Convention.fr, le spécialiste de la mise en conformité des entreprises depuis 2003
Lundi au vendredi 9h30 - 12h30 / 14h - 17h

Aide par téléphone

04 67 65 04 14

9h30 - 12h30 / 14h - 17h

<< Retour à  la page précédente

Convention collective Assurances

→ Grille de salaire  |  Congés  |  Prévoyance  |  Droits à la formation  |  Indemnités de licenciement

Synthèse du champ d'application

La Convention collective nationale du personnel des agences générales d'assurances est référencée sous le numéro de brochure 3115 et l'IDCC 2335.

Elle est applicable sur tout le territoire français, ainsi que dans les départements d'Outre-Mer.

Cette convention collective régit les relations de travail présentes entre tout employeur, dont l’activité principale est celle d’agent général d’assurance (aussi appelée "agents généraux incendie, accidents, risques divers, ou encore agent général sur la vie"), et leurs personnels salariés qu’ils soient embauchés à temps partiel ou à temps complet et que leur contrat de travail porte sur une durée déterminée ou indéterminée.

La présente convention collective qui concerne le personnel des agences générales d’assurances, ne peut pas s’appliquer aux sociétés d’assurances qui sont régient par la convention collective des sociétés d’assurance.

A titre illustratif, elle prévoit les règles relatives :

- à la classification

- aux conditions générales de travail (période d'essai, temps partiel)

- aux congés

- à la durée du travail (jours fériés, heures supplémentaires, etc)

- aux salaires

En effet, le texte de base se divise en plusieurs titres : cadre juridique de la convention, relations collectives, classification, conditions générales de travail, exécution du contrat de travail, suspension du contrat de travail, rémunération du travail, durée du travail, rupture du contrat de travail, dispositions d'application postérieures à la fin du contrat de travail, formation professionnelle, prévoyance, retraites complémentaires.

A noter que de nouveaux textes peuvent venir modifier ou compléter les dispositions du texte de base. Ces derniers concernent par exemple la création d'une commission paritaire permanente de négociation et d'interprétation, la formation professionnelle, la création d'un régime de frais de santé, le temps de travail, etc.

Lorsque les partenaires sociaux négocient un nouveau texte concernant les salaires minima annuels, ce dernier est ajouté dans la partie "textes salaires".

Les organismes signataires de la présente convention sont les suivants :

- organisation patronale : Fédération nationale des syndicats d'agents généraux d'assurances (AGEA).

- organisations salariales : Fédération des services CFDT ; Fédération CFTC-CSFV, CFTC-SN2A,  Syndicat national des cadres et agents de maîtrise des cabinets de courtage et d'agences générales d'assurances CFE-CGC.

La convention est conclue pour une durée indéterminée, mais elle peut faire l'objet d'une demande de révision par l'une des parties signataires. Un telle demande doit être faite par lettre recommandée avec accusé de réception adressée à tous les signataires.

Les entreprises de courtage et de réassurance sont réglées par la convention collective du courtage d’assurance et/ou de réassurance.

Voir aussi la convention collective de l’inspection d’assurance

Nom officiel

Convention collective du personnel des agences générales d'assurances du 2 juin 2003

Identifiants officiels

N° brochure : 3115
IDCC : 2335

Besoin de plus de 5 livres ?

Découvrez nos tarifs dégressifs

Contactez notre service commercial pour connaître nos prix :

Ou visitez notre page dédiée :

C.C.N. Assurances en grande quantité

- Téléchargement instantané après paiement

- Garantie à jour au 29 mars 2020 comprenant
  tous les derniers textes en application

- Plusieurs index cliquables facilitant la navigation
  (index chronologique, thématique, alphabétique)

- Recherche par mot clés

En savoir +
Visualiser un exemple
1,90 € HT

+ FORMAT PDF OFFERT AVEC LE LIVRE
  → téléchargement instantané après paiement

- Livre plastifié au format A5

- Garantie à jour au 29 mars 2020 comprenant
  tous les derniers textes en application

- Expédition en 24/48h maximum (jours ouvrés)

en savoir +

- Répond à l'obligation légale de mise à disposition
  des salariés

23,90 € HT

Mise en conformité des professionnels : accès illimité et abonnement aux mises à jour + livre offert

Le droit du travail impose aux professionnels de détenir un exemplaire à jour de la convention collective

→ Notre abonnement répond à cette obligation en vous mettant à disposition votre CCN toujours à jour, vous êtes ainsi en conformité en cas de contrôle de l'inspection du travail ou de l'URSSAF.

L'accès illimité comprend :

- Le téléchargement de votre convention collective continuellement à jour au format PDF en illimité depuis
   votre compte client (format PDF accepté en cas de contrôle, à condition que celui-ci soit à jour).

- Les alertes par e-mail en cas de mise à jour de votre texte (avec récapitulatif des nouveautés).

- L'accès aux synthèses de mises à jour rédigées en interne par nos juristes.

- Le livre de votre convention collective offert.

Activités concernées par cette convention collective (non exhaustif)*

Activités / métiers concernés :
Agents d´assurance, assureur, assurance vie
Code(s) NAF/APE :

Les dernières actualités de la Convention collective Assurances

Textes Attachés : Régime complémentaire santé obligatoire

10 mars 2020

L'avenant non étendu du 17 septembre 2019 concerne la création d'un régime complémentaire santé obligatoire.

Date de signature :17 septembre 2019
Thématique : Création d'un régime complémentaire santé obligatoire
Lien vers l'avenant :Cliquez ici

Création d'un régime complémentaire santé obligatoire

Les partenaires sociaux rappellent par cet avenant leur obligation de mise en conformité avec l'évolution des dispositions légales et réglementaires.

Le présent avenant prévoit des modifications quant aux dispositions de l'accord "complémentaire santé obligatoire" du 24 juin 2015.

L'avenant prévoit ainsi que le tableau de garanties minimales de l'article 8 de l'accord pré-cité, sur les postes concernés par la réforme 100 % santé, que les garanties doivent être conformes au cahiers des charges.

Ce cahier des charges est prévu par décret du 11 janvier 2019 ainsi que l'instruction du 29 mars 2019 relative au contrat d'assurance maladie complémentaire.

 

Il est rappelé que le présent avenant est conclu pour une durée indéterminée, et entre en vigueur à partir du 1er janvier 2020.

De ce fait, toute les agences d'assurance ont l'obligation de se conformer aux présentes dispositions.

Textes Attachés : Formation professionnelle

07 mars 2020

L'avenant n°3 du 25 juin 2019 à l'accord du 26 novembre 2015 non étendu, concerne la formation professionnelle tout au long de la vie dans le cadre de la convention collective des personnels des agences générales d'assurances.

Date de signature :25 juin 2019
Thématique :Formation professionnelle
Lien vers l'avenant :Cliquez ici

Formation professionnelle

Le présent avenant en date du 25 juin 2019 concerne la formation professionnelle tout au long de la vie dans le cadre de la convention collective des personnels des agences générales d'assurances.

Cet avenant prévoit notamment la modification de l'article 16 de l'accord de branche relatif à la formation professionnelle tout au long de la vie du 26 novembre 2015.

A cet effet, il est à noter que toute agence générale d'assurance, dès l'embauche du premier salarié, a l'obligation de participer au financement de la formation professionnelle continue.

Le montant de cette contribution financière est calculé sur la base de la masse salariale brute de l'année civile précédente et est versé à l'OPCO ATLAS.

De la même façon, les parties signataires du présent avenant ont souhaité maintenir pour la collecte 2020, un taux de contribution conventionnelle supérieur à celui fixé par la loi du 5 septembre 2018 pour les agences générales de moins de 11 salariés.

Cette contribution supplémentaire conventionnelle est mutualisée pour l'ensemble des agences générales d'assurances.

En ce qui concerne les agences générales d'assurances de moins de 11 salariés, pour la collecte 2020, la participation globale des agences générales d'assurances est fixée à 1,20% de la masse salariale brute de l'année civile précédente, ventilée comme suit:

- 0,55% au titre de la contribution unique à la formation professionnelle et à l'alternance;

- 0,65% au titre de la contribution conventionnelle supplémentaire.

S'agissant des agences générales d'assurances de 11 salariés et plus, pour la collecte 2020, la participation globale des agences générales est fixée à 1% de la masse salariale brute de l'année civile précédente, au titre de la contribution unique à la formation professionnelle et à l'alternance.

Enfin, s'agissant du cas particulier des CDD, il est à noter qu'en dehors des exceptions prévues par voie réglementaire, les agences générales d'assurances ayant employé un ou plusieurs salariés en CDD doivent verser une contribution spécifique pour le financement du compte personnel de formation des salariés en CDD, à hauteur de 1% de la masse salariale brute de ces contrats.

Textes Attachés : Classification des emplois (Titre III)

17 janvier 2020

L'avenant non étendu n°21 du 25 juin 2019 porte révision du titre III de la convention relatif à la classification des emplois. Cet avenant intègre ainsi la convention collective nationale des personnels des agences générales d'assurances identifiée sous le numéro de brochure 3115 et IDCC 2335.

Date de signature :25 juin 2019
Thématique :Classification des emplois
Lien vers l'avenant :Cliquez ici

Modification du titre III de la convention collective

Le présent avenant a été adopté en vue de la modification du titre III de la convention collective n°3115 portant sur le personnel des agences générales d'assurance.

L'avenant détaille ainsi :

- Les principes du système de classification tels que : la classification des métiers et des emplois, les critères classants, les niveaux de classification, les statuts ;

- La classification des métiers à savoir : gestionnaire en assurance, conseiller client, chargé de développement commercial, délégué d'agence, métiers logistiques ;

- Les règles d'utilisation combinée des critères ;

- La période d'initiation ;

- La mise en œuvre des dispositions relatives à la classification ;

- L'instance de suivi du système de classification ;

- Les principaux métiers en agences générales d'assurances ;

- La table de progression en 6 niveaux des critères classants : ces critères sont de l'ordre de la technicité, de l'autonomie, et du relationnel.

Il convient de se reporter aux tableaux suivants afin de connaître la classification des salariés entrant dans le champ d'application de la CCN n°3115 :

  • Technicité

Le critère mesure la complexité des activités de l’emploi et le niveau de connaissance, de savoir-faire ou d’expérience nécessaire à leur bonne réalisation :

NIVEAUDescriptionAucunFaibleMoyenFortTrès fort
1Complexité des tâches à réaliserX
1Niveau d’expertise requis X
1Part de management possible dans le posteX
1Niveau de connaissance en assurance requisX
2Complexité des tâches à réaliser X
2Niveau d’expertise requis X
2Part de management possible dans le posteX
2Niveau de connaissance en assurance requis X
3Complexité des tâches à réaliser X
3Niveau d’expertise requis X
3Part de management possible dans le posteX
3Niveau de connaissance en assurance requis X
4Complexité des tâches à réaliser X
4Niveau d’expertise requis X
4Part de management possible dans le poste X
4Niveau de connaissance en assurance requis X
5Complexité des tâches à réaliser X
5Niveau d’expertise requis X
5Part de management possible dans le poste X
5Niveau de connaissance en assurance requis X
5 bisComplexité des tâches à réaliser X
5 bisNiveau d’expertise requis X
5 bisPart de management possible dans le poste X
5 bisNiveau de connaissance en assurance requis X
6Complexité des tâches à réaliser X
6Niveau d’expertise requis X
6Part de management possible dans le poste X
6Niveau de connaissance en assurance requis X
  • Autonomie

Ce critère mesure la latitude d’initiative, de décision et d’organisation requise par l’emploi. Elle dépend du “cadre de l’action”, c’est-à-dire de la précision des procédures et modes opératoires qui encadrent l’activité et la fréquence des contrôles du travail :

NIVEAUDescriptionAucunFaibleMoyenFortTrès fort
1Prise d’initiativeX
1Diversité des tâches à réaliser X
1Fréquence des contrôles par la hiérarchie X
1Latitude par rapport au mode opératoireX
2Prise d’initiative X
2Diversité des tâches à réaliser X
2Fréquence des contrôles par la hiérarchie X
2Latitude par rapport au mode opératoire X
3Prise d’initiative X
3Diversité des tâches à réaliser X
3Fréquence des contrôles par la hiérarchie X
3Latitude par rapport au mode opératoire X
4Prise d’initiative X
4Diversité des tâches à réaliser X
4Fréquence des contrôles par la hiérarchie X
4Latitude par rapport au mode opératoire X
5Prise d’initiative X
5Diversité des tâches à réaliser X
5Fréquence des contrôles par la hiérarchie X
5Latitude par rapport au mode opératoire X
5 bisPrise d’initiative X
5 bisDiversité des tâches à réaliser X
5 bisFréquence des contrôles par la hiérarchie X
5 bisLatitude par rapport au mode opératoire X
6Prise d’initiative X
6Diversité des tâches à réaliser X
6Fréquence des contrôles par la hiérarchie X
6Latitude par rapport au mode opératoire X
  • Relationnel

Ce critère évalue la nature et l’importance des relations de travail et des relations commerciales que comporte l’exercice de l’emploi :

NIVEAUDescriptionAucunFaibleMoyenFortTrès fort
1Niveau d’interaction interne à l’agence X
1Relation commercialeX
1Encadrement/supervisionX
1Relation avec les tiers (compagnie, experts, fournisseurs...)X
2Niveau d’interaction interne à l’agence X
2Relation commerciale X
2Encadrement/supervisionX
2Relation avec les tiers (compagnie, experts, fournisseurs...)X
3Niveau d’interaction interne à l’agence X
3Relation commerciale X
3Encadrement/supervisionX
3Relation avec les tiers (compagnie, experts, fournisseurs...) X
4Niveau d’interaction interne à l’agence X
4Relation commerciale X
4Encadrement/supervision X
4Relation avec les tiers (compagnie, experts, fournisseurs...) X
5Niveau d’interaction interne à l’agence X
5Relation commerciale X
5Encadrement/supervision X
5Relation avec les tiers (compagnie, experts, fournisseurs...) X
5 bisNiveau d’interaction interne à l’agence X
5 bisRelation commerciale X
5 bisEncadrement/supervision X
5 bisRelation avec les tiers (compagnie, experts, fournisseurs...) X
6Niveau d’interaction interne à l’agence X
6Relation commerciale X
6Encadrement/supervision X
6Relation avec les tiers (compagnie, experts, fournisseurs...) X

Textes Attachés : Affectation à des CFA de fonds collectés par OPCABAIA (pour le compte de l'OPCO ATLAS)

19 novembre 2019

L'accord professionnel du 18 juin 2019 relatif à l'affectation à des CFA de fonds collectés par OPCABAIA pour le compte de l'OPCO ATLAS a été publié. La collecte des fonds est opérée pour le compte de l'OPCO. Cet accord non étendu concerne plusieurs conventions collectives.

Date de signature :18 juin 2019
Lien vers l'accord :Cliquez ici

Conventions collectives concernées

Les conventions collectives visées par les présentes dispositions sont les suivantes :

- Assistance (société d') (n°3279)

- Inspection d'assurance (n°3267)

- Sociétés d'assurances (n°3265)

- Marchés financiers (n°3257)

- Géomètres-experts, topographes, photogrammètres, experts-fonciers (n°3205)

- Économistes de la construction et métreurs-vérificateurs (salariés) (n°3169)

- Banque (n°3161)

- Assurances (agences générales d') (personnel) (n°3115)

- Entreprises de courtage d'assurances et/ou de réassurances (n°3110)

- Sociétés financières (n°3059)

- Experts-comptables et comptables agrées (cabinets) (n°3020)

- Syntec (n°3018)

 

Objet et financement

Cet accord a été signé car l'apprentissage continue de se développer dans les branches des sociétés et mutuelles d'assurances, des sociétés d'assistance et des agences générales d'assurances. Afin de perpétuer ce développement, les centres de formation d'apprentis bénéficient d'une affectation de fonds dans les conditions fixées par l'accord.

Le principe de financement est le suivant : les fonds recueillis par OPCABAIA peuvent faire l'objet d'un reversement au centre de formation s'il est constaté que les ressources couvrant les dépenses de fonctionnement pour l'accueil des apprentis sont insuffisantes.

Le montant maximal dédié au financement des centres de formation est voté par les instances paritaires d'OPCABAIA début 2019 pour l'exercice 2019. et par le conseil d'administration de l'OPCO ATLAS le 6 juin 2019.

 

Détermination et affectation des fonds

Les sommes versées aux CFA sont exclusivement affectées au fonctionnement et accueil des apprentis de la branche susmentionnée.

Chaque demande des CFA est examinée par une commission paritaire. Avant la réunion de la commission, celle-ci dispose des éléments suivants : l'ensemble des dossiers transmis par les CFA (coût, effectif, localisation, taux de réussite, la part de financement reçue par le CFA, la part de financement attendue, etc), un tableau de synthèse mentionnant les éléments chiffrés ainsi qu'une étude statistique concernant les principales caractéristiques des apprentis.

La commission se prononce pour chaque CFA en prenant en compte certains éléments notamment le taux de réussite, la localisation, l'historique des versements de taxe d'apprentissage, etc. Le montant versé peut pas dépasser le demande qui a été faite.

La délibération est transmise à l'OPCO ATLAS dès sa conclusion.

Concernant les modalités de versements, OPCABAIA agissant pour l'OPCO ATLAS contrôle le réel besoin de financement des centres ou l'augmentation des effectifs apprentis. Une avance de trésorie pouvait être demandée avant le 31 août 2019. Il est a noter que OPCABAIA peut annuler le versement et/ou demander le remboursement des fonds versés dans certains cas.

 

Montant des affectations CFA

CFAMontant
CFA de l'assurance1 124 455 €
CFA de l'IGS (Paris)377 480 €
CFA de l'IGS (Lyon)150 250 €
CFA de l'Afuna SUP 2000211 570 €
FORMASUP Paris410 855 €
ÉPURE Méditerranée21 740 €
CFA AFIA53 890 €
CFA EN 44 (lycée La Herdrie)32 800 €
CFA Paris Académie Entreprise 42 570 €
CFA Cerfal46 030 €
CFA DIFCAM 24 160 €
CFA CCI de Meurthe-et-Moselle239 780 €
CCI du Maine-et-Loire55 810 €
CFA CCI Alsace Eurométropole36 550 €
CFA Campus des métiers de Niort51 240 €
CFA Régional Interconsulaire Méditerranée16 340 €
CFA ADEFA24 180 €
CFA C312 510 €
CFA Université et Sports 3 620 €
CFA FormaSup Ain Rhône Loire31 500 €
CFA SACEF32 670 €
MONTANT TOTAL 20193 000 000 €

Texte de base : ATLAS (OPCO)

29 août 2019

L'accord professionnel non étendu du 20 décembre 2018 concerne la constitution d'un opérateur de compétences : l'OPCO ATLAS.

Thématique :ATLAS (OPCO)
Lien vers l'accord :Cliquez ici

Conventions collectives concernées

Les conventions collectives concernées par les dispositions de l'accord professionnel du 20 décembre 2018 sont les suivantes:

- Convention collective : Syntec (n°3018)

- Convention collective : Experts-comptables et comptables agrées (cabinets) (n°3020)

- Convention collective : Sociétés financières (n°3059)

- Convention collective : Entreprises de courtage d'assurances et/ou de réassurances (n°3110)

- Convention collective : Assurances (agences générales d') (personnel) (n°3115)

- Convention collective : Banque (n°3161)

- Convention collective : Économistes de la construction et métreurs-vérificateurs (salariés) (n°3169)

- Convention collective : Géomètres-experts, topographes, photogrammètres, experts-fonciers (n°3205)

- Convention collective : Marchés financiers (n°3257)

- Convention collective : Sociétés d'assurances (n°3265)

- Convention collective : Inspection d'assurance (n°3267)

- Convention collective : Assistance (société d') (n°3279)

 

Missions et composition

L'opérateur est composé d'organisations syndicales de salariés représentatives des branches professionnelles signataires et d'organisations professionnelles d'employeurs représentatives desdites branches.

ATLAS a notamment pour missions d'assurer le financement de l'alternance, d'apporter un appui technique aux branches signataires du présent accord pour établir la gestion prévisionnelle de l'emploi et des compétences ; déterminer les niveaux de prise en charge de l'alternance ; etc, de gérer les contributions supplémentaires ayant pour objet le développement de la formation professionnelle continue ainsi que de promouvoir les formations réalisées en tout ou partie à distance et les formations réalisées en situation de travail.

L'accord professionnel fixe des missions provisoires de l'opérateur jusqu'à la date d'entrée en vigueur de l'ordonnance relative à la collective des contributions des employeurs au titre de la formation professionnelle et de l'alternance.

 

Ressources financières et contributions

Les ressources financières de l'opérateur comprennent les fonds pour un financement complémentaire des contrats d'apprentissage et de professionnalisation, et des reconversions ou promotions par alternance et le financement de l'aide au permis de conduire, ainsi que les fonds pour l'aide au développement des compétences au bénéfice des entreprises de moins de 50 salariés et pour le financement de l'alternance.

L'OPCO a également pour ressource les contributions supplémentaires relatives au développement de la formation professionnelle.

Il gère paritairement les contributions relatives aux actions en alternance et aux actions utiles au développement des compétences au béénfice des entreprises de moins de 50 salariés.

 

Gouvernance de l'opérateur de compétences

L'opérateur est composé d'une assemblée générale paritaire ; d'un conseil d'administration paritaire ; d'un bureau paritaire ; de sections paritaires professionnelles de branche (SPP), regroupées, le cas échéant, en filière d'activité ; de commissions paritaires transversales interbranches (CPT) et d'une direction générale.

- Assemblée générale paritaire : composée au moins 1 représentant des différentes organisations professionnelles d'employeurs et d'un nombre égal de représentants des organisations syndicales de salariés. Elle se réunit 1 fois par an et est chargée de ratifier les orientations et les principes directeurs de l'action de l'opérateur, d'approuver les comptes annuels, d'approuver le rapport de gestion, etc.

- Conseil d'administration paritaire : composée de 2 collèges (salariés/employeurs). Chaque organisation désigne les administrateurs pour une durée de 4 ans renouvelable. Un mandat prend fin en cas de démission ou de révocation par l'organisation. A titre d'exemple; le conseil règle les affaires entrant dans les mission de l'opérateur, oriente les stratégies et prend les décisions qui en découlent concernant les moyens humains et matériels nécessaires à l'exécution des missions par l'opérateur, etc. Le conseil se réunit au moins 4 fois par an.

- Bureau paritaire du conseil d'administration : composé de 5 représentants des organisations professionnelles d'employeurs et de 5 représentants des organisations représentatives des salariés ; président, vice-président, trésorier, trésorier adjoint, secrétaire et secrétaire adjointe. Il se réunit au moins une fois entre deux conseils d'administration.

- Sections paritaires professionnelles (SPP) : sont créées, modifiées et supprimées par le conseil d'administration. L'opérateur comprend 8 SPP : SPP bureaux d'études techniques, cabinets d'ingénieurs-conseils et sociétés de conseils, géomètres experts, architectes et économistes de la construction ; SPP sociétés d'assurance et d'assistance ; SPP cabinets d'experts-comptables et de commissaires aux comptes ; SPP intermédiations en assurances ; une filière « activités bancaires et assimilées » (composée de plusieurs SPP spécifiques et regroupées) ; SPP banque ; SPP Banque populaire ; SPP caisses d'épargne ; SPP Crédit mutuel. A titre d'exemple les SPP, examinent et analysent les orientations en matière de prospective métiers et de certification, assurent l'application et le suivi des politiques de formation professionnelle et d'apprentissage en lien avec les CPNE, etc.

- Commissions paritaires transversales : sont créées par le conseil d'administration qui en fixe le nombre. Actuellement, il y a 7 CPT : CPT « entreprises de moins de 50 salariés » ; CPT « alternance » ; CPT « proximité et communication de l'opérateur de compétences » ; CPT « publics spécifiques » ; CPT « contrôle financier et conformité » ; CPT « certification » ; CPT « prospective et transformation des métiers ». Chaque commission choisit un président et un vice-président (la présidence se fait de manière alternée tous les deux ans).

- Directeur(trice) général(e) : assure la direction de l'opérateur de compétences et accomplit les actes nécessaires à la gestion et exerce ses missions sous le contrôle du (de la) président(e).

Textes Salaires : Salaires minimaux au 1er janvier 2019 (annexe I)

19 juin 2019

L'avenant non étendu n° 20 du 18 décembre 2018 est relatif aux salaires minimaux au 1er janvier 2019 (Annexe I), en ce qui concerne la convention collective n° 3115 "Personnels de agences générales d'assurances".

Date de signature :13 novembre 2018
Thématique :Salaires minimaux
Lien vers l'avenant :Cliquez ici
   

Modification 26/07/2019 : Suite à l'arrêté d'extension du 19 juillet 2019 (JORF n°0172 du 26 juillet 2019), les dispositions de l'avenant n° 20 du 18 décembre 2018 relatif aux salaires minima conventionnels sont rendues obligatoires, pour tous les employeurs et tous les salariés compris dans le champ d'application de la présente convention collective.

 

Barème des salaires minima annuels bruts

A compter du 1er janvier 2019, le nouveau barème des salaires minima annuels bruts applicable est le suivant :

CLASSESALAIRES MINIMA ANNUELS BRUTS (pour 151,67 heures)
118 474
219 794
321 432
424 157
528 494
637 162
 

A titre informatif, le présent avenant rappelle le respect du principe relatif à l'égalité de professionnelle entre les femmes et les hommes, dès lors que ceux-ci exercent un même travail, ou bien un travail de valeur égale.

Textes Attachés : Modification convention collective

13 juin 2019

L'avenant non étendu n° 19 du 13 novembre 2018 procède à la modification de la convention collective des personnels des agences générales d'assurances.

Date de signature :13 novembre 2018
Thématique :Modification de la convention collective
Lien vers l'avenant:Cliquez ici
       

Modification 25/02/2020 : Par l'arrêté d'extension du 17 février 2020 (JORF n°0047 du 25 février 2020), les dispositions de l'avenant n° 19 du 13 novembre 2018 relatif aux congés pour événements familiaux et à l'indemnité de licenciement sont désormais rendues obligatoires pour l'ensemble des entreprises et des salariés entrant dans le champ d'application de la CCN susvisée.

 

Congés pour événements familiaux

Les salariés pour lesquels les dispositions de la convention collective 3115 s'appliquent, bénéficient de congés de courtes durées en cas de réalisation d'un événement familial particulier, et ce, sans avoir à justifier d'une quelconque condition d'ancienneté.

Le tableau suivant relate les jours de congés auxquels les salariés ont droit dans la mesure où l'un des risques suivant survient :

MOTIFS DE L'ABSENCEDURÉE DU CONGÉ
Mariage du salarié6 jours ouvrables
Conclusion d'un PACS4 jours ouvrables
Mariage d'un enfant2 jours ouvrés
Mariage du père, de la mère, du beau-père, de la belle-mère, du frère, de la soeur1 jour ouvré
Décès du conjoint, du concubin, du partenaire d’un Pacs6 jours ouvrés
Décès des père, mère, beau-père, belle-mère3 jours ouvrés
Décès d’un autre ascendant du salarié ou de son conjoint1 jour ouvré
Décès d’un frère ou d’une sœur3 jours ouvrés
Décès d’un enfant5 jours ouvrés
Naissance d’un enfant ou arrivée d’un enfant placé en vue de son adoption3 jours ouvrés
Annonce de la survenue d’un handicap chez un enfant2 jours ouvrables
Déménagement du salarié1 jour ouvré, une fois par an
 

Indemnité de licenciement

Dès lors que le salarié licencié justifie d'au moins 8 mois d'ancienneté au sein de l'entreprise, il bénéficie d'une indemnité de licencieemnt calculéee comme suit :

- 1/4 de mois de salaire par année de d'ancienneté lorsque le salarié a été présent au sein dans l'entreprise entre 8 mois et 10 ans ;

- Lorsque l'ancienneté du salarié s'élève au-delà de 10 ans, alors il convient d'ajouter au calcul ci-dessus 1/3 de mois de salaire par année d'ancienneté pour les années au-delà de 10 ans.

A titre indicatif, les années incomplètes de travail sont également à prendre en considération.

Textes Attachés : Création d'un régime de prévoyance obligatoire

08 juin 2019

L'accord non étendu du 13 novembre 2018 est relatif à la création d'un régime de prévoyance obligatoire.

Date de signature :13 novembre 2018
Thématique :Création d'un régime de prévoyance obligatoire
Lien vers l'accord :Cliquez ici
 

Modification 09/10/2019 : Suite à l'arrêté d'extension du 3 octobre 2019 (JORF n°0235 du 9 octobre 2019), les dispositions de l'accord du 13 novembre 2018 relatif à la création d'un régime de prévoyance obligatoire, sont rendues obligatoires pour tous les employeurs et tous les salariés compris dans le champ d'application de la présente convention collective.

 

Mise en place du régime de prévoyance

La création du régime de prévoyance obligatoire a pour but d'assurer une couverture minimale en matière de prévoyance au profit de l'ensemble des salariés sous CDI, CDD, ou contrat d'apprentissage.

Toutefois, il est important de préciser que les catégories de salariés suivantes ont la faculté de renoncer au bénéfice de cette couverture :

– Les salariés et apprentis bénéficiaires d’un contrat à durée déterminée ou d’un contrat de mission d’une durée au moins égale à 12 mois ;

– Les salariés ou apprentis bénéficiaires d’un contrat à durée déterminée ou d’un contrat de mission d’une durée inférieure à 12 mois ;

- Les salariés à temps partiel et apprentis.

 

En cas de suspension du contrat de travail, les garanties prévues en matière de prévoyance sont elles aussi suspendues.

Enfin, en cas de suspension du contrat de travail, les salariés pourront profiter de la portabilité de leur régime de prévoyance en vertu de l'article L. 911-8 du Code de la sécurité sociale.

 

Tableau de garanties

NATURE DES GARANTIESPRESTATION
Capital décès / PTIACapital 150 % du salaire annuel brut (1).
Rente éducation Rente annuelle d’éducation, en pourcentage du salaire annuel brut, versée à chaque enfant à charge en fonction de son âge : Inférieur à 12 ans : 8 % ; de 12 à moins de 18 ans : 10 % ; de 18 à 28 ans si poursuite d’études : 15 %
Décès du conjoint survivant (« double effet »)Capital supplémentaire : 100 % du capital décès à répartir entre les enfants à charge.
Capital décès / PTIA accidente Capital supplémentaire : 100 % du capital décès
Allocation obsèques100 % du PMSS (2).
Incapacité temporaire de travailFranchise : 90 jours toute cause ; Indemnisation : 70 % du salaire annuel brut (1); La durée du versement des prestations est au maximum de 1 095 jours.
InvaliditéNon professionnelle : 3e catégorie : rente de 80 % du salaire annuel brut (1) (sous déduction de la rente versée par la sécurité sociale) ; 2e catégorie : rente de 70 % du salaire annuel brut (1) (sous déduction de la rente versée par la sécurité sociale) ; 1re catégorie : rente de 50 % du salaire annuel brut (1) (sous déduction de la rente versée par la sécurité sociale).
InvaliditéRente annuelle payée trimestriellement égale à : taux d’invalidité entre 33 % et 66 % : n/66 de 80 % du salaire annuel brut (1) où n représente le taux d’incapacité reconnu par la sécurité sociale, sous déduction de la rente versée par la sécurité sociale ; taux d’invalidité > 66 % : 80 % du salaire annuel brut (1) sous déduction de la rente versée par la sécurité sociale.

(1) Salaire annuel brut limité à TA et TB.

(2) Applicable au salarié, conjoint et enfants.

Textes Attachés : Montants affectés aux CFA pour l'année 2018

19 février 2019

L'accord non étendu du 19 juin 2018 est relatif aux montants affectés aux CFA pour l'année 2018.

Date de signature :19 juin 2018
Thématique :Montants affectés aux CFA pour l'année 2018
Lien vers l'accord :Cliquez ici
 

Conventions collectives concernées

Les conventions collectives concernées par les présentes dispositions sont les suivantes :

- Convention collective n°3115 : Assurances

- Convention collective n°3265 : Société d'assurance

- Convention collective n°3267 : Inspection d'assurance

- Convention collective n°3279 : Sociétés d'assistance

 

Montants des affectations par CFA

Suite à l'accord-cadre intersecteurs assurance et assistance en date du 19 juin 2018, le montant maximum destiné à financer les centres de formation d'apprentis (CFA) au titre des fonds recueillis par OPCABAIA, pour l'année 2018 est fixé à 3,2 millions d’euros.

Ci-dessous le tableau mentionnant les CFA bénéficiaires du financement, ainsi que les montants affectés pour l'année 2018 :

CFA bénéficiairesMontants du financement affectés
CFA de l’assurance1 370 095 €
CFA de l’IGS (Paris)397 505 €
CFA de l’IGS (Lyon)65 780 €
CFA de l’Afuna Sup 2000343 900 €
CFA Formasup Paris331 695 €
CFA Epure Méditerranée20 625 €
CFA Afia35 685 €
Lycée La Herdrie/CFA en 4421 745 €
CFA Paris académie entreprise82 600 €
CFA Cerfal113 425 €
CFA Difcam875 €
CFA de la CCI de Meurthe-et-Moselle114 040 €
CCI du Maine-et-Loire42 570 €
CFA des CCI d’Alsace32 610 €
CFA campus des métiers de Niort51 415 €
CFA Adefa39 635 €
CFA Ifir Ain-Rhône-Loire39 095 €
CFA Union (pôle ingénierie d’Orsay)33 310 €
CFA C35 005 €
CFA École Sup de commerce de Pau4 435 €
CFA Université et Sports11 435 €
CFA Formasup Ain-Rhône-Loire31 845 €
 

Le versement de ces montants interviendra après la décision du conseil d'administration d'OPCABAIA, prise au cours de la première réunion du conseil qui suit la commission paritaire, et au plus tard le 31 août de l'année en cours.

Textes Attachés : Affectation des fonds collectés par OPCABAIA aux CFA

19 février 2019

L'accord-cadre instersecteurs assurance et assitance non étendu en date du 19 juin 2018 est relatif à l'affectation des fonds collectés par OPCABIA.

Date de signature :19 juin 2018
Thématique :Affectation des fonds collectés par OPCABAIA
Lien vers l'accord :Cliquez ici
 

Conventions collectives concernées

Les conventions collectives concernées par les présentes dispositions sont les suivantes :

- Convention collective n°3115 : Assurances

- Convention collective n°3265 : Société d'assurance

- Convention collective n°3267 : Inspection d'assurance

- Convention collective n°3279 : Sociétés d'assistance

 

Affectation des fonds collectés par OPCABAIA

- Financement des CFA au titre des fonds recueillis par OPCABAIA : Conformément aux dispositions légales et réglementaires relatives au financement de la professionnalisation, les fonds recueillis par OPCABAIA peuvent être reversés aux CFA de l'assurance et à tout CFA accueillant des jeunes en contrat d'apprentissage avec une société ou une mutuelle d'assurances, société d'assistance et avec un agent général d'assurances, lorsqu'il est établi les ressources à disposition sont insuffisantes pour couvrir les dépenses de fonctionnement engendrées par l'accueil des apprentis.

Il est à noter que la liste des CFA bénéficiaires et le versement accordé à ce titre à chacun d'eux est mentionné dans l'accord annuel d'affectation des fonds.

- Montant maximum affecté au financement des CFA au titre des fonds recueillis par OPCABAIA : Un budget voté par les instances paritaires d'OPCABAIA fixe le montant maximum affecté au financement des CFA. En effet, ce montant est rappelé dans l'accord annuel d'affectation des fonds. De ce fait, les demandes des CFA sont transmises à une commission paritaire composée des organisations représentatives des employeurs et des salariés membres de la section paritaire professionnelle assurance et assistance d'OPCABAIA. Le présent accord fixe les éléments qui doivent être transmis au dossier.

- Processus de détermination des affectations de fonds aux CFA : Tous les ans, un accord intersecteurs assurance et assistance fixe les sommes attribuées par CFA, avant le 30 juin de l'année au cours de laquelle la demande est formulée. Toutefois, les CFA sont tenus de transmettre leur demande motivée avant le 1er mai.

- Modalités d’affectation des fonds aux CFA bénéficiaires : Suite à l'examen de la demande par la commission paritaire, cette dernière rend une décision pour chaque CFA après avoir étudié les éléments devant être transmis au dossier (prévu par l'article 5 du présent accord). De surcroit, la délibération de ladite commission doit faire l'objet d'un accord annuel d'affectation des fonds de mise en place du présent accord, puis le transmet à OPCABAIA dès qu'il est conclu. Les montants mentionnés dans l'accord annuel d'affectation des fonds, doivent être versés après la décision du conseil d'administration d'OPCABAIA, et au plus tard de 31 août de l'année en cours.

- Modalités de suivi annuel de l’exécution de l’accord : Au plus tard le 30 juin de l'année, chaque CFA ayant perçu des fonds d'OPCABAIA doit prouver qu'ils les ont utilisés conformément au cadre légal et réglementaire en vigueur, en communiquant les documents comptables exigés par OPCABAIA.

Textes Salaires : Salaires minima 2018

30 mars 2018

L'avenant n°18 non étendu du 11 décembre 2017 fixe le barème des salaires minima annuels bruts de la convention collective de personnels des agences générales d'assurances.

Date de signature :11 décembre 2017
Thématique :Salaires minima 2018
Lien vers l'accord :Cliquez ici

Modification 26/07/2018 : Suite à l'arrêté d'extension du 17 juillet 2018 (JORF n°0170 du 26 juillet 2018), les dispositions de l'avenant n°18 relatif aux salaires minima annuels bruts relevant de l'annexe I, conclu le 11 décembre 2017, dans le cadre de la convention collective susvisée sont rendues obligatoires, pour tous les employeurs et tous les salariés compris dans le champ d'application de la présente convention collective.

Champ d'application

La convention collective est applicable sur le territoire métropolitain et dans les départements d'outre-mer. Elle régit les relations de travail présentes entre tout employeur, dont l’activité principale est celle d’agent général d’assurance et leurs personnels salariés qu’ils soient embauchés à temps partiel ou à temps complet et que leur contrat de travail porte sur une durée déterminée ou indéterminée.

Mais sont exclus du champ d'application les sociétés d'assurance qui sont régis par la convention collective des sociétés d'assurances.

 

Barème des salaires minima annuels bruts au 1er janvier 2018

Le présent accord fixe le barème des salaires minima annuels bruts au 1er janvier 2018 :

CLASSESALAIRE MINIMUM ANNUEL BRUT (pour 151,67 heures)
Classe 118 112
Classe 219 406
Classe 321 012
Classe 423 683
Classe 527 935
Classe 636 433

Textes Attachés : Formation professionnelle tout au long de la vie

30 mars 2018

L'accord non étendu du 11 décembre 2017 concerne la formation professionnelle tout au long de la vie de la convention collective des personnels des agences générales d'assurances.

Date de signature :11 décembre 2017
Thématique :Formation professionnelle tout au long de la vie
Lien vers l'accord :Cliquez ici

Modification 05/07/2018 : Suite à l'arrêté d'extension du 05 juillet 2018 (JORF n°0153 du 05 juillet 2018), les dispositions de l'avenant n°2 à l'accord du 26 novembre 2015 relatif à la formation professionnelle tout au long de la vie, conclu le 11 décembre 2017 sont rendues obligatoires, pour tous les employeurs et tous les salariés compris dans le champ d'application de la présente convention collective.

Participation au financement de la formation professionnelle

En principe, dès l'embauche du salarié, toute agence générale d'assurances a l'obligation de participer au financement de la formation professionnelle continue. Ainsi, le montant de cette contribution financière est calculé sur la base de la masse salariale brute de l'année civile précédente et est versé à OPCABIA (Organisme collecteur paritaire des fonds de la formation professionnelle des Banques, Sociétés d'Assurances, Mutuelles d'Assurances, Agences générales d'Assurances, Sociétés d'Assistance).

De fait, ces contributions supplémentaires conventionnelles sont mutualisées pour l'ensemble des agences générales d'assurances quelle que soit leur taille. Elles sont alors exclusivement affectées au financement du développement de la formation professionnelle continue des collaborateurs d'agence.

 

Agences générales d’assurances de moins de 11 salariés

Pour les collectes de 2018 et de 2019, la participation globale des agences générales d'assurances de moins de 11 salariés est fixée à 1,20% de la masse salariale brute de l'année civile précédente et est définie comme suit :

- 0,15% au titre de la professionnalisation,

- 0,40% au titre du plan de formation,

- 0,65% au titre des contributions conventionnelle supplémentaires.

Ainsi, ces contributions sont appelées en même temps par OPCABAIA et doivent être versées au plus tard le 28 février de chaque année auprès d'OPCABAIA.

 

Agences générales d’assurances de 11 salariés à moins de 20 salariés

Pour les collectes de 2018 et de 2019, la participation globale des agences générales d'assurances de 11 à moins de 20 salariés est fixée à 1% de la masse salariale brute de l'année civile précedente et est définie comme suit :

- 0,30% au titre de la professionnalisation,

- 0,20% au titre du plan de formation,

- 0,20% au titre du compte personnel de formation,

- 0,15% au titre du congé individuel de formation,

- 0,15% au titre du fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels.

Ainsi, ces contributions sont appelées en même temps par OPCABAIA et doivent être versées au plus tard le 28 février de chaque année auprès d'OPCABAIA.

 

Agences générales d’assurances de 20 à moins de 50 salariés

Pour les collectes de 2018 et de 2019, la participation globale des agences générales d'assurances de 20 à moins de 50 salariés est fixée à 1% de la masse salariale brute de l'année civile précédente, et est définie comme suit :

- 0,30 % au titre de la professionnalisation,

- 0,20 % au titre du plan de formation,

- 0,20 % au titre du compte personnel de formation,

- 0,15 % au titre du congé individuel de formation,

- 0,15 % au titre du fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels.

Ainsi, ces contributions sont appelées en même temps par OPCABAIA et doivent être versées au plus tard le 28 février de chaque année auprès d'OPCABAIA.

 

Agences générales d’assurances de 50 salariés à moins de 300 salariés

Pour les collectes de 2018 et de 2019, la participation globale des agences générales d'assurances de 50 à moins de 300 salariés est fixée à 1% de la masse salariale brute de l'année civile précédente, et est définie comme suit :

- 0,30 % au titre de la professionnalisation,

- 0,10 % au titre du plan de formation,

- 0,20 % au titre du compte personnel de formation,

- 0,20 % au titre du congé individuel de formation,

- 0,20 % au titre du fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels.

Ainsi, ces contributions sont appelées en même temps par OPCABAIA et doivent être versées au plus tard le 28 février de chaque année auprès d'OPCABAIA.

 

Agences générales d’assurances d’au moins 300 salariés

Pour les collectes de 2018 et de 2019, la participation globale des agences générales d'assurances d'au moins de 300 salariés est fixée à 1% de la masse salariale brute de l'année civile précédente, et est définie comme suit :

- 0,40 % au titre de la professionnalisation,

- 0,20 % au titre du compte personnel de formation,

- 0,20 % au titre du congé individuel de formation,

- 0,20 % au titre du fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels.

Ainsi, ces contributions sont appelées en même temps par OPCABAIA et doivent être versées au plus tard le 28 février de chaque année auprès d'OPCABAIA.

 

Cas particuliers

En outre, les agences générales d'assurances ayant employé un ou plusieurs salarié(s) sous contrat à durée déterminée doivent participer au financement du congé individuel de formation spécifique à ces contrats (CIF-CDD) à hauteur de 1% de la masse salariale brute de ces contrats.

Textes Attachés : Versements des fonds aux CFA pour l'année 2017

08 novembre 2017

L'accord non étendu du 20 juin 2017 concerne les versements des fonds aux CFA pour l'année 2017 dans le cadre de la convention collective du personnels des agences générales d'assurances, des sociétés d'assurances, de l'inspection d'assurance et des sociétés d'assistance.

Date de signature :20 juin 2017
Thématique :Versements des fonds aux CFA pour l'année 2017
Lien vers l'accord :Cliquez ici

Montants des affectations par CFA

Les instances paritaires d'OPCABAIA ont voté les montants des affectations par CFA pour l'année 2017. Les versements opérés sont les suivants :

- CFA de l’assurance : 1 444 245 €

- CFA de l’IGS : 367 035 €

- CFA de l’Afuna Sup 2000 : 207 845 €

- CFA Formasup Paris : 344 880 €

- CFA Épure Méditerranée : 45 750 €

- CFA Formasup Pays de Savoie : 13 845 €

- CFA Afia : 26 800 €

- Lycée La Herdrie/CFA en 44 : 17 280 €

- CFA Paris académie entreprise : 98 195 €

- Cerfal : 83 315 €

- CFA Difcam : 10 115 €

- CFA RH : 62 550 €

- CFA de la CCI de Meurthe-et-Moselle : 153 760 €

- CCI du Maine-et-Loire : 36 670 €

- CFA des CCI d’Alsace : 30 620 €

- CFA campus des métiers de Niort : 18 895 €

- CFA Adefa : 44 655 €

- CFA de l’Ifir : 71 930 €

- CFA Union (pôle ingénierie d’Orsay) : 24 720 €

- CFA école Sup de commerce de Pau : 9 080 €

- CFA université et sports : 9 600 €

Le montant total des sommes versé s’élève pour l’année 2017 à 3 121 785 €.

Le versement est effectué après décision du conseil d’administration d'OPCABAIA et au plus tard le 31 août de l'année en cours.

 

Conventions collectives concernées

Les conventions collectives concernées par les présentes dispositions sont les suivantes :

- Convention collective : Assurances (agences générales d') (personnel)

- Convention collective : Sociétés d'assurances

- Convention collective : Inspection d'assurance

- Convention collective : Assistance (société d')

Textes Attachés : Création d'une commission paritaire permanente de négociation et d'interprétation

24 juin 2017

Cet avenant non étendu n°18 du 21 février 2017 est relatif à la création d'une commission paritaire permanente de négociation et d'interprétation dans le cadre de la convention collective des personnels des agences générales d'assurances.

Date de signature :21 février 2017
Thématique :Création d'une commission paritaire permanente de négociation et d'interprétation
Lien vers l'avenant :Cliquez ici

Modification - Article 9

Cet article est intitulé "Commission paritaire permanente de négociation et d'interprétation".

  • Missions

Elle négocie et définit les thèmes relevant d'une négociation collective de branche, qu'il s'agisse de ceux qui sont prévus, à titre obligatoire, par la législation en vigueur ou de ceux que détermineront les partenaires sociaux à l'issue des négociations qu'ils tiendront sur le sujet.

Elle émet des avis sur les problèmes d'interprétation de la présente convention collective et des accords collectifs de branche, ainsi que sur les conflits collectifs d'application des textes signés au niveau de la branche lorsqu'ils n'auront pu être réglés dans l'agence.

Elle représente la branche notamment dans l'appui aux entreprises et vis-à-vis des pouvoirs publics.

Elle exerce un rôle de veille sur les conditions de travail et l'emploi.

Elle établit un rapport annuel d'activité qu'elle verse dans la base de données nationale. Il comprend un bilan des accords collectifs d'entreprise et formule, le cas échéant, des recommandations destinées à répondre aux difficultés identifiées.

  • Composition

Elle est composée :

- d'une délégation syndicale, comprenant un représentant titulaire et un représentant suppléant de chaque organisation syndicale de salariés représentative dans la branche

- d'une délégation patronale, comprenant des représentants d'AGEA en nombre équivalent à celui des représentants titulaires de la délégation syndicale

La présidence de cette commission est assurée par le responsable de la délégation patronale et son secrétariat est tenu par les services d'AGEA.

  • Fonctionnement

La commission paritaire permanente de négociation et d'interprétation peut se réunir en formation plénière ou en formation "interprétation et conciliation". Elle peut aussi mandater des groupes techniques paritaires sur des thèmes particuliers relevant de ses missions.

  • Vote

Bien que les titulaires et les suppléants puissent participer aux réunions, seul le titulaire a voix délibérative. En cas d'empêchement du titulaire, le suppléant a les mêmes droits et prérogatives. Lorsque le titulaire et son suppléant ne peuvent pas siéger, le titulaire peut donner pouvoir au membre de la commission paritaire de son choix. Les décisions sont prises à la majorité des membres présents ou représentés. Chaque membre ne peut disposer de plus de deux voix, y compris la sienne. En cas de partage des voix, le président reporte la proposition à l'ordre du jour de la commission suivante.

  • Participation aux réunions

Le temps passé par les salariés d'agences mandatés par leur organisation syndicale, tant en réunion plénière qu'en groupe technique paritaire voire au besoin en préparation de ces réunions est assimilé à du temps de travail. Pour chaque réunion, AGEA dédommage de leurs frais les salariés dans la limite de :

- 2 000 km aller-retour SNCF, 1re classe pour les frais de transport

- 80 € pour les frais d'hébergement et de repas

 

Modification - Article 10

Cet article est intitulé "Commission paritaire nationale pour l'emploi et la formation professionnelle".

  • Rôle

Elle a pour rôle d'analyser les évolutions économiques et technologiques de la profession en matière d'emploi et d'en tirer les conséquences pour définir une politique de formation qui met en évidence les axes prioritaires à court et moyen terme. Elle est également chargée des relations avec l'organisme collecteur de fonds de la formation agréé par les instances professionnelles.

  • Composition

Elle est composée :

- d'une délégation syndicale, comprenant un représentant titulaire et un représentant suppléant de chaque organisation syndicale de salariés représentative dans la branche

- d'une délégation patronale, comprenant des représentants d'AGEA en nombre équivalent à celui des représentants titulaires de la délégation syndicale

La présidence et la vice-présidence de cette commission sont assurées alternativement par les deux collèges, une année sur deux. Le secrétariat est tenu par la représentation patronale qui diffuse et fait approuver le compte rendu après aval du président de la commission.

  • Fréquence des réunions

La CPNEFP se réunit en assemblée plénière autant de fois qu'elle le jugera nécessaire et en tout état de cause, au moins trois fois par année civile. Elle peut aussi mettre en place des groupes de travail techniques paritaires sur des thèmes particuliers relevant de ses missions.

  • Vote

Bien que les titulaires et les suppléants puissent participer aux réunions, seul le titulaire a voix délibérative. En cas d'empêchement du titulaire, le suppléant a les mêmes droits et prérogatives. Lorsque le titulaire et son suppléant ne peuvent pas siéger, le titulaire peut donner pouvoir au membre de la commission paritaire de son choix. Les décisions sont prises à la majorité des membres présents ou représentés. Chaque membre ne peut disposer de plus de deux voix, y compris la sienne. En cas de partage des voix, le président reporte la proposition à l'ordre du jour de la commission suivante.

  • Participation aux réunions

Le temps passé par les salariés d'agences mandatés par leur organisation syndicale, tant en réunion plénière qu'en groupe technique paritaire voire au besoin en préparation de ces réunions est assimilé à du temps de travail. Pour chaque réunion, AGEA dédommage de leurs frais les salariés dans la limite de :

- 2 000 km aller-retour SNCF, 1re classe pour les frais de transport

- 80 € pour les frais d'hébergement et de repas

Textes Salaires : Salaires minima annuels au 1er janvier 2017

20 mai 2017

Cet avenant non étendu n°17 du 20 décembre 2016 est relatif aux salaires minima annuels au 1er janvier 2017 dans le cadre de la convention collective des personnels des agences générales d'assurances.

Date de signature :20 décembre 2016
Thématique :Salaires minima annuels au 1er janvier 2017
Lien vers l'avenant :Cliquez ici

Barème des salaires minima annuels bruts relevant de l'annexe I

A partir du 1er janvier 2017, le barème des salaires minima annuels bruts est le suivant :

  • Classe 1 : 17 862 €
  • Classe 2 : 19 138 €
  • Classe 3 : 20 722 €
  • Classe 4 : 23 356 €
  • Classe 5 : 27 549 €
  • Classe 6 : 35 930 €
 

Suppression des écarts de rémunération entre les femmes et les hommes

Les employeurs sont tenus d'assurer pour un même travail ou pour un travail de valeur égal l'égalité de rémunération entre les femmes et les hommes.

Textes Attachés : Formation professionnelle

29 avril 2017

L'avenant non étendu n°1 du 25 novembre 2016 actualise les dispositions de l'accord du 26 novembre 2015 relatif à la formation professionnelle de la convention collective national du personnel des agences générales d'assurances.

Date de signature :25 novembre 2016
Thématique :Formation professionnelle
Lien vers l'avenant :Cliquez ici

Modification - Article 16 Financement de la formation professionnelle

Le présent avenant vient modifier les dispositions de l'article 16 de l'accord du 26 novembre 2015 relatif à la formation professionnelle :

Les entreprises dès leur premier salarié doivent participer au financement de la formation professionnelle continue. A noter que le montant de la contribution est calculé sur la base de la masse salariale brute de l'année civile précédente et doit être versé à OPCABAIA.

Toutes contributions supplémentaires conventionnelles sont mutualisées pour l'ensemble des agences générales d'assurances afin d'être affectées au financement du développement de la formation professionnelle continue c'est-à-dire des actions de formation, actions directement associées à la formation et actions de professionnalisation.

Pour la collecte de 2017, la participation globale des agences générales d'assurances est fixée comme suit :

  • Agences générales d'assurances de moins de 11 salariés

La participation globale des agences générales d'assurances de moins de 11 salariés est fixée à 1,20 % de la masse salariale brute de l'année civile précédente :

- 0,15 % au titre de la professionnalisation
- 0,40 % au titre du plan de formation
- 0,65 % au titre des contributions conventionnelles supplémentaires.

  • Agences générales d'assurances de 11 à moins de 20 salariés

La participation globale des agences générales d'assurances de 11 à moins de 20 salariés est fixée à 1,05 % de la masse salariale brute de l'année civile précédente :

- 0,30 % au titre de la professionnalisation
- 0,20 % au titre du plan de formation
- 0,05 % au titre des contributions conventionnelles supplémentaires
- 0,20 % au titre du compte personnel de formation
- 0,15 % au titre du congé individuel de formation
- 0,15 % au titre du fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels.

  • Agences générales d'assurances de 20 à moins de 50 salariés

La participation globale des agences générales d'assurances de 20 à moins de 50 salariés est fixée à 1,60 % de la masse salariale brute de l'année civile précédente :

- 0,30 % au titre de la professionnalisation
- 0,20 % au titre du plan de formation
- 0,60 % au titre des contributions conventionnelles supplémentaires
- 0,20 % au titre du compte personnel de formation
- 0,15 % au titre du congé individuel de formation
- 0,15 % au titre du fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels.

  • Agences générales d'assurances de 50 à moins de 300 salariés

La participation globale des agences générales d'assurances de 50 à moins de 300 salariés est fixée à 1,60 % de la masse salariale brute de l'année civile précédente :

- 0,30 % au titre de la professionnalisation
- 0,10 % au titre du plan de formation
- 0,60 % au titre des contributions conventionnelles supplémentaires
- 0,20 % au titre du compte personnel de formation
- 0,20 % au titre du congé individuel de formation
- 0,20 % au titre du fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels.

  • Agences générales d'assurances d'au moins 300 salariés

La participation globale des agences générales d'assurances d'au moins 300 salariés est fixée à 1,60 % de la masse salariale brute de l'année civile précédente :

- 0,40 % au titre de la professionnalisation
- 0,60 % au titre des contributions conventionnelles supplémentaires
- 0,20 % au titre du compte personnel de formation
- 0,20 % au titre du congé individuel de formation
- 0,20 % au titre du fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels.

  • Cas particulier

Les agences générales d'assurances ayant employé des salariés sous CDD doivent participer au financement du congé individuel de formation spécifique à ces contrats à hauteur de 1 % de la masse salariale brute de ces contrats.

Textes Attachés : Formation professionnelle

20 avril 2017

L'avenant non étendu n°1 du 25 novembre 2016 actualise les dispositions de l'accord du 26 novembre 2015 relatif à la formation professionnelle de la convention collective national du personnel des agences générales d'assurances.

Date de signature :25 novembre 2016
Thématique :Formation professionnelle
Lien vers l'avenant :Cliquez ici

Modification - Article 16 Financement de la formation professionnelle

Le présent avenant vient modifier les dispositions de l'article 16 de l'accord du 26 novembre 2015 relatif à la formation professionnelle :

Les entreprises dès leur premier salarié doivent participer au financement de la formation professionnelle continue. A noter que le montant de la contribution est calculé sur la base de la masse salariale brute de l'année civile précédente et doit être versé à OPCABAIA.

Toutes contributions supplémentaires conventionnelles sont mutualisées pour l'ensemble des agences générales d'assurances afin d'être affectées au financement du développement de la formation professionnelle continue c'est-à-dire des actions de formation, actions directement associées à la formation et actions de professionnalisation.

Pour la collecte de 2017, la participation globale des agences générales d'assurances est fixée comme suit :

  • Agences générales d'assurances de moins de 11 salariés

La participation globale des agences générales d'assurances de moins de 11 salariés est fixée à 1,20 % de la masse salariale brute de l'année civile précédente :

- 0,15 % au titre de la professionnalisation
- 0,40 % au titre du plan de formation
- 0,65 % au titre des contributions conventionnelles supplémentaires.

  • Agences générales d'assurances de 11 à moins de 20 salariés

La participation globale des agences générales d'assurances de 11 à moins de 20 salariés est fixée à 1,05 % de la masse salariale brute de l'année civile précédente :

- 0,30 % au titre de la professionnalisation
- 0,20 % au titre du plan de formation
- 0,05 % au titre des contributions conventionnelles supplémentaires
- 0,20 % au titre du compte personnel de formation
- 0,15 % au titre du congé individuel de formation
- 0,15 % au titre du fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels.

  • Agences générales d'assurances de 20 à moins de 50 salariés

La participation globale des agences générales d'assurances de 20 à moins de 50 salariés est fixée à 1,60 % de la masse salariale brute de l'année civile précédente :

- 0,30 % au titre de la professionnalisation
- 0,20 % au titre du plan de formation
- 0,60 % au titre des contributions conventionnelles supplémentaires
- 0,20 % au titre du compte personnel de formation
- 0,15 % au titre du congé individuel de formation
- 0,15 % au titre du fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels.

  • Agences générales d'assurances de 50 à moins de 300 salariés

La participation globale des agences générales d'assurances de 50 à moins de 300 salariés est fixée à 1,60 % de la masse salariale brute de l'année civile précédente :

- 0,30 % au titre de la professionnalisation
- 0,10 % au titre du plan de formation
- 0,60 % au titre des contributions conventionnelles supplémentaires
- 0,20 % au titre du compte personnel de formation
- 0,20 % au titre du congé individuel de formation
- 0,20 % au titre du fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels.

  • Agences générales d'assurances d'au moins 300 salariés

La participation globale des agences générales d'assurances d'au moins 300 salariés est fixée à 1,60 % de la masse salariale brute de l'année civile précédente :

- 0,40 % au titre de la professionnalisation
- 0,60 % au titre des contributions conventionnelles supplémentaires
- 0,20 % au titre du compte personnel de formation
- 0,20 % au titre du congé individuel de formation
- 0,20 % au titre du fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels.

  • Cas particulier

Les agences générales d'assurances ayant employé des salariés sous CDD doivent participer au financement du congé individuel de formation spécifique à ces contrats à hauteur de 1 % de la masse salariale brute de ces contrats.

Textes Attachés : Affectation aux CFA de fonds collectés par OPCABAIA pour l'année 2016

25 novembre 2016

Cet accord non étendu du 21 juin 2016 est relatif à l'affectation aux CFA de fonds collectés par OPCABAIA pour l'année 2016 dans le domaine de l'assurance et de l'assistance.

Date de signature :21 juin 2016
Thématique :Affectation aux CFA de fonds collectés par OPCABAIA pour l'année 2016
Lien vers l'accord :Cliquez ici

Champ d'application

Cet accord s'applique à plusieurs conventions collectives :

- Personnels des agences générales d'assurances (Brochure : 3115 | IDCC : 2335)

- Sociétés d'assurances (Brochure : 3265 | IDCC : 1672)

- Inspection d'assurance (Brochure : 3267 | IDCC : 1679)

- Sociétés d'assistance (Brochure : 3279 | IDCC : 1801)

 

Montants des affectations par CFA

Le montant maximum destiné au financement des centres de formation d'apprentis (CFA) au titre des fonds recueillis par OPCABAIA est de 4 200 000 € pour l'année 2016. Les versements effectués en 2016 sont les suivants :

  • CFA de l'assurance : 1 950 300 €
  • CFA de l'IGS : 314 970 €
  • CFA de l'Afuna Sup 2000 : 128 430 €
  • CFA Formasup Paris : 500 210 €
  • CFA Epure Méditerranée : 52 930 €
  • CFA Formasup Pays de Savoie : 28 630 €
  • CFA Afia : 24 820 €
  • Lycée La Herdrie/CFA en 44 : 19 280 €
  • CFA Paris académie entreprise : 64 860 €
  • Cerfal : 82 200 €
  • CFA Difcam : 19 360 €
  • CFA RH : 4 160 €
  • CFA de la CCI de Meurthe-et-Moselle : 216 480 €
  • CCI du Maine-et-Loire : 18 560 €
  • CFA des CCI d’Alsace : 30 070 €
  • CFA campus des métiers de Niort : 23 240 €
  • CFA Adefa : 65 970 €
  • CFA de l’Ifir : 43 010 €
  • CFA Union (pôle ingénierie d’Orsay) : 32 020 €
  • CFA Ecole Sup de commerce de Pau : 5 580 €
  • CFA Université et Sports : 6 910 €
 

Le montant total des sommes allouées est alors de 3 631 990 € pour l'année 2016.

 

Mise en œuvre et modalités de versement

Les versements sont effectués après décision du conseil d'administration d'OPCABAIA, prise lors de la première réunion du conseil qui suit la commission paritaire et au plus tard le 31 août de l'année en cours.

Textes Attachés : OPCABAIA

18 août 2016

Textes Attachés : Création d'OPCABAIA

18 août 2016

Textes Attachés : Création d'un régime de frais de santé

29 juin 2016

Cet avenant non étendu n°1 en date du 25 février 2016 modifie l'accord du 24 juin 2015 relatif à la création d'un régime de frais de santé à la convention collective des personnels des agences générales d'assurances.

Date de signature :25 février 2016
Thématique :Création d'un régime de frais de santé
Lien vers l'avenant :Cliquez ici

Modification - Article 3 "Salariés concernés"

L'ensemble des salariés titulaires d'un contrat de travail CDI ou CDD ou d'un contrat d'apprentissage peuvent bénéficier du présent régime de complémentaire santé.

En cas de suspension du contrat de travail, les garanties sont elles mêmes suspendues. Néanmoins, elle speuvent être maintenues lorsque le salarié bénéficie d'un maintient de salaire, total ou partiel, ou du versement d'indemnité journalières par la sécurité sociale ou du versement d'indemnités journalières complémentaires financées au moins pour partie par l’employeur ou pour son compte par l’intermédiaire d’un tiers.

 

Modification - Article 4 "Caractère obligatoire du régime de frais de santé. – Dispenses d’affiliation"

- Le régime frais de santé a un caractère obligatoire.

- Certains salariés peuvent demander une dispense d'affiliation.

- La dispense doit être demandée par le salarié, en mentionnant au titre de quelle dispense il effectue sa demande. Il doit également indiquer son organisme assureur et la date de fin de son contrat individuel le cas échéant.

Textes Salaires : Salaires minima annuels au 1er janvier 2016

16 mars 2016

Cet avenant n°16 non étendu du 10 décembre 2015 précise les nouveaux barèmes des salaires minima annuels bruts.

Date de signature :10 décembre 2015
Thématique :Salaires minima annuels au 1er janvier 2016
Lien vers l'avenant :Cliquez ici

Barèmes des salaires minima annuels brut à compter du 1er janvier 2016

  • Classe 1 : 17 755 € (salaire minimum annuel brut)
  • Classe 2 : 19 024 € (salaire minimum annuel brut)
  • Classe 3 : 20 598 € (salaire minimum annuel brut)
  • Classe 4 : 23 217 € (salaire minimum annuel brut)
  • Classe 5 : 27 385 € (salaire minimum annuel brut)
  • Classe 6 : 35 716 € (salaire minimum annuel brut)

Suppression des écarts de rémunération entre les femmes et les homme

L'employeur doit veiller à l'égalité de rémunération entre les femmes et les hommes. Si des écarts de rémunération sont constatés, l'employeur devra vérifier que ces écarts ne soient pas non justifiés.

Textes Attachés : Formation professionnelle tout au long de la vie

10 mars 2016

Cet accord non étendu du 26 novembre 2015 relatif à la formation professionnelle tout au long de la vie vient annuler et remplacer l'accord de branche du 1er décembre 2004 et ses avenants relatifs à la formation professionnelle.

Date de signature :26 novembre 2015
Thématique :Formation professionnelle tout au long de la vie
Lien vers l'accord :Cliquez ici

Objectifs de la politique de branche

  • Accueil et intégration des nouveaux embauchés : les signataires souhaitent faciliter l'accueil et l'intégration des nouveaux embauchés, ainsi les entreprises doivent privilégier la qualité de l'accueil et les possibilités d'évolution.
  • Métier, relation client et efficacité professionnelle : le développement de ces trois axes de compétences sont également une priorité.
  • Mise à niveau et développement des connaissances des collaborateurs sur les évolutions techniques, juridiques et commerciales : la mise à niveau régulière des connaissances au profit de l'ensemble des collaborateurs d'agences générales d'assurances est également une priorité.
  • Formation des salariés à temps partiel : les actions de formation ne se déroulent pas forcément et exclusivement sur le temps de travail prévu dans leur contrat, ainsi différents aménagements pratiques peuvent être instaurés.
  • Aider les collaborateurs à dynamiser la deuxième partie de leur carrière : importance de la formation des collaborateurs ayant 20 ans d’activité professionnelle ou âgés d’au moins 45 ans et disposant d’une ancienneté minimum de 1 an.
  • Retour de congé parental ou d’absence prolongée pour maladie : afin de facilité le retour de congé, les signataires incites à instaurer des actions d'accompagnement du salarié ou de remise à niveau.
  • Valoriser les modalités d’acquisition des compétences en situation de travail : les signataires incitent à l'utilisation des techniques pédagogiques permettant le développement de l'individualisation des parcours de formation (techniques de formation à distance, autoformation).
 

Professionnalisation et insertion à l'embauche

  • Tutorat : un tuteur est choisi par l'employeur pour chaque salarié en contrat de professionnalisation. Le tuteur devra accueillir et guider le salarié, et justifier d'un certain niveau de qualification et/ou d'une expérience professionnelle d'au moins 2 ans. Le présent accord précise les missions et le rôle du tuteur.
  • Contrat de professionnalisation : le contrat de professionnalisation favorise l'insertion ou la réinsertion professionnelle des jeunes, des demandeurs d'emploi et des publics fragilisés (minima sociaux) en leur permettant d'obtenir une qualification par alternance entre des actions de formation et l'exercice d'activités professionnelles. Les personnes concernées par le contrat de professionnalisation sont les jeunes âgés de 16 à 25 ans révolus, les demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus et les bénéficiaires du revenu de solidarité active, de l’allocation de solidarité spécifique ou de l’allocation aux adultes handicapés ou aux personnes ayant bénéficié d’un contrat unique d’insertion. Le présent accord prévoit la nature et la durée de ce contrat, la rémunération (varie en fonction de l'âge), ainsi que les actions de professionnalisation.
  • Apprentissage : l'apprentissage permet aux jeunes travailleurs d'obtenir une formation générale, théorique et pratique afin d'acquérir une qualification professionnelle permettant d'avoir un diplôme ou un titre à finalité professionnelle enregistré au répertoire national des certifications professionnelles.
  • Préparation opérationnelle à l’emploi (POE): la POE permet à certaines personnes de bénéficier d'une formation afin d'obtenir une qualification ou des compétences requises pour occuper un emploi correspondant à une offre déposée à Pôle emploi. L'employeur, Pôle emploi et l'OPCABAIA décident en concertation des compétences que le demandeur d'emploi doit acquérir au cours de la formation.
  • Mise en situation en milieu professionnel : les périodes de mise en situation en milieu professionnel permettent à un travailleur ou à un demandeur d'emploi, soit de découvrir un métier ou un secteur d'activité, soit de confirmer un projet professionnel, soit d'initier une démarche de recrutement. Les personnes concernées sont celles inscrites à Pôle emploi, aux missions locales, et aux autres organismes participant au service public de l'emploi.
 

Détermination des besoins de formation professionnelle tout au long de la vie

  • Entretien professionnel : Tous les 2 ans, un entretien professionnel a lieu entre le salarié et son responsable hiérarchique, puis tous les 6 ans un autre entretien professionnel fait un état des lieux récapitulatif du parcours professionnel du salarié. Le contenu de l'entretien professionnel est défini au niveau de chaque agence.
  • Conseil en évolution professionnelle : il s'agit d'un dispositif d'accompagnement gratuit et personnalisé proposé à tout salarié afin de faire le point sur sa situation professionnelle, et ainsi d'établir un projet d'évolution professionnelle. Les organismes chargés de ceci sont Pôle emploi, l'association pour l'emploi des cadres (APEC), les missions locales, les FONGECIF, le CAP emploi pour les personnelles en situation de handicap.
  • Passeport orientation et formation : le passeport orientation et formation permet à chaque personne de retracer, tout au long de sa vie, les acquis de l'expérience et de la formation, et les actions de formation dont il a pu bénéficier, ainsi que les expériences professionnelles acquises. Le passeport orientation et formation peut être demandé par tout salarié. A noter qu'un employeur ne peut demander à un salarié de présenter son passeport orientation et formation lorsqu'il répond à une offre d'embauche.
  • Bilan de compétences : le bilan de compétences permet au salarié d'analyser et d'identifier ses compétences professionnelles et personnelles pour ainsi définir une orientation professionnelle. Il peut être mis en place soit par l'employeur, soit par le salarié. Une priorité est accordée au salarié ayant 20 ans d'activité ou à partir de 45 ans avec une ancienneté minimale de 12 mois ainsi qu'au salarié qui a passé 10 ans à un poste identique.
 

Dispositifs de départ en formation

  • Plan de formation : le plan de formation contient les actions de formation retenues par l'employeur pour les salariés. Néanmoins il doit être soumis à l'avis du comité d'entreprise ou des délégués du personnel. Le présent accord prévoit ainsi les actions d’adaptation au poste de travail et actions liées à l’évolution des emplois ou qui participent au maintien dans l’emploi, les actions de développement des compétences, puis la prise en charge par OPCABAIA.
  • Compte personnel de formation : grâce au CPF, le salarié peut suivre une action de formation qualifiante ou certifiante conforme à ses aspirations professionnelles. Le CPF est alimenté par un crédit d'heures variant pour les salariés à temps complet et à temps partiel. Le présent accord prévoit les formations éligibles dans le cadre du CPF, la mise en oeuvre, le financement, etc.
  • Période de professionnalisation : la période de professionnalisation favorise le maintien dans l'emploi des salariés sous CDI en leur permettant d'acquérir une qualification ou de participer à une action de formation définie par la CPNEFP. Elle peut être mise en œuvre à l'initiative du salarié ou à l'initiative de l'employeur. Le présent accord prévoit les personnes pouvant bénéficier de la période de professionnalisation, la nature des actions de professionnalisation, le tutorat, le départ en formation, la rémunération et prise en charge par l'OPCABAIA.
  • Congé individuel de formation : tout salarié au cours de sa vie professionnelle peut suivre des actions de formation sur sa propre initiative. Lorsque le salarié dispose d'une ancienneté de 1 an, l'organisme FONGECIF peut assurer la prise en charge des frais liés à la réalisation de formation, d'une durée minimale de 120 heures.
  • Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) : la GPEC facilite l'anticipation des besoins d'évolution et de développement des compétences, ainsi que des évolutions économiques, démographiques et technologiques prévisibles. Les outils de gestion des compétences sont les suivants : l'entretien professionnel, le passeport orientation et formation, le bilan de compétences, la VAE, le CPF, la POE.
 

Validation des acquis de l'expérience

Grâce à la VAE, une personne peut valider ses compétences professionnelles, si elle possède une expérience d'au moins 3 ans, en rapport avec le diplôme, le titre ou le certificat recherché. Ainsi, un salarié pourra demander un congé spécifique pour validation des acquis de l'expérience. De plus, lorsqu'un salarié est désigné pour participer à un jury d'examen ou de validation des acquis de l'expérience, l'employeur pourra lui accorder une autorisation d'absence à condition de respecter un délai de prévenance de 15 jours.

 

Financement et suivi de la formation professionnelle tout au long de la vie

  • Participation au financement : Dès le 1er salarié, l'employeur a l'obligation de participer au financement de la formation professionnelle continue. Le montant de la contribution est calculé sur la base de la masse salariale brute de l'année civile précédente et versé à OPCABAIA. Ainsi, les contributions financières varient en fonction du nombre d'effectif de salariés dans l'entreprise.
  • CPNEFP et observatoire des métiers et des qualifications : la commission paritaire nationale pour l’emploi et la formation professionnelle voit son rôle renforcé à travers le présent accord. De plus, il convient de soulever la création d'un observatoire des métiers et des qualifications composée d'un nombre identique de représentants des organisations syndicales de salariés et d'employeurs désignés parmi les membres de la CPNEFP. Le présent accord vient préciser les missions de l'observatoire des métiers et des qualifications.

Textes Attachés : Versements des fonds aux CFA pour l'année 2015

07 octobre 2015

Texte de base : Affectation aux CFA de fonds collectés par OPCABAIA

07 octobre 2015

Textes Attachés : Création d'un régime de frais de santé obligatoire

03 octobre 2015

Textes Attachés : Répartition des versements au fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels

22 avril 2015

Textes Salaires : Salaires minima annuels au 1er janvier 2015

21 avril 2015

Textes Attachés : Temps de travail

07 mars 2015

Vous pourriez également être intéressé par le(s) produit(s) suivant(s)

PACK Mise en Conformité intégrale toutes entreprises

PACK Mise en Conformité intégrale toutes entreprises

149,90 €
Affichage obligatoire : panneau complet

Affichage obligatoire : panneau complet

19,90 € HT
Panneau d'affichage de la convention collective

Panneau d'affichage de la convention collective

9,90 € HT
Registre unique du personnel

Registre unique du personnel

19,90 € HT

Termes de recherche associés à cette convention

  • Brochure n° 3115
  • IDCC n° 2335
  • Convention 3115
  • Convention 2335
  • agents d´assurance
  • assurance vie
  • assureur
  • Ccn assurance
  • Convention assurance
  • assurance

Sommaire de la convention collective

Convention collective nationale du 2 juin 2003

Titre Ier : Cadre juridique de la convention

Champ d'application

Date d'effet de la conventionn

Durée de la convention

Révision de la convention

Dénonciation de la convention

Dépôt - Adhésion à la convention

Titre II : Relations collectives

Liberté d'opinion - Liberté syndicale

Représentation du personnel

Commission paritaire nationale pour l'emploi et la formation professionnelle

Commission nationale paritaire professionnelle de conciliation et/ou d'interprétation

Titre III : Classification

Les buts du système de classification

Les principes du système de classification

La classification des métiers

La classification des emplois

Période d'initiation

Mise en oeuvre des dispositions relatives à la classification

Entretien professionnel

Instance de suivi du système de classification

Les principaux métiers des agences générales d'assurances

Table de progression des critères classants

Titre IV : Conditions générales de travail

Embauche

Période d'essai

Temps partiel

Stage en agence

Titre V : Exécution du contrat de travail

Egalité dans l'emploi

Sanctions disciplinaires

Médaille du travail

Titre VI : Suspension du contrat de travail

Maladie ou accident

Congé de maternité

Congé d'adoption

Congé parental d'éducation

Titre VII : Rémunération du travail

Définition de la rémunération effective

Définition des salaires minima annuels bruts

Périodicité

Structure de la rémunération

Bulletin de salaire

Titre VIII : Durée du travail

Définition de la durée du travail

Aménagement de la durée effective du travail

Heures supplémentaires

Jours fériés

Congés payés annuels

Dispositions spécifiques relatives aux congés payés acquis et pris sur une année civile

Rappel du salarié en congé

Congés supplémentaires des jeunes mères de famille

Congés pour événements familiaux

Congés pour obligations militaires

Titre IX : Rupture du contrat de travail

Préavis

Démission

Licenciement

Rupture conventionnelle

TITRE IX : Rupture du contrat de travail

Départ et mise en retraite

Titre X : Dispositions d'application postérieures à la fin du contrat de travail

Convention particulière

Clause de non-concurrence

Titre XI : Formation professionnelle

Droit à la formation

Financement

Titre XII : Prévoyance

Garanties et mise en oeuvre du régime

Cotisations

Entrée en vigueur

Commission de suivi

Titre XIII : Retraites complémentaires

Retraites ARRCO et AGIRC

Bénéfice au moment de l'embauche

Titre XIV : Dispositions diverses

Avantages acquis

Epargne salariale

Textes Attachés

Aménagement et réduction du temps de travail dans les agences générales d'assurances

Préambule

Champ d'application

Objet

Suivi paritaire

Dispositions générales

Réduction du temps de travail par jours ou 1/2 journées (ARTT) sur l'année

Modulation du temps de travail

Temps de travail des cadres et des salariés itinérants non cadres

Salariés à temps partiel

Temps partiel modulé

Heures supplémentaires

Compte épargne-temps (CET)

Durée

Annexe I

Départ et mise en retraite

Formation professionnelle

Préambule

TITRE Ier : La politique de la branche en matière de formation professionnelle.

Dispositions diverses.

TITRE II : La professionnalisation et l'insertion à l'embauche.

Le tutorat.

Le contrat de professionnalisation.

Autres contrats favorisant l'insertion.

Préparation opérationnelle à l'emploi

TITRE III : La détermination des besoins de formation professionnelle tout au long de la vie

L'entretien professionnel.

Dispositifs d'information et d'orientation

Le bilan de compétences (au sens des articles L. 6313-1 et suivants du code du travail).

TITRE IV : Les différents dispositifs de départ en formation tout au long de la vie professionnelle

Le plan de formation.

Le droit individuel à la formation (DIF).

La période de professionnalisation

Le congé individuel de formation.

Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences.

TITRE V : La validation des acquis de l'expérience (VAE)

La validation des acquis de l'expérience (VAE).

TITRE VI :Mise en oeuvre et suivi de la politique de branche en matière de

professionnelle

Participation au financement de la formation professionnelle.

CPNEFP et observatoire des métiers et des qualifications.

TITRE VII : Application de l'accord

Application de l'accord

Entretien professionnel

Egalité salariale entre les femmes et les hommes

Préambule

Actualisation de la convention

Création d'une commission paritaire de validation des accords

Formation professionnelle tout au long de la vie

Actualisation de la convention

Formation professionnelle tout au long de la vie

Affectation aux CFA de fonds collectés par OPCABAIA

Versements aux CFA pour l'année 2012

Formation professionnelle tout au long de la vie

Versements aux CFA pour l'année 2013

Aménagement et réduction du temps de travail

Temps de travail

OPCABAIA

Temps de travail

Répartition des versements au fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels

Création d'un régime de frais de santé obligatoire

Préambule

Formation professionnelle tout au long de la vie

Préambule

Titre Ier Politique de la branche en matière de formation professionnelle

Titre II Professionnalisation ET Insertion à l'embauche

Titre III Détermination des besoins de formation professionnelle tout au long de la vie

Titre IV Différents dispositifs de départ en formation tout au long de la vie professionnelle

Titre V Validation des acquis de l'expérience (VAE)

Titre VI Mise en uvre. - Suivi de la politique de branche en matière de formation professionnelle

Titre VII Application

Annexe

Textes Salaires

Salaires

Salaires minima au 1er janvier 2013

Salaires minima annuels au 1er janvier 2014

Salaires minima annuels au 1er janvier 2015

Salaires minima annuels au 1er janvier 2016

Textes Extensions

ARRETE du 9 décembre 2003

ARRETE du 16 juillet 2004

ARRETE du 23 mars 2005

ARRETE du 29 juin 2005

ARRETE du 5 octobre 2005

ARRETE du 28 juin 2006

ARRETE du 3 mai 2007

Formation

Convention collective nationale du 2 juin 2003

Textes Attachés

ANNEXE

Statuts de l'OPCA Assurances

Adhésion à l'OPCA Assurance par les sociétés d'assistance

Formation

Textes Extensions

ARRETE du 19 février 1996

ARRETE du 16 décembre 1997

Formation

Préambule

Principe du reversement

Détermination des CFA bénéficiaires et des dotations

Modalités du reversement

Contrôle de l'utilisation des fonds

Durée de l'accord

Textes Attachés

Formation professionnelle

Principe du reversement

Détermination des CFA bénéficiaires et des dotations

Modalités du reversement

Contrôle de l'utilisation des fonds

Durée de l'accord

Affectation aux CFA de fonds collectés par Opcassur

Affectation à des centres de formation d'apprentis de fonds collectés par OPCASSUR pour l'année 2008

Affectation de fonds collectés par OPCASSUR à des centres de formation d'apprentis

Versements effectués aux CFA par OPCASSUR

Emploi des seniors

TITRE Ier CHAMP D'APPLICATION

TITRE II LUTTER CONTRE LES DISCRIMINATIONS LIÉES À L'ÂGE ET FAVORISER LA

PROFESSIONNELLE DES SALARIÉS SENIORS

TITRE III GARANTIR DES CONDITIONS DE TRAVAIL ADAPTÉES À L'ÂGE

TITRE IV FAVORISER DES PARCOURS PROFESSIONNELS INSCRITS DANS LA DURÉE

TITRE V IMPULSER UNE GESTION PRÉVISIONNELLE DE TOUS LES ÂGES AU TRAVAIL

TITRE VI ACCOMPAGNEMENT DES DÉMARCHES D'ACTION DES ENTREPRISES. - APPLICATION ET SUIVI

L'ACCORD

Textes Attachés

Emploi des seniors et valorisation du capital humain

Préambule

Affectation à des CFA de fonds collectés par OPCASSUR

Emploi des seniors

Textes Attachés

Affectation à des CFA de fonds collectés par OPCASSUR

Egalité professionnelle

Préambule

Titre Ier Charte d'engagements en faveur de l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes

Titre II Mesures visant à corriger les déséquilibres constatés en entreprise

Titre III Dispositions diverses concernant l'application de l'accord

Lexique

Mise en uvre du contrat de génération

Préambule

Titre Ier Favoriser un accès à l'emploi intergénérationnel mixte

Titre II Agir pour l'insertion professionnelle des jeunes

Titre III uvrer en faveur d'une solidarité professionnelle intergénérationnelle

Titre IV Accompagner de manière opérationnelle et durable les parcours professionnels

Titre V uvrer de manière spécifique pour les PME

Titre VI Application de l'accord

Annexe

Affectation aux CFA de fonds collectés par OPCABAIA

Mise en uvre du contrat de génération

Textes Attachés

Versements des fonds aux CFA pour l'année 2015

Formation professionnelle

Formation professionnelle

Salaires minima annuels au 1er janvier 2017

Création d'une commission paritaire permanente de négociation et d'interprétation

* Les activités correspondantes à cette CCN sont proposées à titre indicatif. Pour rappel, l'article L2261-2 du Code du travail stipule :

"La convention collective applicable est celle dont relève l'activité principale exercée par l'employeur. En cas de pluralité d'activités rendant incertaine l'application de ce critère pour le rattachement d'une entreprise à un champ conventionnel, les conventions collectives et les accords professionnels peuvent, par des clauses réciproques et de nature identique, prévoir les conditions dans lesquelles l'entreprise détermine les conventions et accords qui lui sont applicables."

Une question sur un produit, sur votre commande, ou besoin d'un devis ?

Contactez notre support client :

Par téléphone

04 67 65 04 14

9h30 - 12h30 / 14h - 17h

Par mail

Une question juridique ?

Nos juristes spécialistes vous rappellent avec la réponse.