Votre spécialiste mise en conformité depuis 2003
Photo Océane
Aide par Téléphone

Lun - ven. 9h30-12h30 / 14h-17h

Nos clients témoignent Excellent 4.5/5
4.5 étoiles sur 5 basé sur 485 avis Trustpilot
Camion transport Expédition sous 24/48h
Drapeau français 100 % fabrication française
Retour à  la page précédente

Convention collective Matériels agricoles de BTP et de manutention

N° IDCC :  1404 N° Brochure :  3131 Garantie à jour : 23 mai 2022 Excellent 4,5/5 Trustpilot
PC et Smartphone

Assistant juridique
en droit social

  • Veille juridique conventionnelle
  • Votre convention collective synthétisée
  • PDF et livre à jour offert
Dites-m'en plus !

Assistant juridique en droit social

PDF

CCN au format PDF
TTC 2,00 € HT 1,90 €

  • Licence officielle DILA - Legifrance
  • Texte intégral actualisé
  • Nombreux index d'aide à la lecture

Téléchargement instantané après paiement

Je télécharge mon PDF

Téléchargement instantané après paiement

Cartes de crédits Chèque bancaire Logo SEPA
Livre

CCN au format Livre
TTC 28,38 € HT 26,90 €

  • Broché, format A5 (21 x 14,8 cm)
  • Livre parfaitement à jour
  • Produit le jour de la commande

Livraison estimée : Jeu. 26 - Ven. 27 Mai

Je commande mon livre

Livraison estimée : Jeu. 26 - Ven. 27 Mai

Cartes de crédits Chèque bancaire Logo SEPA
PC et Smartphone

Assistant juridique
en droit social

  • Veille juridique conventionnelle
  • Votre convention collective synthétisée
  • PDF et livre à jour offert

Assistant juridique en droit social

Dites-m'en plus !
Photo Laurie

Vérification de mise à jour 
23 mai 2022
Laurie Gomari Juriste Legimedia

Définition de la convention collective nationale des Matériels agricoles de BTP et de manutention

Entreprises concernées

La présente convention collective détenant le numéro de brochure 3131 et l'IDCC 1404 dispose d'un champ d'application professionnel, personnel et géographique. Elle s'applique aux seuls départements métropolitains.

D'une part, la convention s'applique aux entreprises dont l'activité économique réelle, exclusive ou principale est le commerce, la location et/ou la réparation :

  • de tracteurs, de machines, de matériels, d'équipements, d'accessoires et de pièces agricoles ;

  • de matériels, d'équipements, d'accessoires et de pièces de travaux publics, de bâtiment et de manutention ;

  • de matériels, d'équipements, d'accessoires et de pièces de motoculture de plaisance, de jardins et d'espaces verts ;

  • la maréchalerie.

Exclusion du champ d'application

Sont exclus du présent champ d'application, les établissements autonomes qui ont pour activité principale la réparation de matériels agricoles dès lors qu'ils appartiennent à une entreprise de fabrication de matériel agricole.

Or, sauf disposition expresse contraire, cette convention collective ne s'applique pas aux voyageurs, représentants et placiers (VRP) qui bénéficient du statut particulier légal, employés par les entreprises de la branche.

Dans tous les cas, les salariés des coopératives agricoles et des sociétés d'intérêt collectif agricole ne relèvent pas des clauses de la CCN Machines agricoles.

Néanmoins, sont exclues du champ d'application professionnel précité, les entreprises effectuant à titre principal et habituel, des activités de commerce d'import-export pour certaines activités.

Liste des métiers correspondants

Commerce, location, réparation tracteurs, vente tracteurs, commerce machines et matériel agricoles, commerce matériels de travaux publics, commerce matériels batiment et manutention, commerce matériels motoculture de plaisance, commerce matériels jardins et espaces verts

Mon entreprise dépend-elle de la convention collective Matériels agricoles ?

L'attribution d'un des codes NAF/APE précités permet à une entreprise de rentrer dans le champ d'application de la convention collective Machines agricoles, et se voir appliquer les dispositions conventionnelles de cette dernière.

Ainsi, les codes NAF ci-dessous sont ceux liés à cette convention collective.

Quelle est la durée de la période d'essai dans le cadre de la convention collective Machines agricoles en 2022 ?

Salariés non-cadres

Ladite période d'essai est fixée selon la classification conventionnelle des emplois, comme suit : 

Classification conventionnelle des emplois 

Durée de la période d'essai

Niveaux I et II

1 mois

Niveau III

2 mois

Niveaux IV à VI

3 mois

Les niveaux susmentionnés visent des catégories du personnel spécifique, comme ci dessous précisé :

Classification conventionnelle

Catégories du personnel

Niveaux I à III

ouvriers et employés

Niveaux IV et VI

techniciens et agents de maîtrise

Ainsi, lorsque le contrat de travail est suspendu, la période d'essai est prorogée d'une durée équivalente à celle de la suspension.

De même, si une des parties souhaite mettre un terme au contrat de travail, elle le fait connaître à l'autre partie par lettre recommandée avec avis de réception ou par remise en main propre contre décharge. Toutefois, il est nécessaire de respecter les délais légaux de prévenance.

Toutefois, lorsqu'un contrat de travail est conclu à la suite d'un contrat d'apprentissage ou de professionnalisation et dont la formation est relative à l'emploi occupé, il ne peut pas comporter de période d'essai. 

Personnel d'encadrement

La période d'essai est de 3 mois au maximum pour la durée initiale, elle peut être réduite avant ou pendant son exécution, elle peut également être renouvelée une seule fois pour une durée totale au plus égale à celle de la période initiale, soit dans ce cas, 3 mois.

Quelles sont les dispositions relatives au temps de travail de la CCN Machines agricoles en 2022 ?

Durée du travail

La durée légale de travail est fixée à 35 heures pour les entreprises de 20 salariés ou moins.

La durée annuelle de travail de référence, est de 1 600 heures, et la durée maximale hebdomadaire du travail annualisé est de 44 heures, néanmoins elle peut être portée à 46 heures sur une durée maximale de 3 semaines consécutives ou non.

Dans tous les cas, il est prohibé de faire travailler les salariés plus de 6 jours par semaine.

Durée du travail pour les salariés hors forfait

La durée légale de travail est fixée à 35 heures.

Toutefois, les salariés peuvent choisir leur temps de travail sauf les VRP, en accord avec l'employeur et au cours d'une période convenue, des heures de travail s'ajoutant aux contingents conventionnels d'heures supplémentaires ou aux conventions de forfaits mensuels, annuels en heures ou jours choisis.

Ainsi, ces heures effectuées dans le cadre du temps choisi ne donnent pas lieu au repos compensateur, le salarié peut en outre, décider d'affecter ses heures au compte épargne-temps.

Ci-dessous les durées maximales hebdomadaires du travail :

  • 10 heures par jour, portées à 12 heures en période de gros travaux agricoles ;

  • 46 heures sur une période de 12 semaines consécutives ;

  • 48 heures sur une même semaine.

Durée de travail pour les salariés en forfait annuel

Le nombre maximal de jours de repos auxquels le salarié renonce, avant la fin de chaque période 12 mois, et suite à un délai de réflexion de 7 jours, les parties conviennent par écrit qu'elles signent, soit :

- de reconduire l'avenant en l'état pour une période de 12 mois ;

- de le modifier en rédigeant un nouvel avenant valable pour 12 mois.

Il est à noter que si aucun écrit est signé à l'échéance de chaque période, cela vaut refus de la part d'une des deux parties.

Durée de travail pour les salariés en forfait mensuel

Tous les salariés effectuant un nombre constant d'heures supplémentaires, excédant alors la durée légale du travail et dans la limite du contingent annuel d'heures supplémentaires, peuvent conclure un forfait avec l'horaire mensualisé.

De ce fait, le bulletin de paie du salarié concerné doit préciser le nombre moyen mensuel d'heures travaillées au-delà de la durée légale du travail et sur la base selon lequel le salaire a été convenu.

Enfin, le forfait mensuel peut également être conclu aux salariés cadres. En tout état de cause, la durée du forfait et la rémunération sont arrêtées par avenant au contrat de travail, par l'employeur et le cadre.

Durée de travail pour les salariés en forfait en heures

Tout salarié dont le volume annuel du temps de travail est connu mais dont le fractionnement ne peut être préalablement établi eu égard à leurs fonctions, responsabilités ou du degré d'autonomie pour organiser son emploi du temps, peut conclure un forfait annuel en heures.

De même, les salariés qui exercent un emploi classé au niveau VI à minima, peuvent être qualifiés de cadre dès lors qu'ils peuvent organiser leur temps de travail de manière autonome.

Les responsables d'établissement, les commerciaux n'ayant pas le statut de VRP, et les responsables d'un service ou d'une équipe sont également visés.

Enfin, les salariés itinérants non cadres répondant aux conditions précitées sont également concernés.

Lesdits salariés répartissent l'horaire de travail sur la totalité ou en partie des jours ouvrables de la semaine, selon leur charge de travail, en commun accord avec leur employeur.

Repos

Le repos journalier est de 11 heures consécutives au minimum.

Néanmoins, celui-ci peut être porté à 9 heures en cas d'accroissement d'activité ou de travaux urgents.

Par conséquent, le salarié n'ayant pu se reposer au cours de 11 heures consécutives, aura droit à un repos de remplacement correspondant au temps de repos non pris. Ce temps de repos de remplacement doit être pris rapidement et au plus tard 3 mois après la date à laquelle durant laquelle il devait être pris.

Par ailleurs, le repos hebdomadaire, s'entend comme un repos de 36 heures consécutives comprenant le dimanche (sauf en cas de dérogation).

Temps de pause

Pour toute journée de travail d'une durée maximale de 6 heures, une période d'interruption doit intervenir. Celle-ci est au minimum d'une demi-heure.

Travail de nuit et des jours fériés

Le recours au travail des jours fériés est possible seulement pour les réparations de matériels agricoles, de travaux publics ou de manutention peuvent intervenir certains jours fériés.

Par ailleurs, il est possible de recourir au travail de nuit de manière exceptionnelle entre 22 heures et 6 heures du matin pour la maintenance et/ou la réparation de matériels agricoles, de travaux publics ou de manutention.

Le recours du travail habituel de nuit est possible lorsque le contrat de travail le prévoit, il sera toutefois indemnisé, selon le choix du salarié, à hauteur de 35 heures en plus des majorations légales pour heures supplémentaires.

Contingent d'heures supplémentaires

Le contingent conventionnel d'heures supplémentaires est fixé à 180 heures par an et par salarié. Ce contingent peut être augmenté à 220 heures (augmentation de 40 heures).

Le contingent d'heures supplémentaires d'un salarié soumis à une annualisation du temps de travail est fixé à 130 heures par an et par salarié.

Périodes d'astreinte

Les entreprises de la branche peuvent recourir à l'astreinte afin de satisfaire les besoins de leur clientèle, toutefois, les salariés en astreinte doivent être volontaires et le contrat de travail ou l’avenant à celui-ci fixe les conditions d'organisation et d'indemnisation des astreintes.

Pour ce faire, un calendrier est communiqué à tous les salariés concernés au minimum 1 mois avant le début de l'astreinte et des modifications peuvent intervenir.

Toutefois, un délai de prévenance de 7 jours doit être respecté, en cas d'empêchement du salarié devant être d'astreinte, ce délai est raccourci à 24 heures.

Les périodes d'astreintes de jour ont lieu de 8 heures à 18 heures, et celles intervenant de nuit, ont lieu à partir de 18 heures jusqu'à 8 heures le lendemain matin.

Quelles sont les modalités concernant les congés payés de la convention collective 3131 en 2022 ?

Congés

La détermination du droit à congé est conditionnée par le nombre d'heures effectuées par le salarié. Ainsi, la durée de travail hebdomadaire sur 4 semaines est de 35 heures en moyenne ou à 39 heures (sans que les horaires au-delà soient considérées comme des heures supplémentaires).

Les congés annuels payés sont impérativement accordés durant la période allant du 1er mai au 31 octobre de chaque année. La durée de congé est de 12 jours ouvrables continus, et inclus entre 2 jours de repos par semaine.

Les entreprises peuvent décompter la période des congés payés en jours ouvrés.

Ainsi, en cas de fractionnement des congés, 5 samedis au maximum peuvent entrer dans le décompte des jours de congés. Néanmoins, la 5ème semaine de congé ne peut être rattachée au congé principal et doit être prise au cours de la période creuse d'activité. Toutefois, une exception est possible lorsque les salariés justifient de contraintes géographiques particulières, en effet, ceux-ci pourront alors réunir leur 5ème semaine de congé au congé principal.

Les salariés au forfait annuel bénéficient d'une semaine de repos par an. Il peut l'affecter au compte épargne-temps.

Les entreprises qui fonctionnent selon un horaire hebdomadaire moyen de 35 heures par période de 4 semaines consécutives, au cours de 12 mois consécutifs au minimum sont concernées.

Ainsi, l'employeur consulte les représentants du personnel et fixe les conditions de mise en œuvre du calendrier des dates de prise de congé. De ce fait, le salarié doit en être informé 15 jours avant sa mise en place.

Les salariés devront par conséquent prendre le congé acquis durant la période de 4 semaines consécutives. Toutefois, l'employeur peut modifier ces jours de congés en observant un délai de prévenance minimum de 7 jours calendaires avant d'opérer ladite modification.

Par ailleurs, en cas d'absence justifiée du salarié l'empêchant de prendre ses congés, ces derniers devront être pris pendant la période suivante.

Congés exceptionnels

 Dispositions légales

Le code du travail précise que les durées d'absences prévues par les dispositions conventionnelles ne peuvent pas être inférieures aux durées ci-dessous. Il convient dès lors d'appliquer au minima les dispositions légales de l'article L3142-4 du code du travail qui sont d'ordre public, ou les dispositions conventionnelles si ces dernières sont plus favorables :

Motif du congé

Durée du congé

Mariage du salarié ou Pacs

4 jours

Mariage d'un enfant

1 jour

Naissance ou adoption

3 jours

Décès d'un enfant

5 jours (*)

Décès du conjoint, d'un partenaire lié par un PACS, du concubin, du père, de la mère, d'un frère, d'une sœur, d'un beau-frère, d'une belle-sœur, d'un beau-père, d'une belle-mère

3 jours

Survenue d'un handicap chez un enfant

2 jours

(*) En cas de décès de son enfant âgé de moins de 25 ans ou d'une personne âgée de moins de 25 ans à sa charge effective et permanente, le salarié a droit, sur justification, à un congé de deuil de 8 jours.

Dispositions conventionnelles

Tout salarié, sur justification, a droit à un congé exceptionnel pour événement familial, selon les modalités suivantes :

Motif

Nombre

Décès du conjoint, du partenaire de PACS, ou d'un enfant

3 jours avec maintien du salaire pendant 2 jours.

3 jours si ancienneté d'au moins 1 an

Décès du père ou de la mère

2 jours avec maintien du salaire pendant 1 jour.

2 jours si ancienneté est d'au moins 1 an

Décès des beaux-parents, d'un frère, d'une sœur

2 jour avec maintien du salaire si ancienneté d'au moins 1 an.

1 jour avec maintien du salaire si ancienneté de moins de 1 an

Décès d'un beau-frère ou d'une belle sœur

2 jours avec maintien du salaire si ancienneté de 1 an minimum

Aucune réduction de la durée des congés annuels ne peut être conséquente des absences autorisées dans ce cadre. Si ces jours ne sont pas pris, ils ne donnent pas droit à une rémunération supplémentaire pour autant.

Par ailleurs, un congé non rémunéré peut être octroyé à un salarié pour soigner un enfant malade ou accidenté aussi longtemps que le médecin considère que la présence d'un parent est nécessaire.

Quelles sont les grilles de salaire de la convention collective Matériels agricoles en 2022 ?

Salaires minima mensuels conventionnels

Catégorie

Niveau

Coef.

Salaires minima au 1er mars 2021

Ouvriers - Employés

I

A10

A20

1 568,68

1 592,21

II

A30

A40

A50

1 616,11

1 640,34

1 664,95

III

A60

A70

A80

1 711,56

1 759,49

1 808,76

Techniciens - Agents de maîtrise

IV

B10

B20

B30

1 863,02

1 946,86

2 034,47

V

B40

B50

B60

2 126,01

2 221,68

2 321,66

VI

B70

B80

2 426,14

2 535,31

Cadres

VII

C10

C20

2 662,07

2 928,29

VIII

C30

C40

3 367,54

3 872,66

IX

C50

C60

4 453,56

5 121,58

Rémunération forfaitaire pour la durée annuelle de travail

La présente rémunération forfaitaire pour la durée annuelle de travail doit être fixée dans le contrat de travail ou par avenant à celui-ci en accord entre l'employeur et le salarié. Celle-ci comprend les heures supplémentaires et leur majoration. Elle est fixée comme suit :

Par rapport à la durée annuelle légale du travail de 1 600 heures

Rémunération forfaitaire annuelle minimale par rapport au salaire conventionnel mensuel (* 12)

+ 10 % au plus

+ 15 %

Au-delà de 10 à 20 % au plus

+ 30 %

Cependant, lorsqu'un salarié n'a pas bénéficié d'un droit complet à congés payés, le nombre d'heures correspondant aux congés auxquels il ne peut prétendre s'ajoutent au nombre d'heures annuel de référence.  

Abattement pour les jeunes travailleurs

Les jeunes travailleurs de moins de 18 ans qui exécutent un travail habituellement destiné aux adultes sont rémunérés de la même manière.

Toutefois, ils peuvent bénéficier d'un abattement (hors contrat d'apprentissage ou de professionnalisation) pendant les 6 premiers mois d'activité et selon les taux suivants :

  • 20 % avant 17 ans ;

  • 10 % entre 17 et 18 ans. 

Majoration pour heures supplémentaires

Heures supplémentaires en cas d'annualisation

Les heures supplémentaires effectuées sont majorées de 50 %, celles-ci pouvant être converties en repos compensateur de remplacement.

Heures supplémentaires sans annualisation

Le salarié bénéficiera d'une majoration de :

  • dans la limite de 180 heures : 25 % pour les 8 premières heures supplémentaires puis 50 % ;

  • au-delà de 180 heures et dans la limite de 220 heures : 50 % de majoration de salaire à compter de la 181ème heure ;

En outre, tout salarié qui le désire peut convertir le paiement des heures supplémentaires en temps de repos de remplacement équivalent, en accord avec l'employeur. Par conséquent, le repos de remplacement ne s'impute pas sur le contingent d'heures supplémentaires.

Il est à noter que les heures supplémentaires autorisées au-delà des contingents conventionnels peuvent être compensées en temps. En effet, celui-ci sera égal à 1h30 pour chaque heure supplémentaire exécutée au-delà des contingents conventionnels, et le repos en contrepartie de ces heures doit être pris par demi-journée ou journée.

Majoration de l'astreinte

L'astreinte est indemnisée à hauteur de 3,2 fois le taux du SMIC horaire par jour d'astreinte, 4 fois le taux du SMIC horaire par nuit d'astreinte et 4,8 fois le taux du SMIC horaire par dimanche ou jour férié d'astreinte (de jour ou de nuit).

La période d'astreinte pourra être indemnisée proportionnellement à celle qui a été réellement effectuée sans pouvoir toutefois être inférieure à 2 heures.

Enfin, le temps d'astreinte est considéré comme étant un temps de travail effectif, de ce fait, si l'astreinte a lieu le dimanche ou durant les jours fériés, une majoration de salaire de 50 % a lieu, et celles effectuées de nuit sont majorées à hauteur de 35 %.

L'indemnité d'astreinte se cumule donc au paiement des heures d'intervention. 

Rémunération des titulaires de contrat de professionnalisation

La rémunération des salariés titulaires d'un contrat de professionnalisation en CDD ou CDI est calculée selon les conditions suivantes : 

Rémunération des salariés

Salariés âgés de moins de 21 ans

Salarié âgé de 21 à moins de 26 ans

Salarié âgé de 26 ans et plus

Titulaire d’un diplôme minimum professionnel ou diplôme professionnel inférieur au baccalauréat

55 % du SMIC

70 % du SMIC

85 % du salaire min. correspondant au coefficient d'entrée, avec un min. égal au SMIC

Si le salarié est titulaire d'une qualification au moins égale à un bac professionnel ou à un titre ou diplôme professionnel de même niveau

65 % du SMIC

80 % du SMIC

85 % du salaire min. correspondant au coefficient d'entrée, avec un min. égal au SMIC

Garanties de salaires pour les titulaires de titres spécifiques

Les salariés titulaires d'un diplôme de l'éducation nationale ou d'un titre spécifique à la branche, bénéficient à leur recrutement d'une garantie minimale de salaire, dans les conditions suivantes : 

Diplôme

Garantie de salaire correspondant au coef

CAP maintenance des matériels :

-option tracteurs et matériels agricoles

-option matériels de travaux publics et manutention

-option matériels de parcs et jardins

A30

Mention complémentaire : maintenance et contrôles des matériels

A40

Bac pro : maintenance des matériels

-option A : agricoles

-option B : travaux publics et manutention

-option C : parcs et jardins

A60

Brevet technique des métiers : mécanicien de matériels agricoles

A60

Licences professionnelles :

-commerce de matériels de travaux publics et de véhicules industriels

-gestionnaire des entreprises de l'agroéquipement

-manager en maintenance des matériels

B20

BTS :- agroéquipement

- maintenance et après-vente des engins de travaux publics et de manutention

- technico-commercial :

-matériels de levage et de manutention

-matériels agricoles, travaux publics

B10

Licences professionnelles :

-commerce de matériels de travaux publics et de véhicules industriels

-gestionnaire des entreprises de l'agroéquipement

-manager en maintenance des matériels

B20

Titres professionnels

Garantie de salaire correspondant

au coefficient

Mécanicien (e), réparateur(trice) de matériels agricoles et d'espaces verts :

Option machinisme agricole.

Option parcs et jardins.

A30

Mécanicien (e), réparateur(trice) d'engins et de matériels :

Option travaux publics.

Option manutention.

A30

Technicien (ne) de maintenance d'engins et de matériels « machinisme agricole ».

A40

Technicien (ne) de maintenance d'engins et de matériels travaux publics et manutention

A40

A titre informatif, d'autres dispositions sont prévues concernant la rémunération des salariés relevant de la présente convention collective.

Pour plus d'informations, vous pouvez vous référer à la synthèse ou au texte intégral de la convention collective disponibles en téléchargement au moment de votre achat.

Quelles sont les primes et indemnités de la convention collective IDCC 1404 en 2022 ?

Indemnité de licenciement

Personnel non cadre

Les salariés titulaires d'un CDI et licenciés (sauf en cas de faute grave ou lourde), bénéficient d'une indemnité conventionnelle.

Celle-ci s'apprécie au jour de la notification de la lettre de licenciement, son montant est calculé sur la base brut en prenant en compte l'ancienneté acquise par le salarié au terme de son contrat de travail, et dans les conditions suivantes :

Ancienneté du salarié

Montant de l'indemnité(*)

2 ans à moins de 10 ans

1/10 du salaire mensuel par année d'ancienneté

10 ans à 22 ans inclus

1/5 du salaire mensuel par année d'ancienneté avec un maximum de 3 mois

Plus de 22 ans d'ancienneté

1/10 du salaire mensuel par année d'ancienneté plus 1/15 du même salaire pour chaque année au-delà de la 10e année

(*) Toutefois, si cette indemnité ainsi calculée est inférieure à l'indemnité prévue par les dispositions légales et réglementaires en vigueur, le salarié perçoit cette dernière.

Pour les salariés justifiant de plus de 5 ans d'ancienneté, les indemnités sont majorées, pour tenir compte de leur âge, des taux ci-dessous : 

Age du salarié

Majoration de l'indemnité(*)

Âge compris entre 50 et 55 ans

10 %

Âge compris entre 55 et 60 ans

15 %

Âge compris entre 60 et 65 ans

20 %

(*) Toutefois, si cette indemnité ainsi calculée est inférieure à l'indemnité prévue par les dispositions légales et réglementaires en vigueur, le salarié perçoit cette dernière.

Par ailleurs, le salaire mensuel servant de base au calcul de cette indemnité conventionnelle de licenciement est le salaire moyen des 3 ou 12 derniers mois qui précèdent la notification du licenciement, en retenant le calcul le plus avantageux au salarié.

Personnel d'encadrement

Tout cadre ayant conclu un contrat de travail indéterminé et licencié (sauf faute grave ou lourde), a droit à une indemnité conventionnelle de licenciement.

En effet, celle-ci est calculée sur le salaire brut et en fonction de l'ancienneté acquise au jour de la rupture du contrat de travail. Ainsi, les salaires bruts effectifs pouvant être pris en compte, sont ceux des 3 ou 12 derniers mois préalables à la rupture (en retenant le calcul qui est plus favorable au salarié).

L'indemnité de licenciement est calculée comme suit :

Ancienneté

Indemnité (*)

2 à 10 ans

1/10 du salaire mensuel

10 à 28 ans

1/5 du salaire mensuel

Plus de 28 ans

1/10 du salaire mensuel + 1/15 du même salaire pour chaque année au-delà de la 10e année

Cette indemnité peut être majorée en raison de l'âge du salarié, de la manière suivante :

Âge du cadre

Montant de la majoration

Entre 50 et 55 ans

10 %

Entre 55 et 60 ans

15 %

Entre 60 et 65 ans

20 %

(*) Toutefois, si cette indemnité ainsi calculée est inférieure à l'indemnité prévue par les dispositions légales et réglementaires en vigueur, le salarié perçoit cette dernière.

Les salaires bruts effectifs pouvant être pris en compte, sont ceux des 3 ou 12 derniers mois préalables à la rupture (en retenant le calcul qui est plus favorable au salarié). En tout état de cause, l'indemnité de licenciement conventionnelle ne peut être inférieure à l'indemnité légale, à défaut, c'est cette dernière qui sera versée au salarié.

Salariés sous contrat d'opération

Lorsque le contrat d'opération est rompu au titre du licenciement du salarié, ce denier perçoit une indemnité de licenciement spéciale calculée comme suit, c'est-à-dire à hauteur de :

  • 8% de la rémunération brute qu'il a perçu durant la 1e année de son contrat ;

  • 6% de la rémunération brute perçue durant le 2e année ;

  • 4% de la rémunération brute qu'il aura perçu au-delà de la 2e année, et ce, jusqu'à l'expiration du préavis.

Dans la mesure où le licenciement du salarié est prononcé pour l'un des deux motifs suivants, le salarié perçoit une indemnité de licenciement calculée à hauteur de 10% de son salaire brut versé depuis le début du contrat de travail.

Indemnité de départ en retraite

Ancienneté

Montant de l'indemnité (*)

À partir de 2 ans

1/2 mois de salaire mensuel

À partir de 10 ans

1 mois 1/2 de salaire mensuel

À partir de 15 ans

2 mois de salaire mensuel

À partir de 20 ans

2 mois 1/2 de salaire mensuel

À partir de 25 ans

3 mois de salaire mensuel

À partir de 30 ans

3 mois 1/2 de salaire mensuel

(*) Toutefois, si cette indemnité ainsi calculée est inférieure à l'indemnité prévue par les dispositions légales et réglementaires en vigueur, le salarié perçoit cette dernière.

Indemnité de mise à la retraite

Ancienneté du salarié

Montant de l'indemnité(*)

Majoration

2 ans à moins de 10 ans

1 mois

10 ans à moins de 20 ans

2 mois

0,20 mois par année d'ancienneté au-delà de 10 ans

20 ans à moins de 30 ans

4 mois

0,10 mois par année d'ancienneté au-delà de 20 ans

À partir de 30 ans d'ancienneté

5 mois

0,15 mois par année d'ancienneté au-delà de 30 ans

(*) Néanmoins s'il apparaît que l'indemnité conventionnelle de mise à la retraite est inférieure à l’indemnité de licenciement prévue par les dispositions légales et réglementaires en vigueur, le salarié perçoit alors cette dernière.

Prime d'ancienneté

En plus du salaire réel, chaque salarié peut bénéficier d'une prime d'ancienneté selon les conditions ci-après :

  • 5 % après 5 ans d'ancienneté ;

  • 7 % après 8 ans d'ancienneté ;

  • 10 % après 11 ans d'ancienneté ;

  • 13 % après 15 ans d'ancienneté.

Ainsi, le montant de ladite prime varie selon la durée du travail du salarié et elle supporte les éventuelles majorations pour heures supplémentaires.

 Acompte

Tout salarié peut solliciter un acompte de quinzaine à son employeur, celui-ci figure sur le bulletin de paie du salarié. 

Indemnisation du travail en temps choisi

Pour les salarié hors forfait

L'indemnisation des heures effectuées donne lieu à une majoration de salaire égale à 50 %.

Ces heures sont indemnisées dans le mois de leur réalisation ou au plus tard le mois suivant.

Pour les salariés au forfait mensuel en heures

Chaque heure réalisée au-delà du forfait mensuel est indemnisée sur la base de 1 heure du salaire réel forfait du salarié, majorée de 50 %.

Ainsi, l'heure de salaire réel forfaitaire est équivalente au salaire réel mensuel divisé par la durée moyenne mensuelle forfaitaire.

Ces heures sont donc indemnisées dans le mois de leur réalisation ou au plus tard le mois suivant.

Comment est encadré l'arrêt maladie et l'accident du travail dans le cadre de la convention Machines agricoles en 2022 ?

Personnel concerné

Les bénéficiaires des garanties maladie et accident, sont les membres du personnel entrant dans le champ d'application de la présente convention collective, y compris les VRP.

Ces derniers doivent obligatoirement bénéficier d'un régime de prévoyance assurant les prestations relatives notamment à un arrêt maladie ou accident peu important sa nature.

Indemnité

Les salariés adhérents à l'AG2R prévoyance bénéficient de la garantie indemnisation en cas de maladie professionnelle ou d'accident du travail.

Ils doivent néanmoins justifier d'au moins 1 an d'ancienneté pour bénéficier de 100 % de leur salaire net au cours de 180 jours durant une période de 12 mois consécutifs, et de 80 % de leur salaire jusqu'au 1 095ème jour d'arrêt.

Si la condition d'ancienneté n'est pas remplie, c'est-à-dire, s'ils ont moins de 1 an d'ancienneté, les salariés bénéficieront de 80 % de leur salaire net jusqu'au 1 095ème jour d'arrêt après une franchise ininterrompue de 60 jours appliquée à chaque arrêt.

Quelles conditions régissent le congé maternité pour la CCN Machines agricoles en 2022 ?

Sur présentation d'un certificat médical et suite à l'avis du médecin du travail, les femmes enceintes ne doivent pas être affectées à un travail notoirement pénible.

En outre, à compter du 3ème mois de grossesse, ces dernières bénéficient de 15 minutes le matin et 15 minutes l'après-midi au titre du temps de pause.

Ces temps de pause sont considérés comme temps de travail effectif servant à la détermination de la durée des congés payés et pour le calcul de l'ancienneté dans l'entreprise.

Par conséquent, après 1 an d'ancienneté dans l'entreprise, le salaire est maintenu au cours de la période du congé de maternité ou d'adoption à hauteur de 75 % pour le ou la salarié(e) justifiant de 5 ans d'ancienneté dans l'entreprise, et de 100 % à partir de 5 ans d'ancienneté dans l'entreprise.

Que prévoit la formation professionnelle dans le secteur des matériels agricoles de BTP et de manutention en 2022 ?

Dispositions générales

La présente convention précise qu'un « plan de formation » ou contribution légale est institué afin de financer les formations prévues par la présente convention, à hauteur de 0,55 % pour les entreprises de moins de 11 salariés et de 1 % à partir de 11 salariés.

En outre, un versement conventionnel complémentaire est maintenu par la branche au titre du financement de la formation professionnelle, celui-ci est équivalent à 0,25 % de la masse salariale pour les entreprises de moins de 11 salariés et à 0,70 % de la masse salariale pour les entreprises de 11 à 299 salariés.

Les objectifs de la formation professionnelle tout au long de la vie, ainsi que les priorités sont de faire face à l'évolution des emplois, et permettre aux salariés de progresser en terme de qualification durant leur carrière.

Tutorat

Le tutorat répond à plusieurs objectifs tels que le fait de guider les salariés de l'entreprise à des actions de formation en cas d'apprentissage ou de professionnalisation, et de contribuer à l'obtention de connaissances, compétences et aptitudes professionnelles par le salarié via des actions de formation en situation professionnelle.

Par ailleurs, l'employeur choisit sur une liste de volontaires, des salariés qualifiés dans l'entreprise. Le salarié devra au minimum justifier de 2 ans d'anciennetéEnfin, le tuteur sera préparé à l'exercice de sa mission, le cas échéant, une formation particulière au tutorat.

Contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation a pour objet de former des alternants qui préparent un diplôme ou un titre à finalité professionnelle, un certificat de qualification professionnelle ou un titre enregistré dans le registre national des certifications professionnelles.

Les publics concernés par le contrat de contrat de professionnalisation, sont les personnes âgées de 16 à 25 ans sans qualification professionnelle ou ceux qui souhaitent compléter leur formation initiale, et aux demandeurs d'emploi âgés de 26 ans et plus. Il en va de même, pour les bénéficiaires du RSA, de l'ASS, de l'AAH et aux anciens bénéficiaires d'un contrat unique d'insertion. La durée du contrat de professionnalisation est de 6 mois à 24 mois maximum.

Toutefois, la durée des actions d'évaluation, de personnalisation du parcours de formation et d'accompagnement varie entre 15 % (avec un planché de 150 heures minimum) et 25 % de la durée totale du contrat ou de la période de professionnalisation. Ladite durée peut dépasser 25 % dans certains cas.

Compte personnel de formation

Tant les salariés que les personnes en recherche d'emploi peuvent bénéficier du compte personnel de formation (CPF), lequel permet de mobiliser des heures acquises pour suivre une formation de leur propre initiative.

En cas de changement de situation ou de perte d'emploi du salarié, ses droits contenus dans le CPF restent acquis, il sera toutefois fermé si le titulaire est en droit de liquider ses droits à la retraite.

Ainsi, un salarié à temps plein peut chaque année alimenter son CPF en euros.

Préparation opérationnelle à l'emploi

La préparation opérationnelle à l'emploi (POE) est mise en place afin de permettre à un demandeur d'emploi de recevoir une formation relative aux compétences demandées pour intégrer un nouvel emploi, dans le cadre d'une offre déposée par une entreprise à Pôle emploi.

Par conséquent, la POE fait l'objet de parcours individualisés, en effet, un contrôle préalable des connaissances et savoir-faire du candidat a lieu, afin d'adapter la durée et le contenu des actions de formation qui lui sont destinées.

Les représentants du personnel devront être informés des recrutements qui ont lieu par le biais de la POE, ainsi que des contrats signés dans le cadre de l'alternance.

Certificat de qualification professionnel

Dispositions générales relatives à la CQP

Le certificat de qualification professionnelle (CQP) atteste de la qualification acquise par un salarié dans un emploi relevant de la branche.

L’acquisition du CQP est subordonnée à une inscription auprès de l'organisme chargé de les dispenser en vertu des clauses du cahier des charges.

En effet, le CQP peut être obtenu par le biais de la formation, dans ce cas, l'employeur peut être à l'initiative de la demande d'inscription individuelle avec l'accord du salarié, ou directement par le salarié, dans le cadre d'un contrat de professionnalisation pour les jeunes de 16 à 25 ans et dans le cadre du CPF d'un salarié en activité.

CQP spécifiques à la branche

CQP

Classification

Agent de maintenance des matériels. Option injection, hydraulique, électricité

A50

Monteur en installations de traite

A50

Technicien service après-vente en automatisme d’installations de traite

A80 pendant 12 mois puis B10

Vendeur en matériels agricoles

B20 pendant 6 mois puis B30

Magasinier-vendeur en pièces de rechange et équipements des matériels de parcs et jardins (*)

CQP supprimé (*) par : Vendeur/gestionnaire de pièces techniques de matériels agricoles, d'espaces verts, de construction, de manutention dans la catégorie « Logistique/magasin secteurs agricoles et construction/manutention.

A80 pendant 12 mois puis B10

Technicien de maintenance des matériels agricoles

A70 pendant 12 mois puis A80

Technicien de maintenance des matériels de construction et de manutention itinérant

A80

 

Quel est le régime de prévoyance et de frais de santé de la convention collective Machines agricoles en 2022 ?

Régime de prévoyance

Organisme d'affiliation

Toutes les entreprises relevant du champ d'application de la présente convention doivent affilier leur personnel à l'AG2R Prévoyance.

Toutefois, cette adhésion n'est pas rendue obligatoire pour les entreprises ayant antérieurement adhéré à une autre institution, dès lors que, le régime applicable au jour de la signature est au moins égal au présent avenant et que les cotisations à la charge des entreprises et des salariés n'excèdent pas celles prévues au présent accord.

Taux de cotisations

Le taux global de cotisation aux prestations ci-dessus est à la charge de l'employeur à hauteur de 60 %, et à la charge du salarié à hauteur de 40 %.

Ainsi, ce taux diffère selon la catégorie des salariés, ci-après les montants applicables à partir du 1er janvier 2008.

Les cadres et les VRP qui perçoivent un salaire supérieur au plafond de la sécurité sociale, ont un taux de cotisation de 1,75 % sur la tranche A et 3,85 % sur la tranche B.

Pour les salariés non cadres, le taux est de 1,75 % sur la tranche A et sur la tranche B.

Ainsi, les salariés quittant leur entreprise bénéficient du maintien des garanties pour toute la durée de leur couverture, sans contrepartie de cotisation.

 

Garantie incapacité

Sur présentation d'un certificat médical, les salariés peuvent bénéficier des garanties ci-après, en cas de maladie ou d'accident, sous condition d'une prise en charge par la sécurité sociale.

En effet, ces salariés doivent justifier d'au moins 1 an d'ancienneté, ainsi, ils bénéficieront de l'intégralité de leur salaire net au cours des 180 jours sur une période d'une année civile, et de 80 % de leur salaire net jusqu'au 1 095e jour d'arrêt.

Toutefois, s'ils ne justifient pas d'au moins 1 an d'ancienneté, ils bénéficieront de 80 % de leur salaire net jusqu'au 1 095e jour d'arrêt et postérieurement à une franchise continue de 60 jours pour chaque arrêt.

Garantie invalidité

Tout salarié reconnu invalide de 2ème catégorie, percevra une rente à hauteur de 80 % de son salaire net jusqu'au bénéfice de sa retraite.

Ainsi, la rente que la sécurité sociale verse au salarié, doit être déduite du montant de cette garantie invalidité.

Capital décès

En cas de décès du salarié, ses ayants droit percevront un capital équivalent à une année de salaire. De même, les contrats de travail suspendus pour congés non rémunérés bénéficient de la présente garantie.

Il est à noter qu'en cas de décès conséquent à un accident, une majoration à hauteur de 100 % de son montant s'applique.

Quel est le régime de frais de santé de la convention des Matériels agricoles de BTP et de manutention en 2022 ?

Organisme assureur

La présente convention recommande les organismes suivants, à savoir :

    • Malakoff Humanis Prévoyance ;

    • APICIL Prévoyance ;

    • CCPMA Prévoyance.

Par ailleurs, l'organisme recommandé ne peut refuser l'adhésion d'une entreprise relevant de la présente convention.

Il est nécessaire de préciser que des dispositions non étendues prévoient qu'en cas de changement d'organisme assureur, l'assureur dont le contrat est résilié doit maintenir les garanties décès pour les bénéficiaires des rentes d'incapacité de travail et d'invalidité.

Taux de cotisation

Le taux global de cotisation est pris en charge à hauteur de 50 % par l'employeur et 50 % par le salarié.

De même, si l'employeur décide d'étendre la couverture de base obligatoire ou de rendre impératif les garanties complémentaires aux ayants droit du salarié, il devra participer financièrement à hauteur de 25 % de cotisation supplémentaire au minimum.

En outre, concernant les cotisations uniques famille, l'employeur finance 35 % de la cotisation tarif unique famille et 40 % pour celui-ci conformément aux dispositions du code de la sécurité sociale, c'est-à-dire 25 % de plus de la cotisation exigée pour le financement du régime de base.

Suspension du contrat de travail

Par ailleurs, en cas de suspension du contrat de travail, le droit aux garanties est suspendu, ainsi, aucune cotisation n'est due pour cette durée de suspension. Cette dernière reprend effet à la reprise du travail par le salarié.

Cela ne vaut toutefois pas pour le régime complémentaire de remboursements de frais de santé, car les cotisations restent dues, que le salarié soit en exercice ou pas. Il en va de même lorsque le salarié est en arrêt de travail pour maladie, maternité, adoption ou paternité, accident de travail de trajet ou maladie professionnelle, ou en cas de grève et pour un congé rémunéré qui ne dépasse pas 1 mois consécutif (mois civil entier).

Toutefois, lorsque le contrat de travail est suspendu dans certains cas tel que le congé pour création d’entreprise notamment, le salarié peut demander à l’organisme assureur le maintien du régime de remboursement de frais de soins de santé.

Il revient à l'employeur d'informer le salarié par écrit de la possibilité de ce maintien en cas de départ en congé. La cotisation devant être versée sera cependant, intégralement à la charge du salarié et devra être versée directement à l'organisme assureur. Enfin, au retour du salarié de son congé, le maintien facultatif cesse de plein droit, ou en cas de rupture du contrat de travail.

S'agissant de la portabilité des droits, les salariés qui répondent aux conditions exigées par la loi, peuvent en bénéficier.

Prestations prises en charge

Les frais de santé pris en charge sont notamment ceux relatifs à l'hospitalisation médicale et chirurgicale, la pharmacie, la médecine courante, les prothèses autres que dentaires acceptées par la sécurité sociale ou encore la grille des garanties optiques. En effet, les tableaux font état de l'évolution du niveau de certaines garanties.

Par ailleurs, le montant des cotisations totales (en euros) applicables en cas de couverture du salarié seul par l'entreprise est ci-dessous précisé :

Couverture

obligatoire

Régime général

Alsace-Moselle

Base

obligatoire

Surcomplémentaire 1

Surcomplémentaire

2

Base

obligatoire

Surcomplémentaire

1

Surcomplémentaire 2

41,44

44,67

47,96

29,01

31,27

33,57

Ci-après le montant des cotisations totales (en euros) applicables en cas de couverture du salarié et de ses ayants droits par l'entreprise : 

Couverture obligatoire

Régime général

Alsace-Moselle

Base

Surcomplémentaire

1

Surcomplémentaire

2

Base

Surcomplémentaire

1

Surcomplémentaire

2

Couverture du salarié

41,44

44,67

47,96

29,01

31,27

33,57

Couverture du conjoint

43,51

46,74

50,03

30,46

32,72

35,02

Couverture d'un enfant

(gratuit à partir de 3 enfants)

27,14

27,54

27,93

19,00

19,28

19,55

A titre informatif, d'autres dispositions sont prévues concernant les prestations prises en charge ainsi que leur montant. 

Pour plus d'informations, vous pouvez vous référer à la synthèse ou au texte intégral de la convention collective disponibles en téléchargement au moment de votre achat.

Quelles sont les durées de préavis de la CCN Machines agricoles en 2022 ?

Démission du personnel hors cadres

Classement des emplois

Durée du préavis

Niveaux I et II

1 mois

Niveau III

2 mois

Niveaux IV à VI

3 mois

De même, le salarié a le droit de s'absenter pour rechercher un emploi dans la limite de 50 heures par mois, sans maintien de la rémunération, dès lors que le salarié démissionnaire quitte l'entreprise sans avoir retrouvé un nouvel emploi, et prennent fin dès qu'il en trouve un.

Pour les salariés à temps partiel, le calcul s'établit prorata temporis

Démission du personnel d'encadrement

Un préavis de 3 mois doit être observé par le cadre démissionnaire. A défaut, ce dernier doit à son employeur une indemnité égale à la rémunération correspondante à la durée du préavis qui reste à courir, de même, celle-ci est calculée sur la moyenne des rémunérations versées au salarié au cours des 3 derniers mois de travail précédant la fin du contrat. 

Licenciement

Personnel non cadre

Classement des emplois

Durée du préavis

Niveaux I et II

1 mois si l'ancienneté est inférieure à 2 ans

2 mois si l'ancienneté est égale ou supérieure à 2 ans

Niveau III

2 mois

Niveaux IV à VI

3 mois

La dispense de tout ou partie du préavis à l'initiative de l'employeur, donne lieu à l'attribution d'une indemnité compensatrice qui correspond au total des salaires et avantages, incluant l'indemnité de congés payés que le salarié aurait reçue s'il avait accompli son travail.

Cependant, elle n'a pas pour conséquence d'avancer la date à laquelle le contrat prend fin.

A contrario, si le salarié ne respecte pas son préavis sans en avoir été dispensé par son employeur, il doit indemniser l'entreprise au prorata du montant de la rémunération brute qu'il aurait reçue pour la durée du préavis restant à courir.

Or, si le salarié a effectué la moitié du préavis, il peut quitter l'entreprise pour occuper son nouvel emploi sans avoir à verser la partie de l'indemnité compensatrice de préavis qui correspond à son absence. Cependant, il informe l'employeur de son intention de quitter l'entreprise au moins 15 jours avant la date de son départ.

De surcroît, pendant le préavis, le salarié a le droit de s'absenter pour rechercher un nouvel emploi, dans la limite de 50 heures par mois réparties à raison de hauteur de 2 heures par jour de travail. Cependant, elles peuvent être regroupées en tout ou partie avec l'accord de l'employeur et ne donnent pas lieu à une retenue sur le salaire.

Pour les salariés à temps partiel, le calcul s'établit prorata temporis. 

Personnel d'encadrement

La durée du préavis pour les deux parties, est fixée à 3 mois, à l'exclusion de la faute grave ou lourde.

En cas d'inobservation du délai de préavis, la partie défaillante devra verser à l'autre une indemnité équivalente à la rémunération qui correspond à la durée du préavis qui n'a pas été exécutée, celle-ci est calculée sur la moyenne des rémunérations que l'intéressé a perçu au cours des 3 derniers mois de travail antérieur à la dénonciation du contrat de travail. En outre, les parties peuvent en convenir autrement.

Toutefois, si la moitié du préavis aura été exécuté, le cadre licencié ayant trouvé un nouvel emploi peut quitter l'entreprise avant l'échéance de ce délai, en informant son employeur 15 jours au préalable. Dans ce cas, il ne devra pas payer une indemnité au titre du non respect du délai de préavis.

De même, avant que ce délai de 15 jours ne soit échu, le cadre peut quitter l'entreprise pour un nouvel emploi, avec l'accord de son employeur.

Enfin, au cours de cette période de préavis, une autorisation d'absence de 50 heures

Délais de préavis pour le départ à la retraite

Le salarié souhaitant bénéficier d'une pension de retraite, doit informer par écrit son employeur en observant un délai de prévenance, calculé de la manière suivante :

Classification des emplois

Délai de prévenance

Niveaux I et II

1 mois

Niveau III

2 mois

Niveaux IV à VI

3 mois

Délai-congé en cas de mise à la retraite

En cas de mise à la retraite du salarié, un délai de prévenance doit être observé, dans les conditions suivantes :

Classification des emplois

Délai de prévenance

Niveaux I et II

2 mois

Niveaux III et IV

3 mois

Niveaux V à VI

4 mois

Quelles sont les classifications des emplois de la convention collective Machines agricoles (n°3131 | IDCC 1404) en 2022 ?

Critères de classification

Formation et/ou connaissances requises

Degré

«Formation et /ou connaissances requises»

Points

1er

Emploi nécessitant de :

-comprendre des consignes, d’exprimer des observations,

-et d'être capable de reproduire des gestes simples après quelques heures ou quelques jours d'exercice.

La formation nécessaire correspond au niveau de scolarité du certificat d'éducation professionnelle, du brevet élémentaire du premier cycle (BEPC) et du brevet des collèges, de leurs équivalents européens reconnus, de leurs équivalents acquis par des actions de formation professionnelle continue ou par la pratique professionnelle.

10

2ème

Emploi nécessitant de :

-savoir écrire des textes courts, lire et comprendre un texte simple, de maîtriser les quatre opérations arithmétiques (avec ou sans outils) et des aptitudes à apprendre à utiliser un équipement simple moyennant quelques semaines de formation,

-connaître la pratique de procédures répétitives et de séquences de travail standardisées et/ou l’utilisation simple d'équipements ou de machines.

La formation nécessaire correspond au niveau de scolarité du certificat d'aptitude professionnelle (CAP), du brevet d'études professionnelles (BEP), des titres professionnels de niveau V, de leurs équivalents européens reconnus, de leurs équivalents acquis par des actions de formation professionnelle continue ou par la pratique professionnelle.

25

3ème

Emploi nécessitant une bonne formation générale ou technique de son titulaire complétée d'une expérience professionnelle suffisante pour mettre en pratique efficacement et de manière relativement autonome ses connaissances; la connaissance de techniques professionnelles de base, de processus de travail ou de méthodes impliquant une aptitude à utiliser un équipement spécialisé.

La formation nécessaire correspond au niveau de scolarité du certificat d’aptitude professionnelle (CAP) avec mention complémentaire, du brevet d’études professionnelles (BEP) avec mention complémentaire, du baccalauréat professionnel, du brevet technique des métiers, du baccalauréat technologique, des titres professionnels de niveau IV et des certificats de qualification professionnelle (CQP), de leurs équivalents européens reconnus, de leurs équivalents acquis par des actions de formation professionnelle continue ou par la pratique professionnelle.

40

4ème

Emploi nécessitant une maîtrise de l'application pratique des procédures,techniques et principes relatifs au domaine professionnel et requérant des

connaissances à caractère pratique.

La formation nécessaire correspond :

-au niveau de scolarité d’un diplôme d'un cycle d'enseignement supérieur court: brevet de technicien supérieur (BTS), diplôme universitaire de technologie (DUT), diplôme d’études universitaires générales (DEUG), certificat de qualification professionnelle (CQP) ou de leurs équivalents européens reconnus ou acquis par des actions de formation professionnelle continue ;

-au diplôme professionnel du premier cycle d'enseignement technique (diplôme d'études supérieures techniques du Conservatoire national des arts et métier- CNAM) ou de leurs équivalents européens reconnus ou acquis par des actions de formation professionnelle continue ;

-à la combinaison d’une formation générale secondaire (baccalauréat ou autre) et d’une expérience professionnelle de quelques années ayant permis de maîtriser les méthodes, procédures et pratiques de l’emploi occupé.

A défaut, le niveau de formation requis est attesté par des actions de formation professionnelle continue ou par la pratique professionnelle.

70

5ème

Emploi nécessitant une maîtrise de l'application pratique des procédures, techniques et principes relatifs au domaine professionnel et requérant des connaissances à caractère pratique sanctionnées par une licence professionnelle ou son équivalent européen reconnu, ou acquises par des actions de formation professionnelle continue et par la pratique professionnelle.

80

6ème

Emploi nécessitant une connaissance approfondie d'un domaine technique ou spécialisé impliquant le savoir et l'assimilation de savoirs, de pratiques et d'usages complexes acquis :

-dans le cadre d’un cycle d'enseignement supérieur long: école d'ingénieurs, école de commerce, diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS), master, diplôme d'études supérieures techniques du Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) ou leurs équivalents européens reconnus;

-ou à défaut, par des actions de formation professionnelle continue et par l’expérience professionnelle résultant de nombreuses années de vie professionnelle.

90

7ème

Emploi nécessitant des connaissances approfondies d'un domaine technique ou spécialisé combinant le savoir et une large compréhension de pratiques et d'usages complexes, des expériences variées, acquis:

-dans le cadre d’un cycle d'enseignement supérieur long dans le cadre de la formation initiale ou continue complété par de nombreuses années d’expérience professionnelle;

-ou à défaut, par l’expérience professionnelle résultant de nombreuses années de vie professionnelle.

120

8ème

Emploi exigeant une maîtrise complète des principes, concepts, et pratiques acquis après une formation et une expérience approfondie dans un domaine hautement spécialisé ou dans l'administration des affaires.

Ces emplois concernent :

-soit des généralistes dirigeant des entreprises ou des centres importants de profit qui nécessitent un bon niveau de connaissances dans les divers domaines, technique, commercial, financier, ressources humaines, etc. ;

-soit des spécialistes, experts reconnus dans un domaine de connaissances suffisamment vaste, pratique et/ou théorique.

150

Technicité, complexité

Degré

«Technicité, complexité»

Points

1er

Exécution de tâches simples souvent répétitives

10

2ème

Exécution de tâches simples et/ou diversifiées souvent répétitives faisant appel à des pratiques techniques

20

3ème

Exécution de tâches simples et/ou diversifiées souvent répétitives nécessitant des combinaisons techniques

30

4ème

Exécution de travaux exigeant :

-soit une bonne pratique du métier de base;

-soit une connaissance des principes de base du fonctionnement d'une installation ou d'un système.

40

5ème

Travaux exigeant des connaissances particulières du produit et/ou des équipements d'exploitation liés à une prestation de services

55

6ème

Travaux exigeant une spécialisation en vue de l'exécution des tâches comportant des difficultés techniques

60

7ème

Travaux exigeant une spécialisation en vue de l'exécution des tâches comportant des difficultés techniques ou une recherche d'optimisation.

Dans un secteur déterminé de l'entreprise, prise en compte d'objectifs à court ou moyen terme avec mise en œuvre de solutions proposées pour les atteindre

80

8ème

Travaux exigeant une spécialisation en vue de l'exécution des tâches comportant des difficultés techniques ou une

recherche d'optimisation.

Dans un secteur déterminé de l'entreprise, prise en compte d'objectifs à court ou moyen terme avec mise en œuvre et intervention de solutions nouvelles

100

9ème

Travaux exigeant une spécialisation en vue de l'exécution des tâches comportant des difficultés techniques ou une recherche d'optimisation.

Dans un secteur déterminé de l'entreprise, prise en compte d'objectifs à court ou moyen terme avec mise en œuvre et intervention de solutions nouvelles dans le cadre de situations qui mettent en jeu des données nombreuses et complexes concernant plusieurs secteurs de l'entreprise

125

10ème

Travaux nécessitant l'exploitation d’informations présentant de grandes difficultés de traitement

150

A titre informatif, d'autres grilles relatives à la classification sont prévues par la présente convention collective. 

Pour plus d'informations, vous pouvez vous référer à la synthèse ou au texte intégral de la convention collective disponibles en téléchargement au moment de votre achat.

Quelles conventions collectives appartiennent au même domaine que la CCN Matériels agricoles de BTP et de manutention ?

Parmi les conventions collectives s'appliquant dans un secteur d'activité proche, vous pourrez notamment :

- télécharger en PDF la Convention collective Bâtiment ETAM

- commander le livre de la Convention collective Bâtiment cadres

- consulter les grilles de salaire de la convention Bâtiment Ouvriers -10 salariés - 3193

- lire la version gratuite 2022 de la convention Bâtiment +10 salariés - 1597

- consulter les congés payés de la Convention collective BTP - accords nationaux brochure 3107

- vous renseigner sur les préavis de la Convention collective : Batiment - Région Parisienne

- acheter la Convention collective Travaux publics

Pourquoi cette convention collective n'est-elle pas gratuite ?

Cette convention collective n'est pas gratuite car elle présente d'une part une mise en page adaptée afin d'en faciliter la lecture, contrairement aux textes bruts pouvant être trouvés sur Legifrance. D'autre part, nos juristes qualifiés effectuent une veille juridique permanente afin de vous présenter la version la plus à jour de chaque convention collective. Elle peut également comprendre une synthèse regroupant l'ensemble des points essentiels abordés, pour ainsi retrouver les informations susceptibles de vous intéresser d'un coup d'œil.

Besoin de commander plus de 5 livres ?

Couvertures personnalisées

Nous vous offrons la personnalisation de votre couverture !

La consultation de la convention par les salariés doit être libre et sans jugement. Cette personnalisation véhicule une image d'implication de la part de l'entreprise concernant les droits des salariés.

Contactez notre service commercial pour connaître nos prix :

Ou visitez notre page dédiée : Livre Matériels agricoles de BTP et de manutention tarifs grossiste

Notre offre Convention Collective

Télécharger le PDF de la convention 3131

  • Téléchargement instantané après paiement
  • PDF de la CCN garanti à jour au 23 mai 2022 comprenant les tous derniers textes en application
  • Plusieurs index cliquables facilitant la navigation (index chronologique, thématique, alphabétique)
  • Recherche par mot-clé

- Téléchargement instantané après paiement

- Garantie à jour au 23 mai 2022 comprenant
  tous les derniers textes en application

- Plusieurs index cliquables facilitant la navigation
  (index chronologique, thématique, alphabétique)

- Recherche par mot clés

2,00 € TTC
1,90 € HT
Je télécharge mon PDF

Téléchargement instantané après paiement

Cartes de crédits Chèque bancaire Logo SEPA
1,90 € HT
2,00 € TTC

Commander le livre de la convention 3131

+ PDF DE LA CONVENTION OFFERT

  • Livre plastifié au format A5 (21 x 14,8 cm)
  • CCN garantie à jour au 23 mai 2022 comprenant les tous derniers textes en application
  • Expédition en 24/48h maximum (jours ouvrés)
  • Répond à l'obligation de l'employeur de mise à disposition des salariés
28,38 € TTC
26,90 € HT
Je commande mon livre

Livraison estimée : Jeu. 26 - Ven. 27 Mai

Cartes de crédits Chèque bancaire Logo SEPA

Convention collective et sa synthèse : accès illimité et abonnement aux mises à jour + livre offert

Le droit du travail impose aux professionnels de détenir un exemplaire à jour de la convention collective.

Notre abonnement répond à cette obligation en vous mettant à disposition votre CCN à jour en permanence, vous êtes ainsi en conformité en cas de contrôle de l'inspection du travail ou de l'URSSAF.

L'accès illimité comprend :

  • Le téléchargement de votre convention collective et de sa synthèse actualisées au format PDF en illimité depuis votre compte client (format PDF accepté en cas de contrôle, à condition que celui-ci soit à jour).
  • Les alertes par e-mail en cas de mise à jour de votre texte (avec récapitulatif des nouveautés).
  • L'accès aux synthèses de mises à jour rédigées en interne par nos juristes.
  • Le livre de votre convention collective offert.

Les dernières actualités de la Convention collective Matériels agricoles de BTP et de manutention

Textes Attachés : Dispositif Pro-A

Textes Attachés : Accord d'intéressement et d'un plan d'épargne

Textes Attachés : Mutualisation du risque maladie-accident

Textes Attachés : Remboursements complémentaires de frais de santé

Textes Attachés : Dialogue social (entreprises non artisanales)

Textes Attachés : Avenant n° 3 du 1er avril 2021 (dialogue social)

Textes Attachés : Activité partielle pour réduction d'activité durable

Textes Salaires : Salaires au 1er mars 2021

Textes Attachés : Dispositif « Pro-A »

Textes Attachés : Formation professionnelle

Vous pourriez également être intéressé par le(s) produit(s) suivant(s)

Vous pourriez également être intéressé par le(s) produit(s) suivant(s)

Pack Mise en Conformité intégrale toutes entreprises

Pack Mise en Conformité intégrale toutes entreprises

TTC : 179,88 € HT : 149,90 €
Affichage Obligatoire Entreprise : panneau complet (22 obligations)

Affichage Obligatoire Entreprise : panneau complet (22 obligations)

TTC : 23,88 € HT : 19,90 €
Panneau d'affichage de la convention collective

Panneau d'affichage de la convention collective

TTC : 11,88 € HT : 9,90 €
Registre unique du personnel

Registre unique du personnel

TTC : 23,88 € HT : 19,90 €

Panneau d'affichage de la convention collective

Panneau d'affichage de la convention collective
Dès
TTC : 11,88 € HT : 9,90 €

Registre unique du personnel

Registre unique du personnel
Dès
TTC : 23,88 € HT : 19,90 €

Termes de recherche associés à cette convention

  • Brochure n° 3131
  • IDCC n° 1404
  • Convention 3131
  • Convention 1404
  • commerce
  • commerce matériels batiment et manutention
  • commerce matériels de travaux publics
  • commerce matériels jardins et espaces verts
  • commerce matériels motoculture de plaisance
  • location
  • réparation tracteurs
  • vente tracteurs
  • Ccn commerce de gros
  • Ccn des tracteurs
  • Ccn machine et materiel agricole
  • agriculture
  • des tracteurs
  • Convention commerce de gros
  • Convention des tracteurs
  • Convention Machine et materiel agricole

* Les activités correspondantes à cette CCN sont proposées à titre indicatif. Pour rappel, l'article L2261-2 du Code du travail stipule :

"La convention collective applicable est celle dont relève l'activité principale exercée par l'employeur. En cas de pluralité d'activités rendant incertaine l'application de ce critère pour le rattachement d'une entreprise à un champ conventionnel, les conventions collectives et les accords professionnels peuvent, par des clauses réciproques et de nature identique, prévoir les conditions dans lesquelles l'entreprise détermine les conventions et accords qui lui sont applicables."

PDF
Je télécharge le PDF

Téléchargement instantané après paiement

Livre
Je commande le livre

Livraison estimée : Jeu. 26 - Ven. 27 Mai

PDF
Télécharger PDF

Téléchargement instantané après paiement

Livre
Commander livre

Livraison estimée : Jeu. 26 - Ven. 27 Mai