Mise à jour 1436 1987 : Rapprochement des branches professionnelles

L’accord du 22 février est 2018 relatif aux forfaits jours est étendu par arrêté du 27 novembre 2018. En raison de son extension, les présentes dispositions sont applicables à tous les employeurs et tous les salariés entrant dans le champ d’application de convention collective susmentionnée.

Nature de la mise à jour

CCN :CAVES COOPERATIVES VINICOLES ET LEURS UNIONS
(Brochure: 3604 | IDCC : 7005)
Date d’extension : JORF n°0281 du 5 décembre 2018
Thématique :forfaits jours
Date de signature :22 février 2018
Lien vers l’accord :Cliquez ici

Contenu de la mise à jour

Objet de l’accord

– Définition de la convention de forfait : La convention de forfait matérialise l’accord passé entre le salarié et son employeur, déterminant un nombre de jours travaillés pendant l’année, de ce fait, la rémunération est forfaitisée peu important le nombre d’heures de travail effectué. En effet, les salariés ayant signés une convention de forfait ne sont pas soumis à une référence horaire prévue par la loi (durée légale de travail hebdomadaire; durée quotidienne maximale; durée hebdomadaire maximale). De même, les dispositions relatives aux heures supplémentaires ne s’appliquent pas à ces derniers. Toutefois, les salariés ayant conclus une convention en forfait jours bénéficient : ;
– du repos quotidien minimum de 11 heures;
– de la durée hebdomadaire de 24 heures sur 8 semaines consécutives et de 48 heures le reste de l’année;
– des jours fériés et des congés payés.

La convention de forfait jours fait obligatoirement l’objet d’un écrit, l’annexe du présent accord (pages 8 et 9). Il est à noter que l’employeur et le salarié doivent obligatoirement signer la convention individuelle de forfait, sans quoi elle ne produirait aucun effet. La convention de forfait peut être insérée dans le contrat de travail, ou formalisée par un avenant au contrat. Enfin, un entretien annuel individuel doit être organisé par l’employeur, avec chaque salarié en forfait jours sur l’année, afin d’évoquer notamment la charge de travail, l’organisation du travail dans l’entreprise, l’amplitude des journées de travail ou encore la rémunération. En tout état de cause, lorsqu’il existe des représentants du personnel dans l’entreprise, ils doivent être consultés chaque année sur les modalités de suivi de la charge de travail desdits salariés.

– Bénéficiaires : La convention de fofait peut-être conclue avec des cadres autonomes dans leur travail et qui ont des fonctions ne leur permettant pas de suivre l’horaire collectif applicable dans le service ou dans l’équipe auxquels ils sont intégrés. En effet, les salariés concernés sont ceux relevant de la catégorie V « Ingénieurs et cadres » de la classification des emploi de la présente convention collective.

– Nombre de jours travaillés : Le nombre de jours travaillés est de 218 jours par an, incluant la journée de solidarité. Ainsi, le nombre de jours de repos est calculé selon la formule suivante :
– nombre de jours dans l’année ou sur la période de 12 mois;
– nombre de samedi et dimanche;
nombre de jours ouvrés de congés payés;
nombre de jours fériés tombant le lundi et le vendredi.
Ainsi, le total de jours – samedi et dimanches – jours ouvrés de congés payés = nombre de jours pouvant être travaillés.
Puis, le nombre de jours ouvrés pouvant être travaillés – 218 jours de forfait = nombre de jours de repos.

Par ailleurs, il est à noter que les dates de prise des jours ou des demi-journées de repos sont proposées par le salarié 7 jours au moins avant la date souhaitée, l’employeur est tenu d’y répondre sous 48 heures (à défaut de réponse, cela vaut acceptation). Chaque fin de mois, le décompte des journées et demi-journées ainsi que de repos devra faire l’objet d’un écrit signé par le salarié et l’employeur ou son supérieur hiérarchique. Étant admis, que la demi-journée correspond à un cycle de travail allant jusqu’à 13 heures de l’après-midi ou à 13 heures l’après-midi.

De plus, en cas de dépassement du forfait jours, le salarié peut en accord avec l’employeur, renoncer à une partie de ses jours de repos en contrepartie d’une majoration de salaire de 25 %, sans pouvoir renoncer à la totalité de ses congés payés acquis.

– Incidences des absences : En cas d’absences pour maladie non rémunérées, celles-ci devront être déduites du nombre annuel de jours travaillés prévu par la convention de forfait. Toutefois, les congés et absences autorisées ne réduisent pas le nombre de jours de repos du salarié; ils sont indemnisés ou font l’objet d’une retenue sur salaire, selon leur nature et leur origine.

Convention collective Caves coopératives IDCC 7005

Disponible en PDF, livre ou en abonnement illimité (avec alertes de mises à jour)

Accédez à la CCN IDCC 7005

Les dernières mises à jour concernant la brochure 3604

2015-12-08 : Reconnaissance et inscription au RNCP de certificats de qualification professionnelle transversaux du secteur alimentaire
2015-10-06 : Avenant n° 4 du 8 juillet 2015
2015-07-18 : Conventions de forfait
2015-06-03 : Avenant n° 3 du 21 janvier 2015
2015-05-22 : Salaires
2015-04-22 : Formation professionnelle
2015-03-27 : Contrat de génération
2014-11-25 : FNB
2014-11-01 : Temps partiel
Une question concernant une convention collective ? Concernant le droit social plus généralement ?
→ Nos juristes spécialistes vous répondent clairement et rapidement.
Comment ça marche ?
Je pose ma question ▶
À propos de l'auteur

Leïla Fouamouz - Juriste au sein des Editions Legimedia.

Diplômée d'un master en droit social, j'exerce actuellement les fonctions de juriste en droit social au sein des Editions Legimedia. Je justifie de plusieurs expériences dans le domaine juridique, en effet, j'ai eu une expérience en cabinet d'avocat au cours de laquelle j'ai pu aborder des dossiers relatifs au droit social. De même, j'ai été juriste au sein d'une entreprise au sein de laquelle j'étais confronté à des dossiers tant relatifs au droit privé qu'au droit public. Enfin, j'ai été juriste bénévole auprès d'une association, ce qui m'a permis de consolider mes connaissances en droit. [...]

À lire dans la catégorie Mises à jour des conventions collectives
5 décembre 2019

CCN 3294 & 3026 : Rapprochement des branches professionnelles

Mise à jour 1436 1987 : Rapprochement des branches professionnelles
Par l’accord de méthode en date du 23 mai 2019, le rapprochement des branches professionnelles dont les CCN n°3294 et 3026 relèvent est envisagé. A titre indicatif, [...]

Lire la suite →

5 décembre 2019

Conventions collectives 3205 & 3169 : Fusion des conventions collectives

Mise à jour 1436 1987 : Rapprochement des branches professionnelles
La fusion des conventions collectives nationales n°3205 et 3169 est envisagée au sein de l’accord en date du 7 mai 2019. En effet, les partenaires sociaux ont indiqué [...]

Lire la suite →

5 décembre 2019

Convention collective 3181 : La création de la CPPNI

Mise à jour 1436 1987 : Rapprochement des branches professionnelles
L’accord non étendu du 1er juillet 2019 est relatif à la création de la CPPNI dans le cadre de la convention collective nationale Edition de musique (cadres et agents [...]

Lire la suite →

4 décembre 2019

CCN 943 : Rémunérations minimales hiérarchiques, salaires annuels 2019

Mise à jour 1436 1987 : Rapprochement des branches professionnelles
La convention collective des industries métallurgiques, mécaniques et connexes du Calvados a fait l’objet de modifications en ce qui concerne les rémunérations minimales [...]

Lire la suite →

4 décembre 2019

Convention collective 3137 : Création de la CPPNI

Mise à jour 1436 1987 : Rapprochement des branches professionnelles
Le nouvel accord en date du 20 décembre 2018 de la convention collective nationale des industries de la sérigraphie et des procédés d’impression numérique référencée [...]

Lire la suite →

À propos du blog des Éditions Legimedia

Les articles juridiques du blog des Éditions Legimedia sont rédigés en interne par des juristes spécialisés en droit social, après un travail de recherche approfondie, afin de vous apporter des informations claires, à jour des dernières dispositions légales et conformes.

Ce blog propose différentes catégories et thématiques liées à l’actualité du droit du travail et des conventions collectives (champs d’application, salaires, horaires de travail, congés, formation professionnelle, etc.), aux obligations de l’employeur en matière de sécurité et d’affichage, aux registres obligatoires ou encore à la mise en conformité d’une entreprise selon le code du travail.