Convention.fr, le spécialiste de la mise en conformité des entreprises depuis 2003
Lundi au vendredi 9h30 - 12h30 / 14h - 17h

Aide par téléphone

04 67 65 04 14

9h30 - 12h30 / 14h - 17h

<< Retour à  la page précédente

Convention collective Ameublement

→ Grille de salaire  |  Congés  |  Prévoyance  |  Droits à la formation  |  Indemnités de licenciement

Synthèse du champ d'application

Convention collective de la fabrication d'ameublement Brochure : 3155 IDCC : 1411

Cette convention règle les relations entre les salariés et leurs employeurs dans les entreprises de fabrication d'ameublement et d'orgues.

Les partenaires sociaux ont convenu que la présente convention trouvera à s'appliquer tant au domaine de l'artisanat que de l'industrie. Elle comprend les classifications spécifiques à l'artisanat.

Leurs activités peuvent être:

- la fabrication de meubles,

- la fabrication de sièges,

- la fabrication de literie,

- la fabrication d'objets en bois comme les cadres,

- la fabrication d'horlogerie,

- la fabrication de matelas,

- la fabrication de jeux et jouets,

- la fabrication d'instruments de musique

- la fabrication d'ameublement extérieur etc

Les voyageurs, placiers et représentants sont exclus de cette convention . Elle s'applique sur tout le territoire métropolitain.

La CCN est conlue pour une durée indéterminée, mais la demande de révision par les parties signataires (une ou plusieurs) peut être déposée à tout moment et selon les conditions prévues par les dispositions conventionnelles.

Les organisations syndicales non signataires peuvent adhérer ultérieurement à la convention. Ce qui a été le cas pour l'union nationale des salariés de la construction et du bois, le syndicat national du personnel d'encadrement du bois et de l'ameublement

Le présent texte conventionnel se substitue aux conventions antérieures. Néanmoins, elle n'a pas pour but de réduire ou diminuer les acquis, individuels ou collectifs,  précédemment acquis.

Seule la clause la plus avantageuse trouvera à s'appliquer.

Chaque thème comprend les règles applicables en la matière. Par exemple, les conditions relatives aux arrêts maladie se trouvent dans la partie "Absence et maladie". Ou encore pour ce qui est du préavis à respecter en cas de rupture du contrat, la personne intéressée devra se référer à la partie "Rupture du contrat de travail- préavis", de même pour les congés payés etc.

Les textes attachés qui suivent comprennent les accords et avenants conclus postérieurement à la signature. Ils viennent respectivement compléter, rajouter ou modifier les dispositions. En effet, les évolutions sociales, économiques et légales entraînent la nécessité d'adapter les clauses conventionnelles.

Les textes issus des discussions portant sur les salaires sont insérés dans la partie des "textes salaires", exclusivement.

A voir aussi :convention de la négoce de l'ameublement

Nom officiel

Convention collective de la fabrication de l'ameublement du 14 janvier 1986

Identifiants officiels

N° brochure : 3155
IDCC : 1411

Besoin de plus de 5 livres ?

Découvrez nos tarifs dégressifs

Contactez notre service commercial pour connaître nos prix :

Ou visitez notre page dédiée :

CCN Ameublement en grande quantité

- Téléchargement instantané après paiement

- Garantie à jour au 26 janvier 2020 comprenant
  tous les derniers textes en application

- Plusieurs index cliquables facilitant la navigation
  (index chronologique, thématique, alphabétique)

- Recherche par mot clés

En savoir +
Visualiser un exemple
1,90 € HT

+ FORMAT PDF OFFERT AVEC LE LIVRE
  → téléchargement instantané après paiement

- Livre plastifié au format A5

- Garantie à jour au 26 janvier 2020 comprenant
  tous les derniers textes en application

- Expédition en 24/48h maximum (jours ouvrés)

en savoir +

- Répond à l'obligation légale de mise à disposition
  des salariés

26,90 € HT

Mise en conformité des professionnels : accès illimité et abonnement aux mises à jour + livre offert

Le droit du travail impose aux professionnels de détenir un exemplaire à jour de la convention collective

→ Notre abonnement répond à cette obligation en vous mettant à disposition votre CCN toujours à jour, vous êtes ainsi en conformité en cas de contrôle de l'inspection du travail ou de l'URSSAF.

L'accès illimité comprend :

- Le téléchargement de votre convention collective continuellement à jour au format PDF en illimité depuis
   votre compte client (format PDF accepté en cas de contrôle, à condition que celui-ci soit à jour).

- Les alertes par e-mail en cas de mise à jour de votre texte (avec récapitulatif des nouveautés).

- L'accès aux synthèses de mises à jour rédigées en interne par nos juristes.

- Le livre de votre convention collective offert.

Activités concernées par cette convention collective (non exhaustif)*

Activités / métiers concernés :
Fabrication de meubles, fabricant de meubles mobilier, orgues, réparation de meubles, réfection de meubles, literie
Code(s) NAF/APE :

Les dernières actualités de la Convention collective Ameublement

Textes Attachés : Adhésion de la FNSCBA CGT

23 janvier 2020

La lettre du 17 septembre 2019 porte adhésion de la FNSCBA CGT à l'accord du 8 mars 2018 dans le cadre de la convention collective Ameublement (Fabrication) identifiable par son numéro de brochure 3155.

Date de signature :17 septembre 2019
Thématique :Adhésion par lettre de la FNSCBA CGT
Lien vers la lettre :Cliquez ici

Adhésion

Par la présente lettre d'adhésion, le syndicat FNSCBA CGT (Fédération nationale des salariés de la construction - bois - ameublement CGT) adhère aux dispositions de l'accord du 8 mars 2018 relatif au dialogue social dans la fabrication de l'ameublement.

Conformément aux dispositions du code du travail, l'adhésion est notifiée aux signataires (organisations signataires ou adhérentes). Il est à noter que toute organisation syndicale représentative de salariés et toute organisation syndicale ou association d'employeurs peuvent adhérer à une convention.

Pour rappel, la présente convention collective régit les rapports entre les employeurs et les salariés des entreprises qui ont pour activité principale:

- la fabrication de meubles ;

- la fabrication de sièges ;

- la fabrication de literie ;

- la fabrication d'objets en bois comme les cadres ;

- la fabrication d'horlogerie ;

- la fabrication de matelas ;

- la fabrication de jeux et jouets ;

- la fabrication d'instruments de musique ;

- la fabrication d'ameublement extérieur ;

- etc.

A titre informatif, la convention collective de l'Ameublement fait régulièrement l'objet de mises à jour.

Texte de base : OPCO 2I

29 août 2019

L'accord professionnel non étendu du 19 décembre 2018 concerne l'OPCO 2I.

Thématique :OPCO 2I
Lien vers l'accord :Cliquez ici

Un opérateur de compétences (OPCO) industriel est créé afin de mieux répondre aux enjeux de développement des compétences et qualifications des salariés des entreprises industrielles, et mettre ainsi en place de nouvelles collaborations.

 

Conventions collectives concernées

Les conventions collectives concernées par les dispositions de l'accord professionnel du 19 décembre 2018 sont les suivantes:

- Convention collective : Production des papiers, cartons et celluloses (ingénieurs et cadres) (n°3011)

- Convention collective : Papiers cartons et pellicule cellulosique (transformation des) - ingénieurs et cadres (n°3068)

- Convention collective : Carrières et matériaux (ouvriers, ETAM et cadres) (n°3081)

- Convention collective : Tuiles et briques (industrie des) (n°3086)

- Convention collective : Industrie des panneaux à base de bois (n°3113)

- Convention collective : Cartonnage (industrie du) (personnel) (n°3135)

- Convention collective : Ameublement (fabrication) (n°3155)

- Convention collective : Instruments à écrire et industries connexes (n°3171)

- Convention collective : Industries céramiques de france (n°3238)

- Convention collective : Papiers, cartons et celluloses (production des) - (ouvriers, employés, dessinateurs, techniciens et agents de maîtrise) (n°3242)

- Convention collective : Papiers, cartons et industries connexes (transformation) (ouvriers, employés, dessinateurs, techniciens et agents de maîtrise) (n°3250)

- Convention collective : Industrie de la fabrication des ciments (n°3280)

 

Missions de l'OPCO 2I

Un opérateur de compétences désigné "OPCO 2I" est créé.

Cet opérateur a notamment pour missions :

- D'assurer le financement des contrats d'apprentissage, des contrats de professionnalisation et des autres formes d'alternance ;
- D'assurer un appui technique aux branches pour leur mission de certification ;
- De promouvoir les modalités de formation auprès des entreprises ;
- De gérer les contributions conventionnelles ayant pour objet le développement de la formation professionnelle continue, etc.

 

Ressources et gestion des fonds de l'OPCO 2I

L'opérateur dispose de plusieurs ressources : les ressources et subventions prévues par la loi et les dispositions réglementaires, les contributions conventionnelles ayant pour objet le développement de la formation professionnelle continue versées et les contributions supplémentaires ayant pour objet le développement de la formation professionnelle continue, versées sur une base volontaire par toute entreprise relevant du champ d'intervention.

L'OPCO assure la gestion des fonds qu'il reçoit au sein de sections financières distinctes notamment : la section « Alternance », la section « Développement des compétences au bénéfice des entreprises de moins de 50 salariés ».

 

Financement des actions par l'OPCO 2I

L'OPCO prend en charge les actions concourant au développement des compétences au bénéfice des entreprises de moins de 50 salariés, les actions concourant au développement de l'alternance, les coûts de formation engagés pour faire face à de graves difficultés économiques conjoncturelles, etc.

 

Gouvernance et gestion de l'OPCO 2I

- Assemblée générale : elle se réunit annuellement pour délibérer sur le rapport d'activité.

- Conseil d'administration : il est composé de quarante membres répartis, à part égale, entre un collège des organisations syndicales de salariés et un collège des organisations professionnelles d'employeurs. Il se réunit au moins 6 fois par an. Il désigne, parmi ses membres titulaires, un président, un vice-­président, un trésorier, un trésorier adjoint, un secrétaire et un secrétaire adjoint. Il a notamment les missions suivantes : décide du budget ; arrête les orientations stratégiques de l'OPCO ; détermine les modalités de participation de l'OPCO aux conventions de partenariat avec les pouvoirs publics ou tout autre partenaire ; assure le contrôle de la gestion et de l'utilisation des fonds de l'OPCO et de ses délégataires ; approuve la convention d'objectifs et de moyens (COM) ; etc.

- Commissions statutaires : 5 commissions sont instituées dans le conseil d'administration : une commission « Alternance » ; une commission « Aide au développement des compétences au bénéfice des entreprises de moins de 50 salariés » ; une commission « Dispositifs mesures d'urgence, indépendants et dispositifs transitoires » ; une commission « Appui technique aux branches professionnelles en matière de GPEC et d'observations » ; une commission « Appui technique aux branches professionnelles en matière de certification professionnelle ». Chaque commission a sa propre mission.

- Comités du conseil d'administration : le comité de nomination et de rémunération est composé, paritairement, du président et du vice-président, du trésorier et du trésorier adjoint de l'OPCO et le comité d'audit et des finances est composé, paritairement, de cinq membres par collège.

- Délégataires : les associations sont constituées paritairement, au niveau régional. Les délégataires doivent informer et sensibiliser les entreprises sur les dispositifs de formation continue ou par apprentissage, accompagner les entreprises dans leurs besoins en formation, sensibiliser les entreprises sur l'intérêt d'anticiper leurs besoins, assurer un suivi territorial des études prospectives des métiers et des qualifications, etc.

 

Sections paritaires professionnelles (SPP)

Le nombre total de SPP ne peut pas dépasser 11. Elles se réunissent au moins 4 fois par an.

Ainsi, 10 sections paritaires professionnelles ont été créés : une section « Chimie » ; une section « Pétrole » ; une section « Pharmacie » ; une section « Plasturgie » ; une section « Papier Carton » ; une section « Ameublement et bois » ; une section « Matériaux pour la construction et l'industrie » ; une section « Énergie et services énergétiques » ; une section « Métallurgie et recyclage » et une section « Caoutchouc ».

Les SPP ont notamment pour mission : d'anticiper les évolutions qualitatives et quantitatives de l'emploi, d'organiser un appui technique en matière d'ingénierie de certification, d'ingénierie de formation, d'actions de formation collective spécifiques, de promotion des métiers, de partenariat public ou privé, de suivre l'activité de l'OPCO et faire toute proposition au conseil d'administration dans ce domaine, etc.

Textes Attachés : Annexe n° 1 - Apprentissage et financement d'actions de prévention des risques professionnels

03 juillet 2019

L'avenant non étendu n° 1 du 24 janvier 2019 à l'avenant n° 8 à l'accord du 26 avril 2005 est relatif à l'apprentissage et financement d'actions de prévention des risques professionnels des salariés qui relèvent de la convention collective n° 3155 "Ameublement".

Date de signature :24 janvier 2019
Thématique :Apprentissage et financement d'actions de prévention des risques professionnels
Lien vers l'avenant :Cliquez ici
       

Modification 13/01/2020 : Par l'arrêté d'extension du 23 décembre 2019 (JORF n°0008 du 10 janvier 2020), les dispositions de l'annexe 1 du 24 janvier 2019 à l'avenant n° 8 à l'accord du 26 avril 2005 relatif au régime de prévoyance sont désormais rendues obligatoires pour l'ensemble des entreprises et des salariés entrant dans le champ d'application de la CCN susvisée.

 

Rappel du champ d'application de la convention

Cette convention règle les relations entre les salariés et leurs employeurs dans les entreprises de fabrication d'ameublement et d'orgues.

Les voyageurs, placiers et représentants sont exclus de cette convention. Elle s'applique sur tout le territoire métropolitain.

Les activités pour lesquelles la présente convention s'applique sont :

- La fabrication de meubles,
- La fabrication de meubles,
- La fabrication de literie,
- La fabrication de literie,
- La fabrication d'horlogerie,
- La fabrication de matelas,
- La fabrication de jeux et jouets,
- La fabrication d'instruments de musique,
- La fabrication d'ameublement extérieur etc.

 

Apprentissage et prévention des risques professionnels

En ce qui concerne l'apprentissage des apprentis qui relèvent de la branche professionnelle de la fabrication de l’ameublement, le présent avenant précise que la prise en charge totale de la part salariale de la cotisation des apprentis doit être prévue par les contrats qui assurent le régime de prévoyance de l'entreprise comprise dans le champ d'application de la CCN n° 3155.

 

S'agissant du financement des actions de prévention relatives aux risques professionnels dans le secteur professionnel de l'ameublement, il est prévu que les parties au présent accord doivent s'accorder au titre du financement du diagnostic relatif à l'ergonomie au sein des entreprises.

Textes Attachés : Régime de prévoyance

18 juin 2019

L'avenant n°8 non étendu du 4 décembre 2018 à l'accord du 26 avril 2005 est relatif au régime de prévoyance dans le cadre de la convention collective de l'ameublement.

Date de signature :4 décembre 2018
Thématique :Régime de prévoyance
Lien vers l'avenant:Cliquez ici
 

Modification 18/12/2019 : Par l'arrêté d'extension du 3 décembre 2019 (JORF n°0289 du 13 décembre 2019), les dispositions de l'avenant n° 8 du 4 décembre 2018 à l'accord du 26 avril 2005 relatif au régime de prévoyance sont désormais rendues obligatoires pour l'ensemble des entreprises et des salariés entrant dans le champ d'application de la CCN de la fabrication de l’ameublement.

Garantie présentant un degré élevé de solidarité

Le régime de prévoyance instauré au niveau de la branche de la fabrication de l'ameublement présente un degré élevé de solidarité et comprend à ce titre, des prestations à caractère non directement contributif.

Le degré élevé de solidarité se concrétise par des actions définies chaque année en commission paritaire PREVIFA concernant l'apprentissage et le financement d'actions de prévention des risques professionnels dans le secteur.

Ces actions sont financées par l'affectation d'une quote-part de 2% de la cotisation.

Les entreprises doivent veiller à ce que l'organisme assureur auprès duquel elles ont souscrit un contrat, au titre de leurs obligations de prévoyance résultant de l'accord du 26 avril 2005, prévoit la mise en œuvre des actions précitées.

L'objectif est de vérifier que l'ensemble des salariés de la branche soient traités identiquement en termes d'actions de solidarité.

Enfin, il convient de noter que le suivi du régime de prévoyance est assuré par la commission paritaire PREVIFA et qu'une réunion annuelle est prévue à cet effet.

A titre informatif, la convention collective de la fabrication de l'ameublement règle les relations entre les salariés et leurs employeurs dans les entreprises de fabrication d'ameublement et d'orgues.

Textes Salaires : Salaires catégoriels au 1er avril 2018

10 octobre 2018

L'accord non étendu du 22 mars 2018 est relatif aux salaires professionnels catégoriels minima au 1er avril 2018, dans la branche de la fabrication de l'ameublement.

Date de signature :22 mars 2018
Thématique:Salaires professionnels catégoriels minima au 1er avril 2018
Lien vers l'accord :Cliquez ici
 

Champ d'application

Le présent accord s'applique à toutes entreprises relevant de la branche professionnelle de l'ameublement.

Par ailleurs, par le biais de cette revalorisation, les partenaires sociaux rappellent l'objectif à atteindre en matière d'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

 

Salaires minima pour les agents de production

Le barème mensuel des salaires professionnels catégoriels des agents de production calculé sur la base de 151,67 heures est est fixé (en euros) comme suit à compter du 1er avril 2018 :

ÉCHELONSALAIRE
AP 111 498,50
AP 211 499,50
AP 221 502,00
AP 311 506,00
AP 321 513,00
AP 411 569,00
AP 421 594,00
AP 431 657,00
AP 511 720,00
AP 521 793,00
 

Salaires minima pour les agents fonctionnels

Le barème mensuel des salaires professionnels catégoriels des agents fonctionnels pour 151,67 heures est fixé (en euros) ci-dessous :

ÉCHELONCOEFFICIENTSSALAIRE
AF 12501 498,50
AF 32601 502,50
AF 52751 508,00
AF 73001 515,00
AF 93301 533,00
AF 113651 594,00
AF 123851 629,00
AF 144251 729,00
AF 154501 762,00
AF 164751 827,00
 

Salaires minima pour les agents d’encadrement

Le barème mensuel des salaires professionnels catégoriels des agents d'encadrement pour 151,67 heures est fixé (en euros) ci-dessous :

ÉCHELONCOEFFICIENTSSALAIRE
AF 13001 517
AF 23301 535
AF 33651 596
AF 43851 652
AF 54251 755
AF 65001 892
AF 76402 342
 

Salaires minima pour les Cadres

Le barème mensuel des salaires professionnels catégoriels des Cadres pour 151,67 heures est fixé (en euros) ci-dessous :

ÉCHELONSALAIRE
C 112 155
C 122 378
C 132 556
C 212 952
C 223 153
C 233 418
C 313 815
C 324 070
C 334 475

Textes Attachés : Dialogue social (CPPNI)

28 septembre 2018

L'accord non étendu du 8 mars 2018 est relatif au dialogue social dans la branche de la fabrication de l'ameublement.

Date de signature : 8 mars 2018
Thématique :Dialogue social
Lien vers l'accord :Cliquez ici
 

Création d'une commission paritaire permanente de négociation et d'interprétation

Le présent accord précise que les partenaires sociaux ont décidé de créer une commission paritaire permanente de négociation et d'interprétation (CPPNI) dans la branche de la fabrication de l'ameublement. Celle-ci est une instance de négociation des dispositions conventionnelles applicables aux salariés de la branche. De même, elle représente la branche vis à vis des pouvoirs publics.

En effet, les attributions de la CPPNI consiste à établir un rapport annuel d'activité de la négociation collective qui devra être versée dans la base de données nationale. En outre, elle exerce les missions de l'observatoire paritaire de la négociation collective, ainsi elle peut être amenée à rendre des avis à la demande d'une juridiction sur l'interprétation d'une convention ou d'un accord collectif. Enfin, la CPPNI délègue la mission de veille sur les conditions de travail et l'emploi à la CPNE.

Ladite commission est composée d'un collège de salariés, constitué de trois représentants ainsi qu'un représentant de la fédération nationale par une organisation syndicale reconnues représentative par la convention collective de la branche. Toutefois, ces salariés ne doivent pas être du personnel d'une même entreprise. De plus, elle est composée d'un collège d'employeurs. En effet, celui-ci comprend autant de représentants que dans le collège de salarié, ils sont issus d'organisations professionnelles reconnues représentatives par la convention collective de la branche.

Le fonctionnement de cette commission se déroulera comme suit, en effet, la tâche matérielle du secrétariat sera déléguée à l'union nationale des industries de l'ameublement français. La commission devra en outre se réunir au moins 3 fois par année civile, ainsi, le calendrier des réunions pour l'année suivante devra être fixé chaque fin d'année en fonction des obligations légales par les partenaires sociaux. Cependant, en cours d'année chacune des parties pourra demander aux autres de mettre à l'ordre du jour un thème qui ne serait pas prévu au calendrier prévisionnel.

Par ailleurs, la désignation des représentants amenés à siéger à la CPPNI se fera par courriel au secrétariat de la CPPNI, par chaque fédération nationale des organisations syndicales de salariés reconnue représentative par la branche. Parmi ces représentants, un seul devra être désigné et être mandaté pour signer valablement les accords collectifs, les procès-verbaux et les relevés de décisions.

Par ailleurs, la CPPNI exerce les missions de l'observatoire paritaire de la négociation collective . De ce fait, elle enregistre et conserve les accords d'entreprises conclu pour la mise en place d'une disposition légale.

Concernant la transmission des accords collectifs d'entreprise , laquelle devra être effectuée par la partie la plus diligente de l'entreprise à la CPPNI. Il en va de même pour les conventions et accords d'entreprise comportant des dispositions qui sont relatives à la durée et aménagement du temps de travail; au repos et jours fériés, au travail à temps partiel ou intermittent; aux congés payés et autres congés ainsi qu'au compte épargne-temps.

Toutefois, cette transmission devant être effectuée par courriel à la CPPNI par la partie la plus diligente, ne doit pas comporter les noms et prénoms des négociateurs et des signataires. En outre, les autres parties doivent être informées de cette transmission. Le secrétariat de la CCPNI doit accuser réception des conventions et accords collectifs qui lui ont été transmis, elle devra également le notifier à tous ses membres.

Pour autant, la transmission faite à la CPPNI n'exonère pas l'entreprise de procéder les mesures de dépôt et de publicité auprès de l'administration et du conseil de prud'hommes compétent.

Par ailleurs, chaque année la CPPNI doit procéder à un rapport annuel d'activité de la négociation reprenant notamment les accords collectif de branche conclus, les thèmes de négociation débattus (etc, liste établie à l'article 6 du présent accord).

Enfin, lorsqu'un représentant de l'organisation syndicale représentative au niveau de la branche est salarié d'une entreprise. Son employeur devra lui accorder une autorisation d'absence ainsi que le maintien de sa rémunération pour se rendre et participer aux réunions de la CPPNI , car ceci est considéré comme du temps de travail effectif. Cette autorisation d'absence doit être adressée à l'employeur au moins 8 jours à l'avance sur présentation de la convocation. De ce fait, les frais de déplacement seront supportés par l'organisme patronal convoquant sur la base du kilomètre SNCF, 2è classe, à partir du lieu de domicile du salarié jusqu'au lieu du déroulement de la réunion.

 

Commission paritaire nationale de l'emploi

La CPNE de la fabrication de l'ameublement bénéficie de plusieurs attributions prévues à l'article 8 (page 5) de l'accord, telles que le fait d'examiner la situation de l'emploi de la branche; assurer la mission de veille sur les conditions de travail et de l'emploi ou encore de définir et d'orienter la politique de formation professionnelle continue de la branche, notamment.

La présente commission est composée d'un collège de salarié comprenant 2 représentants par organisme syndicale reconnue représentative par arrêté dans la convention collective de la fabrication de l'ameublement. Ceux-ci ne peuvent pas être membre du personnel de la même entreprise. Par ailleurs, elle est composée d'un collège d'employeurs comprenant 2 représentants d'organisations professionnelles reconnues comme représentatives par arrêté dans la convention collective de la fabrication de l'ameublement.

La tâche matérielle du secrétariat de la CPNE sera assurée par l'union nationale des industries de l'ameublement français. Ses membres devront se réunir au moins deux fois par an . En outre, les représentants amenés à siéger à la CPNE, ainsi que le représentant parmi eux devant être désigné et mandaté à signer les relevés de décisions de la CPNE, devront être désignés par chaque fédération nationale des organisations syndicales de salariés représentatives.

 

Observatoire prospectif des métiers et des qualifications

Le présent accord prévoit que la mise en place de l'observatoire a lieu pour accompagner les entreprises de la branche pour définir leurs politiques de formation ainsi que les salariés dans la conception de leurs projets professionnels.

L'observatoire a pour mission, sous le contrôle de la CPNE, de recueillir et rassembler des informations existantes relatives à l'emploi et la formation dans les branches professionnelles concernées. Aussi, de mener des études et de créer des outils permettant de connaître l'évolution qualitative et quantitative des métiers et des emplois. Enfin, il est chargé de diffuser les informations recueillies auprès des entreprises et des fédérations syndicales d'employeurs et de salariés concernées.

Par ailleurs, dans le cadre de son fonctionnement, l'observatoire exerce sa mission sous l'influence de la CPNE. En effet, cette dernière agit en qualité de comité paritaire de pilotage, elle fixe donc les orientations de l'observatoire, valide les travaux et décide de la diffusion des informations. En conséquence, l'observatoire doit informer périodiquement à la CPNE des travaux qu'il réalise, notamment sur l'évolution quantitative et qualitative des emplois et des qualifications de la fabrication de l'ameublement.

 

Licenciement économique et accord collectif portant rupture conventionnelle collective

La CPNE doit être informée de plusieurs éléments afin de lui permettre de mieux connaitre la situation de l'emploi. En effet, elle doit connaitre tout projet de licenciement collectif pour motif économique ou tout projet d'accord collectif portant rupture conventionnelle collective portant sur au moins 10 salariés dans une période de 30 jours consécutifs, le plan de sauvegarde de l'emploi dressé par la direction devra lui être adressé ou l'accord collectif portant rupture conventionnelle collective.

Textes Attachés : Régime de prévoyance

27 avril 2018

L'avenant non étendu n°7 du 9 octobre 2017 porte sur le régime de prévoyance de la convention collective ameublement (fabrication).

Date de signature :9 octobre 2017
Thématique :Régime de prévoyance
Lien vers l'avenant :Cliquez ici

Définition des personnes à charge

Les enfants de moins de 25 ans sous contrat d'apprentissage sont considérés comme des personnes à charge.

Le terme "leurs études" de l'article 5,A du 2èmement paragraphe a de l'accord est remplacé en conséquence par "leurs études ou sous contrat d'apprentissage".

 

Amélioration de la garantie en cas de décès ou d'invalidité définitive

Le montant du capital versé en cas de décès ou en cas d'invalidité absolue et définitive est désormais majoré de 20%.

Ainsi, les montants du capital versé, exprimés en pourcentage du traitement annuel de base deviennent les suivants :

- 90% pour une personne célibataire, veuve, divorcée, sans personne à charge

- 120% pour une personne mariée ou pacsée depuis au moins 2 ans sans personne à charge

- 150% pour une personne célibataire, veuve ou divorcée mais avec une personne à charge

- Par ailleurs, chaque personne à charge supplémentaire donne droit à une majoration de 30%

 

Amélioration de la garantie allocation d'éducation

L'allocation d'éducation est portée à 8% du traitement de base jusqu'à 18 ans puis 10% au-delà.

Le dernier alinéa de l'article 6 de la convention est ainsi modifié comme suit:

- 8% jusqu'au 30 septembre de l'année civile au cours de laquelle l'enfant atteint son 18ème anniversaire

- 10% jusqu'au dernier jour du trimestre civile précédant celui au cours duquel l'enfant cesse d'être à charge ou au plus tard le 30 septembre de l'année civile au cours de laquelle l'enfant atteint 25 ans.

 

Amélioration de la garantie incapacité de travail

Le taux de l'indemnité journalière en cas de maladie ou d'accident non professionnel est porté à 78%. De fait, l'article 8, A est modifié.

 

Ajustement du taux de cotisation

Le taux de cotisation est réduit à 1,18% pour une répartition à hauteur de 0,472% (40%) à la charge des salariés et à 0,708% (60%) à la charge de l'entreprise.

Par ailleurs, la ventilation pour risque s'établit de la manière suivante:

- 0,22% pour le capital décès

- 0,09% pour l'allocation éducation

- 0,31% pour l'incapacité de travail

- 0,56% pour l'invalidité

L'article 12 "financement des garanties" est modifié en conséquence.

Textes Attachés : Développement de la formation professionnelle

13 avril 2018

L'avenant non étendu du 12 décembre 2017 à l'accord du 6 juillet 2015 concerne la formation professionnelle de la convention collective de l'ameublement.

Date de signature :12 décembre 2017
Thématique :Développement de la formation professionnelle
Lien vers l'avenant :Cliquez ici

Objet

Les partenaires sociaux affirment que :

- le secteur de la fabrication de l'ameublement est confronté à d'importantes mutations, industrielles et économiques, ainsi qu'il évolue dans un contexte de marché en profonde transformation et exposé à la concurrence internationale.

- de nombreux métiers et qualifications sont en train d'évoluer du fait de l'évolution des marchés ou de l'introduction de nouvelles techniques ou technologies-métiers liés à la conception, la fabrication, la commercialisation, la diffusion, et à la digitalisation.

- l'avenant du 24 mai 2016 a mis en évidence une dynamique positive sur le développement de la formation.

C'est ainsi que, les partenaires sociaux ont convenu de reconduire conventionnellement la contribution additionnelle de formation professionnelle pour 2 années supplémentaires.

 

Modification de l'article 32 relatif au développement de la formation professionnelle

L'article 32 de l'accord du 6 juillet 2015 relatif au développement de la formation professionnelle est modifié comme suit :

A compter du 1er janvier 2018, les entreprises entrant dans le champ d'application du présent accord et employant 10 salariés et plus, sont tenues de verser à l'OPCA 3+, ou tout autre OPCA qui s'y substituerait, une contribution conventionnelle de 0,50% de la masse salariale brute N-1 au titre du plan de formation.

Ainsi, l'obligation conventionnelle est versée en deux fois :

- 0,30% au 30 avril

- 0,20% au 30 septembre.

De fait, cette disposition est applicable jusqu'au 31 décembre 2019.

Textes Attachés : Égalité professionnelle entre les femmes et les hommes

22 décembre 2017

L'accord non étendu du 31 mai 2017, concerne l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes de la convention collective de l'ameublement.

Date de signature :31 mai 2017
Thématique :Égalité entre les hommes et les femmes
Lien vers l'avenant :Cliquez ici

Modification 10/07/2018 : Suite à l'arrêté d'extension du 2 juillet 2018 (JORF n°0157 du 10 juillet 2018), les dispositions de l'accord relatif à l'égalité professionnelle entre femmes et hommes, conclu le 31 mai 2017, dans le cadre de la convention collective susvisée sont rendues obligatoires, pour tous les employeurs et tous les salariés compris dans le champ d'application de la présente convention collective.

 

Evaluation de l'égalité

Certains outils sont mis en place pour lutter contre les inégalités professionnelles entre les hommes et les femmes persistantes.

Les parties signataires prévoient l'établissement d'un état des lieux concernant la situation de l'égalité femmes hommes au sein des entreprises de fabrication d'ameublement.

L'état des lieux doit prendre en considération la répartition des effectifs par sexe, catégories professionnelles, types de contrat de travail, par tranche d'ancienneté, selon la grille de classification.

La formation doit être également prise en compte comme indicateur, selon le sexe, la catégorie professionnelle, et selon le type d'action de professionnalisation.

Ces deux indicateurs sont pris en compte dans les outils d'évaluation au niveau de la branche, tandis que ceux à destination des entreprises sont présentés en commission paritaire nationale de l'emploi, afin qu'un guide pratique soit rédigé.

 

Déroulement et évolution de carrière

Le présent accord prévoit que les critères de recrutement doivent être strictement fondés sur les compétences et les qualifications des candidats. Les offres d'emploi doivent être dirigées tant vers les hommes que vers les femmes. Il est précisé que l'état de grossesse d'une femme candidate ne peut être pris comme motif de refus d'embauche.

Aussi, la rémunération est un domaine pour lequel le principe de l'égalité femmes hommes doit intervenir.

Il est précisé que les différences de rémunération constatées entre les femmes et les hommes sont justifiées que si elles sont conformes aux dispositions légales en vigueur. Les entreprises doivent s'assurer que les éléments de rémunération sont identiques entre les hommes et les femmes, et les écarts de salaries ne reposant pas sur des critères objectifs doivent être supprimés.

Les indicateurs permettant de contrôler la rémunération des hommes et des femmes sont précisés dans le guide pratique à destination des entreprises.

Les cocontractants posent des règles relatives à l'entretien professionnel, à l'évaluation professionnelle, aux élections professionnelles ainsi qu'à la promotion des métiers.

Textes Salaires : Salaires catégoriels au 1er avril 2017

08 août 2017

Cet accord non étendu du 16 mars 2017 fixe les salaires catégoriels au 1er avril 2017 dans le cadre de la convention collective de l'ameublement.

Date de signature :16 mars 2017
Thématique :Salaires catégoriels au 1er avril 2017
Lien vers l'accord :Cliquez ici
   

Modification 05/09/2017 : Suite à l'arrêté d'extension du 3 août 2017 ( JORF n°0187 du 11 août 2017 ), les dispositions de l'accord du 16 mars 2017 relatif aux salaires sont rendues obligatoires, pour tous les employeurs et tous les salariés compris dans le champ d'application de la convention collective nationale de la fabrication de l'ameublement du 14 janvier 1986.

 

Barème mensuel des agents de production

- Échelon AP 11 : 1 480,50 €

- Échelon AP 21 : 1 481,00 €

- Échelon AP 22 : 1 483,00 €

- Échelon AP 31 : 1 487,00 €

- Échelon AP 32 : 1 493,00 €

- Échelon AP 41 : 1 549,00 €

- Échelon AP 42 : 1 572,00 €

- Échelon AP 43 : 1 635,00 €

- Échelon AP 51 : 1 697,00 €

- Échelon AP 52 : 1 770,00 €

 

Barème mensuel des agents fonctionnels

- Échelon AF 1 - Coefficient 250 : 1 480,50 €

- Échelon AF 3 - Coefficient 260 : 1 484,00 €

- Échelon AF 5 - Coefficient 275 : 1 489,00 €

- Échelon AF 7 - Coefficient 300 : 1 494,00 €

- Échelon AF 9 - Coefficient 330 : 1 512,00 €

- Échelon AF 11 - Coefficient 365 : 1 573,00 €

- Échelon AF 12 - Coefficient 385 : 1 608,00 €

- Échelon AF 14 - Coefficient 425 : 1 708,00 €

- Échelon AF 15 - Coefficient 450 : 1 739,00 €

- Échelon AF 16 - Coefficient 475 : 1 802,00 €

 

Barème mensuel des agents d'encadrement

- Échelon AE 1 - Coefficient 300 : 1 494 €

- Échelon AE 2 - Coefficient 330 : 1 512 €

- Échelon AE 3 - Coefficient 365 : 1 573 €

- Échelon AE 4 - Coefficient 385 : 1 629 €

- Échelon AE 5 - Coefficient 425 : 1 732 €

- Échelon AE 6 - Coefficient 500 : 1 869 €

- Échelon AE 7 - Coefficient 640 : 2 317 €

 

Barème mensuel des cadres

- Échelon C 11 : 2 130 €

- Échelon C 12 : 2 353 €

- Échelon C 13 : 2 530 €

- Échelon C 21 : 2 922 €

- Échelon C 22 : 3 121 €

- Échelon C 23 : 3 384 €

- Échelon C 31 : 3 778 €

- Échelon C 32 : 4 031 €

- Échelon C 33 : 4 434 €

Textes Attachés : Négociation d'un accord constitutif de l'OPCA 3+

22 mars 2017

Cet accord de méthode non étendu du 12 octobre 2016 est relatif à la négociation d'un accord constitutif de l'OPCA 3+ dans le cadre de la convention collective de l'ameublement.

Date de signature :12 octobre 2016
Thématique :Négociation d'un accord constitutif de l'OPCA 3+
Lien vers l'accord :Cliquez ici

Composition de la délégation participant à la négociation

Le nombre de participants aux réunions de négociation est fixé à 9 membres par organisation syndicale de salariés représentative dans le champ de l'interbranche soit 45 membres pour les organisations syndicales de salariés et autant de membres pour les organisations syndicales d'employeurs représentatives dans le champ de l'interbranche.

Chaque réunion donne lieu à l'organisation de réunions préparatoires :

- la première demi-journée est dédiée à une réunion préparatoire par organisation syndicale de salariés représentative. Le nombre de participants à cette réunion est fixé à 19 membres.

- la seconde demi-journée est dédiée à une réunion préparatoire des organisations syndicales de salariés représentatives en intersyndicale. Le nombre de participants à cette réunion est fixé à 45 au total.

L'ensemble de ces réunions préparatoires et de négociation se tiendront sur deux journées consécutives.

 

Convocation aux réunions de négociation

La convocation aux réunions de négociation émanera des deux OPCA. Elle sera adressée :

- aux coordinateurs des organisations syndicales de salariés représentatives dans le champ de l'interbranche ;

- à chaque organisation syndicale d'employeurs représentative dans le champ de l'interbranche.

Les organisations syndicales d'employeurs organisent de leur côté leurs réunions préparatoires. La convocation à la réunion de négociation et la convocation à la seconde réunion préparatoire indiquent la date, le lieu et la durée de la réunion.

 

Remboursement des frais

Les frais engagés pour participer aux réunions de négociation et aux réunions préparatoires sont pris en charge dans les conditions définies par chaque OPCA.

Textes Attachés : Développement de la formation professionnelle

13 octobre 2016

Cet avenant non étendu du 24 mai 2016 reconduit conventionnellement la contribution additionnelle de la formation professionnelle pour deux années supplémentaires, et vient modifier certaines dispositions de l'accord du 6 juillet 2015 relatif au développement de la formation professionnelle.

Date de signature :24 mai 2016
Thématique :Développement de la formation professionelle
Lien vers l'avenant :Cliquez ici

Abrogation

Les dispositions relatives aux contributions de formation professionnelle continue de l'accord du 6 juillet 2010 sont abrogées (y compris les avenants).

 

Modification - Article 32

A partir du 1er janvier 2016, les entreprises entrant dans le champ d'application de l'accord, et employant 10 salariés au minimum doivent verser à l'OPCA 3+ ou autre OCPA qui s'y substitue; une contribution conventionnelle de 0,50% de la masse salariale brute N-1 au titre du plan de formation. A noter que cette contribution est versée en deux fois c'est-à-dire que 0,30% au 30 juin et 0,20% au 30 septembre.

Ces dispositions sont applicables jusqu'au 31 décembre 2017.

Textes Attachés : Prévoyance

23 septembre 2016

Cet avenant non étendu n°6 du 19 novembre 2015 est relatif à l'ameublement dans le cadre de la convention collective de l'ameublement.

Date de signature :19 novembre 2015
Thématique :Prévoyance
Lien vers l'avenant :Cliquez ici

Modification - Article 7 bis "Portabilité des droits de prévoyance complémentaire"

Les modifications de cet article portent sur les paragraphes suivants :

- A. Bénéficiaires et garanties maintenues ;

- B. Traitement de base ;

- C. Durée et limites de la portabilité ;

- D. Cas particulier des licenciements économiques et cessation d'activité de l'entreprise ;

- E. Financement de la portabilité ;

- F. Communication ;

- G. Changement d'organisme assureur.

 

Modification - Article 5 "Garantie en cas de décès et d'invalidité absolue et définitive"

Il est précisé que la précédente limite d'âge fixée à 60 ans n'est pas appliquée.

Textes Salaires : Salaires catégoriels au 1er juin 2016

17 août 2016

Cet accord étendu en date du 24 mai 2016 fixe les salaires catégoriels au 1er juin 2016 du personnel de la convention collective ameublement (fabrication). De part son extension, les dispositions du présent accord sont rendues obligatoires à tous les salariés et tous les employeurs entrant dans le champ d’application de ladite convention collective. Le présent accord rappelle l'importance du respect du principe d'égalité salariale hommes/femmes

Date d'extension :JORF n°0188 13 août 2016
Thématique :Salaires catégoriels au 1er juin 2016
Date de signature :24 mai 2016
Lien vers l'accord :Cliquez ici

Agents de production

  • Echelon AP11 : 1 467 €
  • Echelon AP21 : 1 468 €
  • Echelon AP22 : 1 470 €
  • Echelon AP31 : 1 474 €
  • Echelon AP32 : 1 479 €
  • Echelon AP41 : 1 534 €
  • Echelon AP42 : 1 557 €
  • Echelon AP43 : 1 620 €
  • Echelon AP51 : 1 681 €
  • Echelon AP52 : 1 753 €
 

Agents fonctionnels

  • Echelon AF1
  • Coefficient : 250
  • Salaire : 1 467 €
  • Echelon AF3
  • Coefficient : 260
  • Salaire : 1 471 €
  • Echelon AF5
  • Coefficient : 275
  • Salaire : 1 474 €
  • Echelon AF7
  • Coefficient : 300
  • Salaire : 1 479 €
  • Echelon AF9
  • Coefficient : 330
  • Salaire : 1 497 €
  • Echelon AF11
  • Coefficient : 365
  • Salaire : 1 557 €
  • Echelon AF12
  • Coefficient : 385
  • Salaire : 1 592 €
  • Echelon AF14
  • Coefficient : 425
  • Salaire : 1 691 €
  • Echelon AF15
  • Coefficient : 450
  • Salaire : 1 722 €
  • Echelon AF16
  • Coefficient : 475
  • Salaire : 1 784 €
 

Agents d’encadrement

  • Echelon AE1
  • Coefficient : 300
  • Salaire : 1 479 €
  • Echelon AE2
  • Coefficient : 330
  • Salaire : 1 497 €
  • Echelon AE3
  • Coefficient : 365
  • Salaire : 1 557 €
  • Echelon AE4
  • Coefficient : 385
  • Salaire : 1 613 €
  • Echelon AE5
  • Coefficient : 425
  • Salaire : 1 715 €
  • Echelon AE6
  • Coefficient : 500
  • Salaire : 1 850 €
  • Echelon AE7
  • Coefficient : 640
  • Salaire : 2 294 €
 

Cadres

  • Echelon C11 : 2 113 €
  • Echelon C12 : 2 340 €
  • Echelon C13 : 2 510 €
  • Echelon C21 : 2 893 €
  • Echelon C22 : 3 090 €
  • Echelon C23 : 3 350 €
  • Echelon C31 : 3 741 €
  • Echelon C32 : 3 991 €
  • Echelon C33 : 4 390 €

Textes Attachés : Dénonciation de la FNB de l'accord du 29 juin 2010 portant création de l'OPCA 3+

22 juin 2016

La présente lettre en date du 27 juillet 2015 est une lettre de dénonciation par laquelle la FNB dénonce l'accord du 29 juin 2010 portant création de l'OPCA 3+.

Date de signature :27 juillet 2015
Thématique :Lettre de dénonciation
Lien vers l'avenant :Cliquez ici

Lettre de dénonciation

Par la présente lettre, la fédération nationale du bois, et les organisations professionnelles pour lesquelles la fédération nationale a mandat, dénoncent l'accord national du 29 juin 2010 relatif à la création de l'OPCA des industrie de l'ameublement, du bois, des matériaux pour la construction et l'industrie et de l'intersecteurs des papiers-cartons OPCA 3+.

Textes Attachés : Développement de la formation professionnelle

01 avril 2016

Cet accord non étendu en date du 6 juillet 2015 intervient en application de la loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratie sociale. Il s'applique aux entreprises ou groupes relevant du champ d'application de la convention collective nationale de fabrication de l'ameublement.

Date de signature :6 juillet 2015
Thématique :Développement de la formation professionnelle
Lien vers l'accord :Cliquez ici
 

Insertion professionnelle : insertion en alternance - apprentissage

Le contrat d'apprentissage est un contrat de travail permettant de préparer à un diplôme professionnel de l'enseignement secondaire ou de l'enseingnement supérieur, ou un titre à finalité professionnelle enregistré au RNDCP. La rémunération de l'apprenti correspond à un pourcentage du SMIC calculé en fonction de son âge et de sa progression dans la formation.

Le présent accord prévoit le financement des centres de formation des apprentis de l'industrie (CFA), c'est-à-dire les modalités de financement et les CFA concernés.

 

Insertion professionnelle : contrat de professionnalisation

Les personnes âgées de 16 à 25 ans révolus sans qualification professionnelle et à ceux qui souhaitent compléter leur formation initiale, les demandeurs d’emploi âgés de 26 ans ou plus, et les bénéficiaires du RSA, de l’allocation de solidarité spécifique, de l’allocation aux adultes handicapés et aux anciens bénéficiaires d’un contrat unique d’insertion, peuvent bénéficier d'un contrat de professionnalisation.Ce contrat favorise l'insertion ou la réinsertion professionnelle.

Le contrat de professionnalisation peut être à durée indéterminée ou à durée déterminée. La durée pour ces contrats est comprise entre 6 et 12 mois. Néanmoins, la durée peut être portée à 24 mois dans certaines situations, notamment pour les personnes sans qualification ou bénéficiaire du RSA, de l'ASS, de l'AAH ou sortant d'un contrat aidé, etc.

La rémunération correspond à un pourcentage du SMIC variant en fonction de l'âge du titulaire. Le présent accord prévoir les financements prioritaires par la section professionnelle "ameublement/bois" de l'OPCA 3+ ou autre OPCA, ainsi que les forfaits financiers de prise en charge par la même section professionnelle.

 

Insertion des demandeurs d'emploi

Le but étant de faciliter l'insertion des demandeurs d'emploi reconnus travailleurs handicapés ou âgés de 45 ans. La politique emploi/formation va permettre d'identifier et de former les demandeurs d'emploi dont les compétences ne sont pas adaptées au poste. A ce titre, une évaluation préalable des connaissances et des savoir-faire sera effectuée afin d'adapter la durée et le contenu des actions de formation.

 

Accompagnement : Développement des compétences

  • Plan de formation de l’entreprise : le plan de formation regroupe toutes les actions de formation qui ont été définies dans le cadre de la politique de gestion du personnel de l'entreprise. Il peut comporter deux types d'actions, c'est-à-dire des actions visant à assurer l’adaptation du salarié au poste de travail ou liées à l’évolution ou au maintien dans l’emploi dans l’entreprise et des actions ayant pour objet le développement des compétences des salariés. Ces dernières actions se déroulent hors temps de travail dans la limite de 80 heures par an et par salarié, tandis que les premières s'effectuent sur le temps de travail (travail effectif).
  • Compte personnel de formation : le CPF est ouvert à toutes les personnes âgées d'au moins 16 ans en emploi, en recherche d’emploi ou accompagnée dans un projet d’orientation et d’insertion professionnelle. Il reste ouvert jusqu'à la retraite. L'alimentation du compte se fait à hauteur de 24 heures par année de travail à temps plein jusqu'à atteindre 120 heures, puis 12 heures par année de travail à temps plein dans la limite de 150 heures. Le présent accord prévoit ainsi les formations éligibles au CPF qui relèvent de trois catégories, ainsi que la mise en oeuvre du CPF.
  • Période de professionnalisation : la période de professionnalisation vient favoriser le maintien dans l'emploi ou l'évolution professionnelle de salariés titulaires d'un CDI. Pour chaque salarié bénéficiaire la durée minimale est à hauteur de 70 heures répartie sur une période maximale de 12 mois calendaires (article D6324-1 du code du travail). La participation financière de la section professionnelle "ameublement/bois" est prévue par le présent accord.
 

Accompagnement : Sécurisation professionnalisation

  • Conseil en évolution professionnelle : il s'agit d'un accompagnement gratuit mis en oeuvre au niveau local dans le cadre du service public de l'orientation afin de favoriser l'évolution et la sécurisation du parcours professionnel.
  • Entretien professionnel : tous les salariés bénéficient d'un entretien avec leur employeur tous les 2 ans. Cet entretien permet d'étudier l'évolution de l'activité professionnelle du salarié pour l'aider à développer son projet professionnel. Puis, tous les 6 ans, l'entretien professionnel fera l'objet d'un état récapitulatif du parcours professionnels du salarié.
  • Passeport d’orientation, de formation et de compétences : le CPF donne la faculté d'avori accès à un passeport d'orientation, de formation et de compétentes qui regroupe les formations et qualifications suivies et les acquis de l'expérience.
  • Validation des acquis de l’expérience : Grâce à la VAE, une personne peut valider ses compétences professionnelles si elle possède une expérience d'au moins 3 ans en rapport avec le diplôme, le titre ou le certificat recherché. Ainsi, un salarié pourra demander un congé spécifique pour validation des acquis de l'expérience, sous conditions particulières.
 

CPNE et Observatoire prospectif des métiers et des qualifications

Le présent accord prévoit les missions confiées à la Commission paritaire nationale de l'emploi, ainsi que le fonctionnement et les missions de l'Observatoire prospectif des métiers et des qualifications.

 

Financement de la formation professionnelle

  • Formation initiale : les entreprises ont l'obligation de financer l'apprentissage (taxe d'apprentissage), ils ont le choix de l'organisme collecteur de ladite taxe. Néanmoins, l'OCTA de branche (OPCA 3+) devrait être le collecteur de cette contribution afin que la politique de formation de la branche soit cohérente. De plus, une provision de 25% minimum des sommes versées par les entreprises à l'OPCA 3+ permet le fonctionnement des CFA (fonds de la professionnalisation).
  • Formation continue : l'employeur de moins de 10 salariés verse à l'OPCA 3+ un pourcentage du minimal du montant des rémunérations versées pendant l'année en cours à hauteur de 0,55%. Tandis que pour les entreprises d'au moins 10 salariés le pourcentage sera de 1%. Néanmoins, pour les entreprises d'au moins 10 salariés, un accord d'entreprise d'une durée de 3 ans peut prévoir un pourcentage de 0,2% du montant des rémunérations versées pendant chacune des années couvertes par l'accord pour le financement du CPF. Ainsi, le pourcentage sera à hauteur de 0,8% du montant des rémunérations versées pendants l'année en cours. Le présent accord prévoit la répartition de la collecte de la formation professionnelle continue en fonction du nombre de salariés dans l'entreprise. Des dispositions particulières sont prévues pour le versement au titre du plan de formation par les entreprises de 10 salariés et plus>

Textes Salaires : Salaires catégoriels au 1er avril 2015

24 mars 2016

Cet accord non étendu en date du 14 avril 2015 précise les salaires catégoriels au 1er avril 2015. Les barèmes mensuels des salaires professionnels catégoriels respectent le principe de l'égalité entre les femmes et les hommes. Si une différence de rémunération est constatée, cette dernière doit être justifiée par des critères vérifiables.

Date de signature :14 avril 2015
Thématique :Salaires catégoriels au 1er avril 2015
Lien vers l'accord :Cliquez ici

Les barèmes mensuels des salaires professionnels catégoriels sont calculés sur la une base de 151,67 heures.

Salaires - Agents de production

  • ECHELON AP 11 : 1 457, 60 €
  • ECHELON AP 21 : 1 458, 00 €
  • ECHELON AP 22 : 1 461, 00 €
  • ECHELON AP 31 : 1 465, 00 €
  • ECHELON AP 32 : 1 470, 00 €
  • ECHELON AP 41 : 1 525, 00 €
  • ECHELON AP 42 : 1 548, 00 €
  • ECHELON AP 43 : 1 610, 00 €
  • ECHELON AP 51 : 1 671, 00 €
  • ECHELON AP 52 : 1 743, 00 €
 

Salaires - Agents fonctionnels

  • ECHELON AF 1 : 250 (coefficient) / 1 457, 60 € (salaire)
  • ECHELON AF 3 : 260 (coefficient) / 1 461, 00 € (salaire)
  • ECHELON AF 5 : 275 (coefficient) / 1 465, 00 € (salaire)
  • ECHELON AF 7 : 300 (coefficient) / 1 470, 00 € (salaire)
  • ECHELON AF 9 : 330 (coefficient) / 1 488, 00 € (salaire)
  • ECHELON AF 11 : 365 (coefficient) / 1 548, 00 € (salaire)
  • ECHELON AF 12 : 385 (coefficient) / 1 583, 00 € (salaire)
  • ECHELON AF 14 : 425 (coefficient) / 1 681, 00 € (salaire)
  • ECHELON AF 15 : 450 (coefficient) / 1 712, 00 € (salaire)
  • ECHELON AF 16 : 475 (coefficient) / 1 773, 00 € (salaire)
 

Salaires - Agents d'encadrement

  • ECHELON AE 1 : 300 (coefficient) / 1 470 € (salaire)
  • ECHELON AE 2 : 330 (coefficient) / 1 488 € (salaire)
  • ECHELON AE 3 : 365 (coefficient) / 1 548 € (salaire)
  • ECHELON AE 4 : 385 (coefficient) / 1 603 € (salaire)
  • ECHELON AE 5 : 425 (coefficient) / 1 705 € (salaire)
  • ECHELON AE 6 : 500 (coefficient) / 1 839 € (salaire)
  • ECHELON AE 7 : 640 (coefficient) / 2 280 € (salaire)
 

Salaires - Cadres

  • ECHELON C 11 : 2 100 € (salaire)
  • ECHELON C 12 : 2 326 € (salaire)
  • ECHELON C 13 : 2 495 € (salaire)
  • ECHELON C 21 : 2 876 € (salaire)
  • ECHELON C 22 : 3 072 € (salaire)
  • ECHELON C 23 : 3 330 € (salaire)
  • ECHELON C 31 : 3 719 € (salaire)
  • ECHELON C 32 : 3 967 € (salaire)
  • ECHELON C 33 : 4 364 € (salaire)

Textes Attachés : Dénonciation de l'accord du 29 juin 2010 relatif à la collecte des contributions de la formation professionnelle continue

16 mars 2016

Cette lettre du 24 juillet 2015 informe de la dénonciation, par les organisations professionnelles des secteurs des industries du bois et de l'importation des bois, le 24 septembre 2014, de l'accord national du 29 septembre 2010 modifié relatif à la collecte des contributions de formation professionnelle continue dans les industries du bois et de l’importation des bois.

Date de signature :24 juillet 2015
Thématique :Dénonciation de l'accord du 29 juin 2010 relatif à la collecte des contributions de la formation professionnelle continue
Lien vers la lettre :Cliquez ici

Dénonciation de l'accord

L'acte de dénonciation permet de faire faire cesser l'application d'un accord. En effet, les signataires d'un accord à durée indéterminée peuvent se libérer dudit accord.

La présente lettre précise la dénonciation en date du 24 septembre 2014 de l'accord national du 29 septembre 2010 modifié relatif à la collecte des contributions de formation professionnelle continue dans les industries du bois et de l’importation des bois par les organisations professionnelles des secteurs des industries du bois et de l’importation des bois. Par conséquent, ces dernières souhaitent se libérer des effets de l'accord du 29 septembre 2010.

Dans ladite lettre, sont précisées les organisations professionnelles pour lesquelles la fédération française de la tonnellerie a mandat.

Textes Attachés : Régime complémentaire frais de santé

23 février 2016

Cet accord non étendu du 14 avril 2015 constitue une annexe à la convention collective de la fabrication de l'ameublement.

Date de signature :14 avril 2015
Thématique :Régime complémentaire frais de santé
Lien vers l'accord :Cliquez ici

Champ d'application

Toutes les entreprises relevant du champ d'application professionnel de la convention collective nationale de la fabrication de l'ameublement sont concernées par le présent accord.

 

Bénéficiaires des garanties

L'ensemble des salariés des entreprises de la branche sont bénéficiaires du régime. Par ailleurs, les ayants droit peuvent également bénéficier de la couverture des frais de santé.

Une notice d'information devra être remise par les entreprises à chaque salarié. Cette notice prévoit les garanties, leurs modalités, les hypothèses d'exclusions ou les limites de garanties.

 

Dispenses d’affiliation

Les salariés ont la faculté de refuser la proposition d'adhésion au régime. Cependant, le refus doit être écrit et accompagné de documents justificatifs. A défaut de justificatifs, le salarié sera automatiquement affilié.

 

Portabilité et maintien de la complémentaire frais de santé

Un dispositif de portabilité permet au salarié de bénéficier du maintien des garanties en cas de rupture de son contrat de travail ouvrant droit à une prise en charge par le régime d'assurance chômage. L'article L. 911-8 du code de la sécurité sociale prévoit les conditions de la mise en place de la portabilité.

 

Garanties du régime conventionnel

Les prestations sont présentées sous la forme de tableaux dans le présent accord. Ces dernières s'entendent en complément de la sécurité sociale et dans la limite des frais engagés.

 

Caractère responsable du contrat

Ce régime a pour bojet le remboursement total ou partiel des dépenses de santé engagées par le participant. Ce régime s'inscrit dans le cadre du dispositif relatifs aux contrats dits "responsables" (article 57 de la loi n°2004-810 du 13 août 2004)

 

Financement

La cotisation permettant le financement de ce régime est répartie à hauteur de 50% minimum à la charge de l'employeur et à hauteur de 50% maximum à la charge du salarié.

 

Commission paritaire de suivi : SANTIFA

A compter de l'extension du présent accord, la commission paritaire de suivi devra assurer le suivi technique et la gestion du régime. Elle est composée de deux représentants de chacune des organisations syndicales signataires et d'un nombre égal de représentants patronaux.

Textes Attachés : Collecte des contributions de formation professionnelle continue

23 février 2016

Cet avenant non étendu du 11 décembre 2014 se substitue de plein droit aux stipulations conventionnelles ayant pu être signées antérieurement sur le même objet. En effet, les partenaires sociaux ont souhaité adapter les dispositions de l'accord du 6 juillet 2010 relatif à la collecte des contributions de la formation professionnelle continue dans la branche professionnelle de la fabrication de l’ameublement. Par conséquent, les articles 3 et 4 du titre II de l’accord du 6 juillet 2010 sont abrogés et remplacés par les dispositions du présent avenant.

Date de signature :11 décembre 2011
Thématique :Collecte des contributions de formation professionnelle continue
Lien vers l'avenant :Cliquez ici

Montant de la collecte

L'employeur de moins de 10 salariés verse à l’OPCA 3+ un pourcentage minimal du montant des rémunérations versées pendant l'année en cours s'élevant à 0,55%.

L'employeur d'au moins 10 salariés verse à l’OPCA 3+ un pourcentage du montant des rémunérations versées pendant l’année en cours s’élevant à 1%.

L’appel des contributions se fait par l’OPCA 3+, ou par l’OPCA qui s’y substituerait, avant le 1er mars de l’année suivant

 

Répartition de la collecte

L’OPCA 3+, ou l’OPCA qui s’y substituerait, répartit les sommes collectées selon certaines modalités. En effet, la répartition des sommes varie en fonction des effectifs de l'entreprise, c'est-à-dire pour les entreprises de moins de 10 salariés, les entreprise de 10 salariés à moins de 50 salariés, les entreprises de 50 salariés à moins de 300 salariés et les entreprises de 300 salariés et plus.

Textes Attachés : Collecte des contributions de formation professionnelle

23 février 2016

Cet avenant non étendu du 10 avril 2015 apporte des modifications à l'accord du 11 décembre 2014 relatif à la collecte des contributions de formation professionnelle continue dans la fabrication de l'ameublement.

Date de signature :10 avril 2015
Thématique :Collecte des contributions de formation professionnelle
Lien vers l'avenant :Cliquez ici

Nouvel Article 4

Un nouvel article, concernant les dispositions particulières relatives au versement dû au titre du plan de formation par les entreprises de 10 salariés et plus, est inséré après l'article 3 du Titre II "Dispositions relatives à la collecte des contributions formation par l’OPCA 3+":

"A compter du 1er janvier 2015, les entreprises entrant dans le champ d’application du présent accord et employant 10 salariés et plus sont tenues de verser à l’OPCA 3+ une contribution conventionnelle de 0,50 % de la masse salariale brute N – 1 au titre du plan de formation.

L’obligation conventionnelle est versée en deux fois :

– 0,30 % au 30 juin ;

– 0,20 % au 30 septembre."

Textes Attachés : Statuts de l'OPCA 3+

27 mars 2015

Texte de base : OPCA 3+

27 mars 2015

Textes Salaires : Salaires catégoriels pour l'année 2012

23 janvier 2013

Textes Salaires : Salaires catégoriels et primes pour l'année 2012

13 juin 2012

Vous pourriez également être intéressé par le(s) produit(s) suivant(s)

PACK Mise en Conformité intégrale toutes entreprises

PACK Mise en Conformité intégrale toutes entreprises

149,90 €
Affichage obligatoire : panneau complet

Affichage obligatoire : panneau complet

19,90 € HT
Panneau d'affichage de la convention collective

Panneau d'affichage de la convention collective

9,90 € HT
Registre unique du personnel

Registre unique du personnel

19,90 € HT

Termes de recherche associés à cette convention

  • Brochure n° 3155
  • IDCC n° 1411
  • Convention 3155
  • Convention 1411
  • fabricant de meubles mobilier
  • fabrication de meubles
  • literie
  • orgues
  • réparation de meubles
  • Ccn ameublement
  • Convention Ameublement

Sommaire de la convention collective

Convention collective nationale du 14 janvier 1986

Préambule

Champ d'application

Durée de la convention

Révision

Dénonciation

Adhésion

Date d'entrée en vigueur

Avantages acquis

Procédure de conciliation et d'interprétation

Droit syndical

Délégués du personnel - Comité d'entreprise

Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail

Commissions paritaires nationales, réunions professionnelles et statutaires

Financement des activités sociales et culturelles

Embauchage

Test professionnel préliminaire

Modification du contrat de travail

Ancienneté

Prime d'ancienneté *disposisitions transitoires et expérimentales*.

Prime d'ancienneté

Déplacements

Congés payés

Absences pour événements personnels

Absences et maladie

Durée du travail

Concentration - Fusion - Restructuration

Apprentissage et formation professionnelle

Jeunes salariés

Emplois multiples

Personnels à statut particulier

Travail des femmes

Égalité de rémunération entre les hommes et les femmes

Rupture du contrat de travail - Préavis

Départ à la retraite

Prime annuelle dite de treizième mois.

Prime dite de 13e mois

Prime de régularité

Classifications et salaires minimaux

Classifications et salaires professionnels catégoriels

Clause de non-concurrence

Discrétion professionnelle

Textes Attachés

Mise en place d'un conseil de perfectionnement paritaire de l'AFPIA

Annexe ' agents de production '

Champ d'application

Embauchage

Période d'essai

Rémunération proportionnelle

Travail posté.

Temps de pause et travail posté

Travail habituel de nuit.

Travail de nuit

Travail exceptionnel la nuit, le dimanche ou un jour férié.

Travail exceptionnel le dimanche ou un jour férié

Remplacement d'un salarié absent

Pertes de temps indépendantes de la volonté du salarié

Indemnisation maladie.

Indemnisation maladie, maladie professionnelle ou accident du travail

Préavis

Indemnités de licenciement

Annexe ' agents de production ' classification des emplois des ouvriers de l'ameublement, niveau I

Annexe ' agents fonctionnels ' et ' agents d'encadrement '

Champ d'application

Embauchage

Période d'essai

Travail exceptionnel la nuit, le dimanche ou un jour férié

Indemnisation maladie.

Indemnisation maladie, maladie professionnelle ou accident du travail

Préavis

Indemnités de licenciement

Classification et salaires professionnels catégoriels des employés, techniciens, agents de maîtrise et cadres

Classification

Modalités pratiques de classement

Avantages acquis

Intégration de l'accord à la convention collective

Retraite et prévoyance

Dépôt

Annexe ' agents fonctionnels ' et ' agents d'encadrement ' classification des emplois des employés et

de l'ameublement

Agents fonctionnels

Agents d'encadrement

Annexe ' cadres '

Champ d'application

Période d'essai

Indemnisation maladie.

Indemnisation maladie, maladie professionnelle ou accident du travail

Brevet d'invention

Secret professionnel

Congés payés

Préavis

Indemnités de licenciement

Heures de recherche d'emploi

Plan de carrière - Ancienneté

Annexe ' cadres ' classification

Classification

Modalités pratiques de classement

Avantages acquis

Intégration de l'accord à la convention collective

Retraite et prévoyance

Dépôt

Annexe ' cadres ' classification des emplois des cadres

Cadre - Position I

Cadre - Position II

Cadre - Position III

Développement de l'apprentissage

Développement de l'apprentissage

Transfert partiel des fonds de la formation en alternance

CFA destinataires

Modalités du transfert et suivi

Comité de suivi paritaire

Durée

Dépôt

Constitution du conseil de perfectionnement de lassociation pour la formation professionnelle

Mise en place d'un conseil de perfectionnement paritaire

Procès-verbal de réunion tenue à Paris le 9 janvier 1985

Constitution

Composition

Durée

Attributions

Commission paritaire nationale de l'emploi

Retraite compémentaire

Bénéficiaires

Adhésions

Cotisations

Organisme de coordination

Durée - Effet

Retraite complémentaire

Tableau annexe de l'article 2 de l'accord du 25 septembre 1991

Reconnaissance des qualifications professionnelles

Création de certificats de qualification professionnelle

Délivrance du certificat de qualification professionnelle

Renouvellement, modification

Diplômes pouvant être acquis par la voie de l'alternance

Organisation des stages des certificats de qualification professionnelle

Dépôt et extension

Conseils de perfectionnement des centres d'apprentissage gérés par l' AFPIA

Mise en place d'un CQP

Capital temps de formation

Objet

Champ d'application

Nature des actions de formation

Durée et organisation des actions

Modalités spécifiques d'application du ' co-investissement '

Publics prioritaires

Conditions requises

Procédures de mise en oeuvre

Absences simultanées

Modalités de prise en charge

Information du comité d'entreprise ou d'établissement ou à défaut des délégués du personnel

Statut des salariés bénéficiaires du capital de temps de formation

Contribution

Suivi du dispositif

Dépôt et entrée en vigueur

CPNE : Validation de la liste des formations

Relevé de décisions de la CPNE

Organisation du travail

Chapitre Ier : Réduction de la durée du travail et compensation salariale

Chapitre II : Réduction et organisation du temps de travail sur l'année

Chapitre III : Compte épargne-temps

Chapitre IV : Prise en compte des nouvelles réalités du contrat de travail

Chapitre V : Mesures destinées à favoriser l'emploi des jeunes

Chapitre VI : Aides financières au développement de l'emploi

Chapitre VII : Dispositions diverses

Formation professionnelle des conducteurs routiers

Titre Ier : Formation initiale minimale obligatoire des conducteurs routiers - FIMO

Titre II : Formation continue obligatoire des conducteurs routiers - FCOS

Objectifs

Salariés concernés

Durée minimale

Modalités de mise en place

Périodicité

Période transitoire

Réalisation

Attestation de formation

Financement

Titre III : Dispositions diverses

Champ d'application

Suivi du dispositif

Modification de la réglementation

Dépôt

Annexe I : Formation continue obligatoire de sécurité (FCOS)

Annexe II : Attestation

Certificat de qualification professionnelle garnisseur en sièges contemporains

Décision de la CPNE de la fabrication de l'ameublement

Annexe I

Certificat de qualification professionnelle garnisseur en sièges contemporains

I. - Dossier d'opportunité

II - Référentiel de l'activité professionnelle

III - Présentation du CQP de garnisseur en sièges contemporains

IV - Référentiel de formation

IV - Modalités institutionnelles de la validation

Intégration d'un nouveau titre à la liste des diplômes

Certificat de qualification professionnelle

Certificat de qualification professionnelle

Conducteur de matériel automatisés pour la fabrication de l'ameublement

I. - Dossier d'opportunité

II - Référentiel de l'activité professionnelle

III - Présentation du CQP ' conducteur de matériels automatisés pour la fabrication

l'ameublement '

IV - Référentiel de formation

V. - Modalités de formation

Cofinancement par les OPCA

Lettre d'adhésion de la CFDT construction et bois aux avenants relatifs à la prévoyance non cadre

Régime de prévoyance

Objet de l'accord et champ d'application

Bénéficiaires des garanties

Définitions

Traitement de base

Garantie en cas de décès et d'invalidité absolue et définitive

Allocation d'éducation

Maintien de la garantie décès, invalidité permanente

Portabilité des droits de prévoyance complémentaire

Garanties incapacité de travail et invalidité

Gestion des garanties

Mutualisation des garanties

Indivisibilité des garanties et de l'assurance

Financement des garanties

Information des salariés

Gestion paritaire du régime

Contribution de gestion pour l'animation de l'accord

Durée de l'accord

Date d'application

Dépôt et extension

Annexe I : régime de prévoyance

Régime de prévoyance

Formation professionnelle des conducteurs routiers

Mixité et égalité professionnelle entre les femmes et les hommes

Préambule

Contingent d'heures supplémentaires

Régime de prévoyance

Champ d'application de la convention

Prévoyance

Collecte des contributions de formation professionnelle continue

Préambule

Titre Ier. - Dispositions générales

Titre II. - Dispositions relatives a la collecte des contributions formation par OPCA 3 +

Titre III. - Dispositions diverses

Négociation collective et dialogue social

Préambule

Annexe

Prévoyance

Préambule

Classification des emplois

Préambule

Chapitre Ier Classification des emplois des agents de production de l'ameublement

Chapitre II Classifications des emplois des agents fonctionnels et agents d'encadrement

l'ameublement

Classification des emplois des agents fonctionnel

Mise à jour de la convention

Préambule

Formation professionnelle

Objet

Titre Ier : Insertion professionnelle

Principes généraux

Titre II : Développement des compétences

Titre III : Contributions obligatoires à l'OPCA 3+

Titre IV : Parcours professionnels

Titre V : CPNE

Titre VI : Observatoire des métiers et des qualifications

Titre VII : Dispositions particulières

Titre VIII : Dispositions diverses

Annexes

Annexe I : Dispositions financières

Annexe II : Professionnalisation et DIF

Annexe III : Charte de la fonction tutorale dans le cadre des contrats de professionnalisation

Annexe IV : Guide de l'entretien professionnel

Annexe V : Modèles de lettres

Annexe VI : Passeport formation de la fabrication de l'ameublement

Collecte des contributions de formation professionnelle continue

Préambule

Collecte des contributions de formation professionnelle

Régime complémentaire frais de santé

Préambule

Développement de la formation professionnelle

Préambule

Partie 1 Insertion professionnelle

Chapitre Ier Insertion en alternance

Titre Ier Apprentissage

Section 1 Contrat d'apprentissage

Section 2 Financement des centres de formation des apprentis de l'industrie

Chapitre II Contrat de professionnalisation

Titre II Insertion des demandeurs d'emploi

Partie 2 Accompagnement tout au long du parcours professionnel

Chapitre Ier Développement des compétences

Section 1 Plan de formation de l'entreprise

Section 2 Compte personnel de formation

Section 3 Période de professionnalisation

Chapitre II Sécurisation professionnalisation

Partie 3 CPNE et observatoire prospectif des métiers et des qualifications

Partie 4 financement de la formation professionnelle

Titre Ier Formation initiale

Titre II Formation continue

Annexes

Textes Salaires

Salaires au 1er octobre 2007

Salaires

Salaires au 1er octobre 2009

Salaires

Salaires catégoriels et primes pour l'année 2012

Salaires catégoriels pour l'année 2012

Préambule

Salaires catégoriels au 1er mars 2014

Préambule

Salaires catégoriels au 1er avril 2015

Préambule

Salaires catégoriels au 1er juin 2016

Préambule

Textes Extensions

ARRÊTÉ du 28 mai 1986

ARRÊTÉ du 16 janvier 1987

ARRÊTÉ du 10 août 1987

ARRÊTÉ du 10 mars 1988

ARRÊTÉ du 15 juin 1988

ARRÊTÉ du 19 juillet 1989

ARRÊTÉ du 8 décembre 1989

ARRÊTÉ du 8 janvier 1990

ARRÊTÉ du 23 avril 1990

ARRETE du 5 février 1992

ARRETE du 23 juillet 1992

ARRETE du 1 mars 1996

ARRETE du 20 janvier 1997

ARRETE du 10 juillet 1997

ARRETE du 4 février 1999

ARRETE du 25 mai 1999

ARRETE du 2 mars 2000

ARRETE du 14 avril 2005

ARRETE du 7 décembre 2005

ARRETE du 3 février 2006

ARRETE du 31 mai 2006

ARRETE du 23 octobre 2006

ARRETE du 15 mars 2007

ARRETE du 28 mars 2007

ARRETE du 16 juillet 2007

Protocole d'accord du 9 janvier 1985

Constitution.

Composition.

Durée.

Attributions.

Accord du 16 avril 1985

Préambule

Nature et ordre de priorité des actions de formation.

Reconnaissance des qualifications acquises par les actions de formation.

Moyens reconnus aux institutions représentatives des salariés dans l'accomplissement de leur mission dans le domaine de la formation.

Conditions d'accueil et d'insertion des jeunes dans les entreprises du point de vue de la formation professionnelle.

Modalités d'application.

Statuts de l'organisme paritaire collecteur agréé (OPCIBA)

Forme juridique

Objet

Dénomination

Durée

Siège social

Composition

Conseil d'administration

Bureau

Délibération du conseil d'administration

Délégation

Règlement intérieur

Modalités de fonctionnement des sections professionnelles paritaires et des autres sections paritaires

Modification des statuts

Dissolution-liquidation

Textes Attachés

ANNEXE I DES STATUTS - REGLEMENT INTERIEUR DE L'OPCIBA

CHAPITRE IER : DISPOSITIONS GENERALES

CHAPITRE II : ROLE DES INSTANCES DE L'OPCIBA

CHAPITRE III : DISPOSITIONS ADMINISTRATIVES ET FINANCIERES

A. - Rôle du directeur

B.Dispositions financières

ACCORD du 21 décembre 1994

Préambule

Champ d'application.

Fonds de l'alternance.

Plan de formation.

Surmutualisation.

Capital de temps de formation.

Entrée en vigueur.

Durée.

Clause de sauvegarde.

Dépôt et extension.

Textes Extensions

ARRETE du 16 octobre 1995

Création de l'OPCA des industries de l'ameublement, du bois, des matériaux pour la construction et l'industrie et de l'intersecteurs des Papiers cartons OPCA 3+

Préambule

Annexe

A. - Ameublement bois

Textes Attachés

Statuts de l'OPCA 3+

Dénonciation de l'accord du 29 juin 2010 relatif à la collecte des contributions de la formation professionnelle continue

Dénonciation de la FNB de l'accord du 29 juin 2010 portant création de l'OPCA 3+

* Les activités correspondantes à cette CCN sont proposées à titre indicatif. Pour rappel, l'article L2261-2 du Code du travail stipule :

"La convention collective applicable est celle dont relève l'activité principale exercée par l'employeur. En cas de pluralité d'activités rendant incertaine l'application de ce critère pour le rattachement d'une entreprise à un champ conventionnel, les conventions collectives et les accords professionnels peuvent, par des clauses réciproques et de nature identique, prévoir les conditions dans lesquelles l'entreprise détermine les conventions et accords qui lui sont applicables."

Une question sur un produit, sur votre commande, ou besoin d'un devis ?

Contactez notre support client :

Par téléphone

04 67 65 04 14

9h30 - 12h30 / 14h - 17h

Par mail

Une question juridique ?

Nos juristes spécialistes vous rappellent avec la réponse.