Convention.fr, le spécialiste de la mise en conformité des entreprises depuis 2003
Lundi au vendredi 9h30 - 12h30 / 14h - 17h

Aide par téléphone

04 67 65 04 14

9h30 - 12h30 / 14h - 17h

<< Retour à  la page précédente

Convention collective Praticiens sécurité sociale

→ Grille de salaire  |  Congés  |  Prévoyance  |  Droits à la formation  |  Indemnités de licenciement

Synthèse du champ d'application

Convention collective des praticiens-conseils du régime général de sécurité sociale (Brochure : 3339, IDCC : 2603)

La présente convention règle les relations de travail entre les C.N.A.M.T.S. : "Caisse Nationale d'Assurance Maladie des Travailleurs Salariés" et les praticiens-conseils du régime de sécurité sociale. Ce corps de métier comprend des médecins-conseils, des chirugiens-dentistes-conseils et des pharmaciens-conseils.

La convention s'étend en France métropolitaine et dans les DOM.

L'application du présent texte conventionnel est garantie par la commission paritaire d'interprétation. Cette commission émet des avis motivés à une question, demande d'interprétation à l'initiative d'une ou plusieurs parties signataires. Cet avis sera notifié à l'ensemble des cocontractants.

Les clauses conventionnelles en vigueur ont été conclues pour une durée indéterminée.

Leur révision est possible à tout moment sous réserve de respecter certaines conditions, dès lors qu'elle émane d'une ou plusieurs parties signataires. La demande en révision vise une modification substantielle des règles conventionnelles.

La dénonciation est également prévue dès lors que l'un ou plusieurs des parties signataire ont la volonté de faire disparaitre, de faire cesser l'application de la présente convention. Elle doit être déposée, accompagnée d'un nouveau projet conventionnel afin que les nouvelles négociations puissent être engagées.

A titre illustratif, le corps de base conventionnel dispose de la classification des emplois et dispositif de rémunération, des conditions de travail, des congés périodes de suspension du contrat, de la rupture du contrat de travail, etc.

Toute disposition n'est pas immuable. En effet, les parties contractantes peuvent se réunir et entamer de nouvelles négociations dans le cadre d'un accord ou d'un avenant. L'objet permet de les distinguer. L'accord va venir compléter, rajouter une disposition tandis que l'avenant apporte des précisions ou modifie une disposition précédente.

Il est à noter que toutes les discussions en matière de salaires matérialisées par un accord ou un avenant, forment une partie distincte. La partie des "textes salaires" intègre l'ensemble de ces textes, du fait de leur négociation exigée et régulière.

Les parties ayant négociées et conclues les présentes dispositions sont:

- l'union des caisses nationales de sécurité sociale, du coté des représentants syndicaux employeurs,

- le syndicat national du personnel de direction des organismes de sécurité sociale,la fédération de al protection sociale du travail et de l'emploi, la fédération nationale de l'encadrement des organismes de sécurtié sociale et des organismes sociaux allocations familiales et assimilés, le syndicat géénral des praticiens-conseils des organismes de sécurité sociale, du syndicat national des cadres des organismes sociaux, parmi les organisations syndicales salariés.

A voir aussi : convention collective des laboratoires d'analyses médicales extra-hospitaliers , convention collective du négoce et prestations de services médico-techniques , convention collective du personnel des cabinets medicaux , convention collective du personnel des services interentreprises de médecine du travail

Nom officiel

Convention collective des praticiens-conseils du régime général de sécurité sociale du 4 avril 2006 (1)

Identifiants officiels

N° brochure : 3339
IDCC : 2603

Besoin de plus de 5 livres ?

Découvrez nos tarifs dégressifs

Contactez notre service commercial pour connaître nos prix :

Ou visitez notre page dédiée :

Livre Praticiens sécurité sociale prix dégressifs

- Téléchargement instantané après paiement

- Garantie à jour au 17 février 2020 comprenant
  tous les derniers textes en application

- Plusieurs index cliquables facilitant la navigation
  (index chronologique, thématique, alphabétique)

- Recherche par mot clés

En savoir +
Visualiser un exemple
1,90 € HT

+ FORMAT PDF OFFERT AVEC LE LIVRE
  → téléchargement instantané après paiement

- Livre plastifié au format A5

- Garantie à jour au 17 février 2020 comprenant
  tous les derniers textes en application

- Expédition en 24/48h maximum (jours ouvrés)

en savoir +

- Répond à l'obligation légale de mise à disposition
  des salariés

19,90 € HT

Mise en conformité des professionnels : accès illimité et abonnement aux mises à jour + livre offert

Le droit du travail impose aux professionnels de détenir un exemplaire à jour de la convention collective

→ Notre abonnement répond à cette obligation en vous mettant à disposition votre CCN toujours à jour, vous êtes ainsi en conformité en cas de contrôle de l'inspection du travail ou de l'URSSAF.

L'accès illimité comprend :

- Le téléchargement de votre convention collective continuellement à jour au format PDF en illimité depuis
   votre compte client (format PDF accepté en cas de contrôle, à condition que celui-ci soit à jour).

- Les alertes par e-mail en cas de mise à jour de votre texte (avec récapitulatif des nouveautés).

- L'accès aux synthèses de mises à jour rédigées en interne par nos juristes.

- Le livre de votre convention collective offert.

Activités concernées par cette convention collective (non exhaustif)*

Activités / métiers concernés :
Praticiens-conseils, régime général de la sécurité sociale
Code(s) NAF/APE :
Non

Les dernières actualités de la Convention collective Praticiens sécurité sociale

Textes Attachés : Titres-restaurant

10 janvier 2020

Le protocole d'accord non étendu du 23 avril 2019 est relatif àla participation des organismes de sécurité sociale aux titres-restaurant dans le cadre de la convention collective nationale Praticiens-conseils du régime général de sécurité sociale.

Date de signature :23 avril 2019
Thématique :Participation des organismes de sécurité sociale aux titres-restaurant
Lien vers l'accord:Cliquez ici

Participation aux titres-restaurant

Le protocole d'accord du 23 avril 2019 est relatif à la participation aux titres-restaurant dans le cadre de la convention collective des Praticiens-conseils du régime général de sécurité sociale.

Il convient de préciser que le protocole d'accord est un acte écrit qui permet de fixer les conditions de négociation entre les parties.

Ainsi, la présente concerne la convention du 4 avril 2006 et plus particulièrement la fixation du montant de la participation patronale des organismes de sécurité sociale à l'acquisition des titres-restaurant au profit du personnel relevant de la convention précitée.

L'accord est conclu à durée indéterminée et ne vaut pas un engagement unilatéral de l'employeur.

 

Pour plus de renseignements sur l'accord concerné, cliquez ici.

Textes Attachés : Régime de prévoyance

10 janvier 2020

Le protocole d'accord non étendu du 21 mars 2019 est relatif aurégime de prévoyance dans le cadre de la convention collective nationale Praticiens-conseils du régime général de sécurité sociale.

Date de signature :21 mars 2019
Thématique :Régime de prévoyance
Lien vers l'accord :Cliquez ici

Régime de prévoyance

Le protocole d'accord du 21 mars 2019 est relatif au régime de prévoyance dans le cadre de la convention collective des Praticiens-conseils du régime général de sécurité sociale.

Il convient de préciser que le protocole d'accord est un acte écrit qui permet de fixer les conditions de négociation entre les parties.

Ainsi, la présente vise à étendre le bénéfice des dispositions de l'avenant du 21 mars 2019 concernant protocole d'accord du 7 janvier 1998 au personnel relevant de la convention précitée du 4 avril 2006.

Le champ d'application des dispositions relatives au régime de prévoyance est le personnel des organismes du régime général de sécurité sociale et de leurs établissement.

L'accord est conclu à durée indéterminée et ne vaut pas un engagement unilatéral de l'employeur.

 

Pour plus de renseignements sur l'accord concerné, cliquez ici.

Textes Attachés : Mise en conformité du fonctionnement du régime de prévoyance

10 janvier 2020

Le protocole d'accord en date du 23 avril 2019 non étendu, prévoit des dispositions relatives à la mise en conformité du fonctionnement du régime de prévoyance en ce qui concerne la convention collective des praticiens-conseils du régime général de sécurité sociale.

Date de signature :23 avril 2019
Thématique :Mise en conformité du fonctionnement du régime de prévoyance
Lien vers l'avenant :Cliquez ici

Modification du régime de prévoyance

Le présent protocole d'accord en date du 23 avril 2019 concerne la mise en conformité du fonctionnement du régime de prévoyance tel qu'indiqué dans le protocole d'accord du 7 janvier 1998 pour les salariés du régime général de sécurité sociale.

En effet, le protocole de 1998 doit être mis en conformité avec les évolutions juridiques et conventionnelles qui ont eu lieu au cours des dernières années sur le fonctionnement des régimes de prévoyance.

Aussi, le protocole du 23 avril 2019 est venu affirmer le maintien des garanties en cas de rupture du contrat de travail.

Il est également venu modifier des dispositions relatives au fait de pouvoir agir en responsabilité civile contre un tiers responsable de l'invalidité.

A titre informatif, le présent protocole d'accord, s'applique à l'ensemble des entreprises et des salariés qui entrent dans le champ d'application de la convention collective des praticiens conseils du régime général de sécurité sociale.

De plus, cette convention collective identifiable par son numéro de brochure 3339 fait régulièrement l'objet de mises à jour.

Pour exemple, il y a eu un accord professionnel en date du 19 décembre 2018 qui a porté création d'un opérateur de compétences (OPCO cohésion sociale).

De même, plusieurs textes ont été adoptés le même jour que le présent protocole d'accord en ce qui concerne l'intéressement, les tickets restaurants et enfin le régime de prévoyance.

Textes Attachés : Intéressement

10 janvier 2020

L'accord non étendu du 26 juin 2018 relatif à l'intéressement des praticiens conseils a été inséré au sein de la convention collective des praticiens conseils du régime de la sécurité sociale référencée sous le numéro de brochure 3339 (IDCC 2603).

Date de signature :26 juin 2018
Thématique :Intéressement des praticiens conseils
Lien vers l'accord :Cliquez ici

Bénéficiaires de l'intéressement

Un nouvel accord est intervenu en vu de mettre à jour les dispositions contenues au sein de la convention collective n°3339 relative aux praticiens-conseils du régime général de la sécurité sociale. il s'agit de l'accord du 26 juin 2018 dont la thématique porte sur l'intéressement des praticiens-conseils.

Les signataires du texte en question sont les suivants :

- L'UCANSS (Union des caisses nationales de sécurité sociale) ;

- Ainsi que la CFE-CGC (Confédération française de l'encadrement - Confédération générale des cadres).

Le présent accord a été adopté afin d'établir quels étaient les bénéficiaires des dispositions contenues au sein du protocole d'accord en date du 21 juin 2017 relatif à l'intéressement dans le cadre des organismes du régime général de sécurité sociale.

Les partenaires sociaux se sont entendus sur le fait de rendre l'accord de 2017 applicable à tous les salariés qui relèvent du champ d'application de la convention collective des praticiens-conseils n°3339 en date du 4 avril 2006.

A titre informatif, le présent accord n'est pas étendu, ce qui signifie que seuls les employeurs signataires ou adhérents de l'organisation syndicale signataire de l'accord se voient appliquer les dispositions contenues au sein dudit accord.

Texte de base : OPCO Cohésion sociale

14 septembre 2019

L'accord professionnel non étendu du 19 décembre 2018 créé un opérateur de compétences (OPCO) : OPCO cohésion sociale.

Thématique :OPCO Cohésion sociale
Lien vers l'accord :Cliquez ici

Conventions collectives concernées

Les conventions collectives concernées par les dispositions de l'accord professionnel du 19 décembre 2018 sont les suivantes:

- Convention collective : Aide, accompagnement, soins et services à domicile (n°3381)

- Convention collective : Régime social des indépendants (employés et cadres) (n°3366)

- Convention collective : Conseils d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement (n°3348)

- Convention collective : Praticiens-conseils du régime général de sécurité sociale (n°3339)

- Convention collective : Organisations professionnelles de l'habitat social (n°3330)

- Convention collective : Missions locales et PAIO (n°3304)

- Convention collective : Mutualité (n°3300)

- Convention collective : Institutions de retraites complémentaires, institutions de prévoyance (n°3276)

- Convention collective : Animation (n°3246)

- Convention collective : Habitat - PACT et ARIM (personnel) (n°3221)

- Convention collective : Centres sociaux et socioculturels (n°3218)

- Convention collective : HLM - sociétés coopératives (personnel) (n°3191)

- Convention collective : Personnels des sociétés anonymes et fondations d'HLM (personnel) (n°3190)

- Convention collective : Tourisme social et familial (n°3151)

- Convention collective : Foyers de jeunes travailleurs (n°3014)

 

Constitutions et missions

Les organisations professionnelles d'employeurs et les organisations syndicales de salariés ont constitué un opérateur de compétences (OPCO) : OPCO cohésion sociale.

L'OPCO rassemble les activités suivantes : l'accompagnement social et éducatif – la jeunesse – les loisirs, l'aide à domicile, l'intervention sociale et familiale, les services aux personnes, l'emploi, l'enseignement-formation, l'habitat social, l'insertion, la petite enfance, la protection sociale, le sport et la vie civile.

L'opérateur a notamment pour missions d'assurer le financement des contrats d'apprentissage et de professionnalisation, d'apporter un appui technique aux branches adhérentes, de promouvoir les formations réalisées en tout ou partie à distance, de collecter et gérer des contributions supplémentaires conventionnelles et des contributions supplémentaires volontaires, d'assurer le développement et le financement de la formation des tuteurs et maîtres d'apprentissage, etc.

Il a en outre des missions de financement (assurer une mutualisation à l'échelle de l'OPCO, assurer le financement des diagnostics et accompagnements des petites et moyennes entreprises), des missions de services (apporter un appui aux entreprises, favoriser tout projet permettant de renforcer les départs en formation), des missions relatives aux parcours de formation (favoriser tous travaux de qualification et de certification permettant l'émergence de parcours de formation) ainsi que des missions liées à l'accompagnement des salariés.

En ce qui concerne la provenance des ressources de l'OPCO : participations financières et subventions de l'État, des collectivités territoriales, Europe, participations financières et contributions d'organismes spécialisés, ressources prévues par la loi et les règlements, contributions supplémentaires conventionnelles , etc.

L'OPCO est présent dans les régions. En effet, il dispose d'une implantation territoriale technique dans chaque région administratives, territoires d'outre-mer compris, ainsi que des relais locaux. Il bénéficie également d'une représentation paritaire territoriale grâce aux comité paritaire mise en place le Conseil d'administration.

 

Organes de gouvernance

L'OPCO s'articule autour de plusieurs instances à savoir : l'assemblée plénière, le conseil d'administration, le bureau, les sections paritaires professionnelles, les commissions paritaires, les comités paritaires régionaux.

- Assemblée plénière : toute les organisations sont représentées à l'assemblée. Le nombre de droits de vote attribué à chaque organisation se calcule en fonction du poids du montant des contributions gérées par l'OPCO sur la base du montant total des contributions gérées par l'OPCO. L'assemblée débat sur les orientations stratégiques de l'OPCO, établit le rapport de gestion et le rapport financier. Elle se réunit au minimum 1 fois par an.

- Conseil d'administration : le conseil est composé d'un collège salarié et d'un collège employeur. Dans chaque collège, il y a 24 membres titulaires et 24 membres suppléants. Il a principalement pour missions de désigner un président et un vice-président et un trésorier et un trésorier adjoint choisis alternativement dans chacun des collèges et membres du bureau. Ces derniers ratifient les membres du bureau, adoptent le règlement intérieur général de l'OPCO, arrêtent l'ordre du jour et préparent l'assemblée, etc. En outre, le conseil prépare les projets d'axes stratégiques pour débat à l'assemblée, approuve la conclusion avec les régions des conventions, approuve les comptes de l'exercice, etc.

- Bureau : le bureau est composé d'un collège salariés et un collège employeurs. Le mandat des membres du bureau est bénévole. Il a notamment pour missions d'arrêter l'ordre du jour du conseil d'administration, assure les représentations extérieures, veille au bon fonctionnement de l'OPCO, prépare le rapport de gestion et le rapport financier de l'OPCO, etc. Il se réunit au minimum 6 fois par an.

 

Sections paritaires professionnelles (SPP)

Les sections paritaires professionnelles sont créées, modifiées ou supprimées par le conseil d'administration.

Les sections existantes sont les suivantes : accompagnement social et éducatif – sport – jeunesse – loisirs, aide à domicile – intervention sociale et familiale – services aux personnes, enseignement et formation, habitat social, emploi et insertion, protection sociale.

Elles sont composées d'un nombre égal de titulaire dans chaque collège.

Elles contribuent au développement de l'accès à la formation dans les TPE, ainsi que de l'alternance.

 

Commissions paritaires et groupes de travail paritaires

Les commissions formulent des recommandations dans leur spécialité au Conseil d'administration.

Les commissions créées sont les suivantes : la commission paritaire « Plan de développement des compétences des entreprises de moins de 50 salariés », la commission paritaire « Alternance » et la commission paritaire « Études et observatoires »

A noter que des groupes de travail peuvent être décidés par le Conseil.

Textes Attachés : Intéressement des praticiens conseils

18 janvier 2019

L'accord non étendu du 26 juin 2018 est relatif à l’intéressement des praticiens conseils.

Date de signature :26 juin 2018
Thématique :Observatoire prospectif des métiers, des qualifications et des compétences
Lien vers l'accord:Cliquez ici
 

Objet de l'accord

Le présent accord précise que les dispositions du protocole d'accord du 21 juin 2017 relatif à l’intéressement dans les organismes du régime de sécurité sociale modifié par avenant du 26 juin 2018 sont désormais applicables aux salariés relevant de la convention collective du 4 juin 2006.

Textes Attachés : Mise en place d'un plan d'épargne pour la retraite collectif interentreprises (PERCO-I)

17 juillet 2018

Le projet d'accord non étendu du 13 février 2018 concerne le mise en place d'un plan d'épargne pour la retraite collectif interentreprises (PERCO-I) dans la convention collective des praticiens-conseils du régime général de la sécurité sociale.

Date de signature :13 février 2018
Thématique :Mise en place d'un plan d'épargne pour la retraite collectif interentreprises (PERCO-I)
Lien vers l'accord :Cliquez ici

Plan d’épargne pour la retraite collectif

Les praticiens conseils du régime général de sécurité sociale bénéficient du plan d'épargne pour la retraite collectif interentreprises (PERCO-I).

Les disposition de l'accord du 13 février 2018 s'applique aux organismes du régime général visés à l'article R111-1 du code de la sécurité sociale et aux salariés des ARS entrant dans le champ d'application de la présente convention.

Il convient de préciser que les salariés concernés sont ceux ayant au moins 2 mois d'ancienneté au sein du régime général.

L'accord est conclu pour une durée déterminée. Il cessera de produire ses effets au terme de l'application du protocole d’accord relatif à la mise en place d’un plan d’épargne pour la retraite collectif interentreprises dans le régime général de sécurité sociale du 13 février 2018.

Textes Attachés : Mise en place d'un plan d'épargne interentreprises

03 février 2018

Le protocole d'accord non étendu du 21 juin 2017 concerne la mise en place d'un plan d'épargne interentreprises dans la branche des praticiens-conseils du régime général de la sécurité sociale.

Date de signature :21 juin 2017
Thématique :Mise en place d'un plan d'épargne interentreprises
Lien vers l'accord :Cliquez ici

Objet et champ d'application

Le plan d'épargne interentreprises a pour objet de recueillir auprès des salariés des organismes du régime général, les sommes issues de l'intéressement. Ce dispositif d'épargne est collectif et facultatif. Natixis Interépargne est l’organisme gestionnaire du plan. Le plan d'épargne concerne l'ensemble des organisme du régime général mentionnés à l'article R111-1 du code de la sécurité sociale.

 

Bénéficiaires

L'adhésion d'un salarié est possible s'il relève de l'une des conventions collectives mentionnées dans le protocole d'accord à condition de compter au moins 2 mois d'ancienneté au sein du régime général à la date à laquelle il demande son adhésion au présent plan.

Les anciens salariés (départ à la retraite) peuvent effectuer des versements au plan à la condition d'avoir procédé au moins à un versement avant la rupture du contrat de travail et de ne pas avoir demandé le déblocage de la totalité des avoirs lors de la cessation du contrat.

Lors de la signature du contrat de travail, le salarié reçoit un livret d'épargne salariale présentant l'ensemble des dispositifs d'épargne salariale mise en place chez l'organisme employeur.

 

Alimentation du plan

Le plan peut être alimenté par les versements effectués par l’organisme employeur, à la demande de ses salariés (primes d'intéressement), les versements volontaires des épargnants, le transfert de sommes détenues dans le cadre d’un plan d’épargne d’entreprise ou interentreprises d’un ancien employeur, le transfert de sommes provenant d’un autre plan d’épargne interentreprises de même durée minimum de placement, et les transferts des avoirs disponibles provenant d’un plan d’épargne retraite collectif.

 

Modalités relatives aux versements

Un salarié effectuant un versement dans le plan accepte le présent accord et le règlement de chacun des fonds communs de placement d'entreprise. Les sommes versées sont exonérées d'impôt sur le revenu dans la limite d'un montant égal à la moitié du plafond annuel moyen retenu pour le calcul des cotisations de sécurité sociale. A noter que pour ouvrir droit à l'exonération, les sommes attribuées au titre de l'intéressement doivent être versées dans le plan dans un délai maximum de 15 jours.

 

Épargnants ayant quitté le régime général

En cas de départ, l'épargnant perçoit un état récapitulatif de l'ensemble des sommes épargnées ou transférées. Si l'épargnant quitte définitivement l'organisme employeur (sauf retraités) et que les droits sont disponibles, ces derniers doivent être liquidé, ou maintenus dans le plan ou transférés vers le plan d'épargne du nouvel employeur.

Le salarié doit faire une demande auprès de l'organisme chargé de la gestion du ou des nouveaux plants et en informer Natixis Interépargnant en mentionnant le nom et l'adresse de son nouvel employeur ainsi que de l'organisme en charge de la gestion des nouveaux plans.

 

Aide des organismes employeurs

L'aide de l'organisme employeur réside dans la prise en charge des frais de tenue de compte des épargnants et des frais de tenue des conseils de surveillance des FCPE composant le portefeuille et de la commission de souscription sur les sommes versées mentionnée à l’article « Prix d’émission et de rachat » du règlement de chacun des FCPE.

Toutefois, les frais des épargnants ayant quitté le régime général ne sont plus à la charge de l'organisme employeur à l'expiration d'un délai de 1 an après la date de la rupture du contrat.

 

Gestion et comptabilisation des versements

- L'organisme gestionnaire des FCPE est Natixis Asset Management.
- L'établissement dépositaire des FCPE composant le portefeuille est CACEIS Bank France.
- Le teneur du compte conservateur de parts des FCPE est Natixis Interépargne

 

Affectation et gestion des sommes

Les sommes sont investies en parts ou dix millièmes de parts des FCPE labellisés par le comité intersyndical de l'épargne salariale, et ce au choix de l'épargnant. : « Impact ISR monétaire », « Impact ISR rendement solidaire », « Impact ISR équilibre », « Impact ISR croissance ».

 

Délai d’emploi des fonds

Le dépositaire s'engage à employer les sommes versées dans un délai maximum de 15 jours à partir du moment où elles ont été versées.

 

Indisponibilité – Disponibilité anticipée

Les sommes sont exigibles ou négociables à l'expiration d'un délai de 5 ans à partir du 1er juin de l'année d'acquisition des parts. Une fois ce délai passé, l'épargnant peut conserver les sommes et les valeurs inscrites à son compte ou obtenir délivrance de tout ou partie de ses avoirs.

Il existe de cas exceptionnels où l'épargnant peut liquidés ses droits : mariage de l'intéressé, divorce, cessation du contrat de travail, invalidité de l'épargnant, situation de surendettement, etc. Une telle demande doit être formulée dans un délai de 6 mois à partir de la survenance de l'événement.

En cas de décès de l'épargnant, ses ayants droit doivent demander la liquidation de ses avoirs dans un délai de 6 mois suivant le décès.

Textes Attachés : Compte épargne-temps

16 juillet 2016

Le protocole d'accord du 8 mars 2016 a pour objectif d'assouplir l'alimentation et l'utilisation des droits épargnés. Il est applicable aux personnels des organismes du régime général de sécurité sociale, et aux salariés des agences régionales de santé.

Date de signature :8 mars 2016
Thématique :Compte épargne-temps
Lien :Cliquez ici

Bénéficiaires

Les bénéficiaires du compte épargne-temps sont les salariés des conventions collectives des 8 février 1957, 25 juin 1968 et 4 avril 2006 qui ont un an d'ancienneté dans l'institution.

 

Ouverture et alimentation du compte

  • Ouverture du compte : La prise d'effet s'opère au premier jour du mois civil suivant la date de la demande du salarié.
  • Alimentation du compte : L'alimentation du compte est libre, en effet, tout salarié peut alimenter ou non son compte chaque année. Un relevé de compte est donné au salarié chaque année.
  • Éléments épargnables : Le report de jours de congés payés principaux dans la limite de sept jours au total par an pour un salarié travaillant à temps plein, les jours de congés supplémentaires conventionnels, la journée prévue par le protocole d’accord du 3 avril 1978, les jours de repos, les jours de repos des cadres au forfait et les heures de repos compensateur équivalent acquis au titre des heures supplémentaires.
  • Salariés âgés de 57 ans et plus : Les salariés âgés de 57 ans et plus peuvent convertir en temps de repos tout ou moitié de l’allocation vacances, la gratification annuelle et l’indemnité de départ en retraite.
 

Utilisation du compte

  • Ouverture du droit à utilisation :Le compte peut être mobilisé à condition d'avoir capitaliser au moins 21 jours.
  • Délai d’utilisation : Le plafond maximum est de 60 jours épargnés, une fois le plafond atteint, le salarié dispose d'un délai de 10 ans pour utiliser la totalité des jours épargnés.
  • Utilisation sous forme d’indemnisation d’un congé sans solde : Le compte permet l'indemnisation en tout ou partie d'un congé dans solde. Il peut s'agit d'un congé pour convenance personnelle ou un congé de fin de carrière.
  • Utilisation sous forme de réduction du temps de travail : L'utilisation s'opère sous condition d'âge, peut se justifier pour l'accompagnement d'un proche, l'accompagnement de la parentalité ou pour le suivi d'une formation.
 

Situation du salarié pendant l’utilisation du compte

Lors de l'utilisation du compte, le contrat de travail est suspendu. Néanmoins, le salarié perçoit une indemnité mensuelle, calculée sur la base du salaire de ce dernier lors du départ en congé.

 

Mutation

Dans le cadre d'une mutation dans un autre organisme du régime général de sécurité sociale, sur demande du salarié, tous les droits acquis et inscrits au compte sont transférés auprès du nouvel employeur.

 

Clôture du compte

En cas de rupture du contrat de travail, le compte est clôturé. Les jours inscrit au compte devront être soldés par le salarié avant son départ, à défaut il aura une indemnité compensatrice.

 

Renonciation à l’utilisation du compte

Un salarié peut renoncer à l'utilisation de son compte dans les situations suivantes : diminution importante des ressources du ménage, affection de longue durée ou invalidité du salarié ou d’un de ses proches , mutation, déménagement, mariage ou Pacs, divorce ou rupture de Pacs, naissance d’un enfant et rachat de trimestres d’assurance retraite.

Textes Attachés : Prorogation de l'accord du 18 novembre 2014 relatif à la formation professionnelle

22 mars 2016

Cet avenant non étendu du 1er décembre 2015 vient proroger l'accord du 18 novembre 2014 relatif à la formation professionnelle pour l'année 2016.

Date de signature :1er décembre 2015
Thématique :Prorogation de l'accord du 18 novembre 2014 relatif à la formation professionnelle
Lien vers l'avenant :Cliquez ici

Prorogation pour l’année 2016

Cet avenant vient proroger l'accord du 18 novembre 2014 relatif à la formation professionnelle pour l'année 2016. En effet, à l'article 4 dudit protocole d'accord du 18 novembre 2014, la date "31 décembre 2015" est modifiée par la date suivante ; "31 décembre 2016". Les dispositions applicables pour l'année 2015 continuent de s'appliquer pour l'année 2016.

Textes Attachés : Participation des organismes de sécurité sociale aux titres-restaurant

10 novembre 2015

Textes Salaires : Frais de déplacement

20 août 2015

Textes Salaires : Indemnités de déplacement au 1er janvier 2015

01 juillet 2015

Textes Attachés : Formation professionnelle pour l'année 2015

30 juin 2015

Textes Attachés : Prime de crèche

13 mai 2015

Textes Attachés : Statuts de l'institution de prévoyance

09 avril 2015

Textes Attachés : Protocole d'accord du 1er février 2008 relatif à l'exercice du droit syndical

09 avril 2015

Textes Attachés : Plan d'épargne interentreprises

09 avril 2015

Textes Attachés : Durée du travail

21 mars 2015

Textes Attachés : Intéressement

06 mars 2015

Textes Attachés : Protocole d'accord sur le travail à distance

18 novembre 2014

Textes Salaires : Indemnités de déplacement au 1er janvier 2014

03 juillet 2014

Textes Attachés : Création d'une commission paritaire de validation des accords

08 mai 2014

Textes Salaires : Participation aux titres-restaurant

05 mars 2014

Textes Salaires : Frais de déplacement pour l'année 2013

06 juillet 2013

Textes Attachés : Santé, sécurité et conditions de travail

19 juin 2013

Textes Attachés : Mise à jour de la convention

05 décembre 2012

Texte de base : Convention collective nationale du 4 avril 2006

05 décembre 2012

Textes Salaires : Frais de déplacement pour l'année 2012

13 juillet 2012

Sécurité sociale (praticiens-conseils du régime général) : Avenant du 26 avril 2011 relatif aux frais de déplacement

20 septembre 2011

Vous pourriez également être intéressé par le(s) produit(s) suivant(s)

PACK Mise en Conformité intégrale toutes entreprises

PACK Mise en Conformité intégrale toutes entreprises

149,90 €
Affichage obligatoire : panneau complet

Affichage obligatoire : panneau complet

19,90 € HT
Panneau d'affichage de la convention collective

Panneau d'affichage de la convention collective

9,90 € HT
Registre unique du personnel

Registre unique du personnel

19,90 € HT

Termes de recherche associés à cette convention

  • Brochure n° 3339
  • IDCC n° 2603
  • Convention 3339
  • Convention 2603
  • praticiens-conseils
  • régime général de la sécurité sociale
  • Ccn praticiens securite sociale
  • de la securite sociale
  • Convention praticien securite sociale
  • Convention ucanss

Sommaire de la convention collective

Convention collective nationale du 4 avril 2006

Préambule

Titre Ier Classification des emplois et dispositif de rémunération

Titre II Condition de travail

Sous-titre I Conditions d'exercice

Sous-titre II Temps de travail

Sous-titre III Mobilité

Sous-titre IV Formation

Sous-titre V Frais de déplacement

Sous-titre VI Régime de retraite complémentaire et de prévoyance

Titre III Les congés et périodes de suspension du contrat

Titre IV Détachement

Titre V Représentation du personnel

Titre VI Discipline

Titre VII Rupture du contrat de travail

Titre VIII Dispositions spécifiques aux praticiens-conseils originaires d'outre-mer ou exerçant leurs fonctions

un DOM

Titre X Dispositions diverses

Titre IX Dispositions diverses

Textes Attachés

Modifications de la convention collective

Préambule

Mise en place des agences régionales de santé

Préambule

Titre Ier Application des dispositions conventionnelles

Titre II Accompagnement des personnels lors de la création des agences régionales de santé

Titre III Mesures destinées à favoriser les mobilités

Modification de la convention

Mise à jour de la convention

Préambule

Santé, sécurité et conditions de travail

Préambule

Titre Ier Politique de santé, de sécurité et des conditions de travail

Titre II Engagement et responsabilité des acteurs

Titre III Leviers d'action en matière de risques professionnels : prévenir, protéger et réparer

Titre IV Dispositions diverses

Création d'une commission paritaire de validation des accords

Protocole d'accord sur le travail à distance

Préambule

Annexe

Prime de crèche

Intéressement

Préambule

Titre Ier Dispositions générales

Titre II Dispositions relatives au calcul et aux modalités de répartition de l'intéressement

Titre III Dispositions relatives aux modalités d'attribution individuelle

Titre IV Dispositions diverses

Annexes

Plan d'épargne interentreprises

Durée du travail

Préambule

Annexe

Protocole d'accord du 1er février 2008 relatif à l'exercice du droit syndical

Statuts de l'institution de prévoyance

Formation professionnelle pour l'année 2015

Préambule

Participation des organismes de sécurité sociale aux titres-restaurant

Prorogation de l'accord du 18 novembre 2014 relatif à la formation professionnelle

Compte épargne-temps

Textes Salaires

Salaires

Frais de déplacement

Frais de déplacement pour l'année 2012

Frais de déplacement pour l'année 2013

Participation aux titres-restaurant

Indemnités de déplacement au 1er janvier 2014

Indemnités de déplacement au 1er janvier 2015

* Les activités correspondantes à cette CCN sont proposées à titre indicatif. Pour rappel, l'article L2261-2 du Code du travail stipule :

"La convention collective applicable est celle dont relève l'activité principale exercée par l'employeur. En cas de pluralité d'activités rendant incertaine l'application de ce critère pour le rattachement d'une entreprise à un champ conventionnel, les conventions collectives et les accords professionnels peuvent, par des clauses réciproques et de nature identique, prévoir les conditions dans lesquelles l'entreprise détermine les conventions et accords qui lui sont applicables."

Une question sur un produit, sur votre commande, ou besoin d'un devis ?

Contactez notre support client :

Par téléphone

04 67 65 04 14

9h30 - 12h30 / 14h - 17h

Par mail

Une question juridique ?

Nos juristes spécialistes vous rappellent avec la réponse.