mise à jour 1285 CPPNI

L’accord non étendu du 31 mai 2017, concerne l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes de la convention collective de l’ameublement.

Nature de la mise à jour

CCN :AMEUBLEMENT
(Brochure : 3155 | IDCC : 1411)
Date de signature :31 mai 2017
Thématique :Égalité entre les hommes et les femmes
Lien vers l’avenant :Cliquez ici

Modification 10/07/2018 : Suite à l’arrêté d’extension du 2 juillet 2018 (JORF n°0157 du 10 juillet 2018), les dispositions de l’accord relatif à l’égalité professionnelle entre femmes et hommes, conclu le 31 mai 2017, dans le cadre de la convention collective susvisée sont rendues obligatoires, pour tous les employeurs et tous les salariés compris dans le champ d’application de la présente convention collective.

 

Evaluation de l’égalité

Certains outils sont mis en place pour lutter contre les inégalités professionnelles entre les hommes et les femmes persistantes.

Les parties signataires prévoient l’établissement d’un état des lieux concernant la situation de l’égalité femmes hommes au sein des entreprises de fabrication d’ameublement.

L’état des lieux doit prendre en considération la répartition des effectifs par sexe, catégories professionnelles, types de contrat de travail, par tranche d’ancienneté, selon la grille de classification.

La formation doit être également prise en compte comme indicateur, selon le sexe, la catégorie professionnelle, et selon le type d’action de professionnalisation.

Ces deux indicateurs sont pris en compte dans les outils d’évaluation au niveau de la branche, tandis que ceux à destination des entreprises sont présentés en commission paritaire nationale de l’emploi, afin qu’un guide pratique soit rédigé.

 

Déroulement et évolution de carrière

Le présent accord prévoit que les critères de recrutement doivent être strictement fondés sur les compétences et les qualifications des candidats. Les offres d’emploi doivent être dirigées tant vers les hommes que vers les femmes. Il est précisé que l’état de grossesse d’une femme candidate ne peut être pris comme motif de refus d’embauche.

Aussi, la rémunération est un domaine pour lequel le principe de l’égalité femmes hommes doit intervenir.

Il est précisé que les différences de rémunération constatées entre les femmes et les hommes sont justifiées que si elles sont conformes aux dispositions légales en vigueur. Les entreprises doivent s’assurer que les éléments de rémunération sont identiques entre les hommes et les femmes, et les écarts de salaries ne reposant pas sur des critères objectifs doivent être supprimés.

Les indicateurs permettant de contrôler la rémunération des hommes et des femmes sont précisés dans le guide pratique à destination des entreprises.

Les cocontractants posent des règles relatives à l’entretien professionnel, à l’évaluation professionnelle, aux élections professionnelles ainsi qu’à la promotion des métiers.

Convention collective Ameublement IDCC 1411

Disponible en PDF, livre ou en abonnement illimité (avec alertes de mises à jour)

Accédez à la CCN IDCC 1411

Les dernières mises à jour concernant la brochure 3155

2015-03-27 : Statuts de l'OPCA 3+
2015-03-27 : OPCA 3+
2013-01-23 : Salaires catégoriels pour l'année 2012
2012-06-13 : Salaires catégoriels et primes pour l'année 2012
2012-05-24 : Formation professionnelle
2012-02-14 : Mise à jour de la convention
2012-02-14 : Classification des emplois
Une question concernant une convention collective ? Concernant le droit social plus généralement ?
→ Nos juristes spécialistes vous répondent clairement et rapidement.
Comment ça marche ?
Je pose ma question ▶
À propos de l'auteur

Alicia Belda - Juriste au sein des Editions Legimedia.

Diplômée d'une maîtrise en droit des affaires, je suis juriste-rédactrice au sein des Éditions Legimedia. A travers mes diverses expériences professionnelles tant dans des cabinets d'avocats que dans des entreprises, j'ai pu développer mes compétences en droit des contrats, droit social, droit de la banque et marchés financiers, droit de la propriété intellectuelle et droit pénal des affaires. [...]

À lire dans la catégorie Mises à jour des conventions collectives
20 août 2019

Convention collective 3276 : Agenda social CPPNI 2019

mise à jour 1794 : agenda social CPPNI 2019
L’accord non étendu du 18 janvier 2019 est relatif à l’agenda social de la CPPNI pour l’année 2019 dans le cadre de la convention collective des institutions [...]

Lire la suite →

20 août 2019

CCN 914 : Taux effectifs garantis annuels, aux RMH et primes au 1er mai 2019

mise à jour 1794 : agenda social CPPNI 2019
L’accord non étendu du 16 avril 2019 est relatif aux taux effectifs garantis annuels, aux rémunérations minimales hiérarchiques et aux primes à compter du 1er mai [...]

Lire la suite →

19 août 2019

CCN 1164 : Rémunérations minimales hiérarchiques au 1er mai 2019

mise à jour 1794 : agenda social CPPNI 2019
L’accord non étendu du 8 mars 2019 est relatif aux rémunérations minimales hiérarchiques au 1er mai 2019 dans le cadre de la convention collective des industries [...]

Lire la suite →

19 août 2019

CCN 1164 : Rémunérations annuelles garanties pour l’année 2019

mise à jour 1794 : agenda social CPPNI 2019
L’accord non étendu du 8 mars 2019 est relatif aux rémunérations annuelles garanties pour l’année 2019 dans le cadre de la convention collective des industries [...]

Lire la suite →

19 août 2019

Convention collective 3614 : Salaires au 1er février 2019

mise à jour 1794 : agenda social CPPNI 2019
L’avenant n°91 du 29 janvier 2019 est relatif aux salaires au 1er février 2019, dans le cadre de la convention collective coopératives agricoles. Cet avenant est [...]

Lire la suite →

À propos du blog des Éditions Legimedia

Les articles juridiques du blog des Éditions Legimedia sont rédigés en interne par des juristes spécialisés en droit social, après un travail de recherche approfondie, afin de vous apporter des informations claires, à jour des dernières dispositions légales et conformes.

Ce blog propose différentes catégories et thématiques liées à l’actualité du droit du travail et des conventions collectives (champs d’application, salaires, horaires de travail, congés, formation professionnelle, etc.), aux obligations de l’employeur en matière de sécurité et d’affichage, aux registres obligatoires ou encore à la mise en conformité d’une entreprise selon le code du travail.