog des Éditions Legimedia

Les articles juridiques du blog des Éditions Legimedia sont rédigés en interne par des juristes spécialisés en droit social, après un travail de recherche approfondie, afin de vous apporter des informations claires, à jour des dernières dispositions légales et conformes.

Ce blog propose différentes catégories et thématiques liées à l’actualité du droit du travail et des conventions collectives (champs d’application, salaires, horaires de travail, congés, formation professionnelle, etc.), aux obligations de l’employeur en matière de sécurité et d’affichage, aux registres obligatoires ou encore à la mise en conformité d’une entreprise selon le code du travail.